ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


30/10/08 (B471-B) Conférence de l'IGAD à Nairobi. Un sommet qui n'a rien apporté sauf des déclarations de bonnes intentions. On dit que certains dirigeants africains dormaient en séance, ce qui montre leur intérêt pour la résolution du problème somalien. (4 dépêches)

________________________________ Info lecteur

Selon M. Abdoulwali  Ibrahim Gar-Yareh, le correspondant à Nairobi (Kenya) de Universal TV, basée a Londres, IOG et le président de l'Ouganda auraient passé la matinée de la conférence à dormir en pleine séance. Cela montre que ces deux dictateurs n'ont vraiment aucun intérêt pour la résolutions de la crise somalienne.

Le sommet de l' IGAD sur la Somali qui s'est tenu mercredi à Nairobi,se serait conclu sur un constat d'échec, d'après ce même correspondant.

________________________________ 1 - Romandie News avec AFP

Somalie: les dirigeants d'Afrique de l'Est veulent un nouveau gouvernement

NAIROBI - Les dirigeants d'Afrique de l'Est ont appelé mercredi à la formation rapide d'un nouveau gouvernement de transition en Somalie afin de faciliter la mise en oeuvre d'un accord de paix, lors d'un sommet à Nairobi de l'Autorité intergouvernementale de développement (IGAD).

Cinq présidents de l'IGAD - organisation regroupant sept pays d'Afrique de l'Est, dont la Somalie - ont jugé que les institutions somaliennes devraient "nommer un gouvernement (...) dans les quinze jours", dans une déclaration à l'issue d'une réunion consacrée à la crise somalienne.

Des dissensions persistantes entre le président somalien, Abdullahi Yussuf Ahmed, et le Premier ministre de transition, Nur Hassan Hussein, paralysent l'activité du gouvernement et du Parlement depuis plusieurs semaines.

Le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, dont le pays préside actuellement l'IGAD, a jugé qu'"il était grand temps" de mettre un terme à cette situation, en regrettant que "la Somalie n'ait pas reçu l'attention nécessaire de l'ONU ou de la communauté internationale".

La secrétaire d'Etat adjointe américaine aux Affaires africaines, Jendayi Frazer, qui assistait au sommet, a pressé les dirigeants somaliens de cesser leurs querelles et d'éloigner les extrémistes de leurs institutions.

"Les clans somaliens, les leaders somaliens doivent se rassembler pour mieux gouverner leur pays", a-t-elle dit devant la presse.

"Nous demandons au gouvernement fédéral de transition de poursuivre le processus de rassemblement, d'améliorer son fonctionnement et d'isoler les extrémistes qui attaquent des civils, de manière à ce que nous puissions mettre fin à ces 18 années d'Etat en faillite et de gouvernement en faillite en Somalie", a ajouté Mme Frazer.

Elle a dit soutenir l'appel de l'Union Africaine en faveur d'un déploiement de forces de paix de l'ONU pour appuyer les troupes africaines qui combattent actuellement les insurgés à Mogadiscio.

"Nous pensons que le Conseil de sécurité de l'ONU devrait répondre rapidement à cette demande", a-t-elle ajouté.

Mercredi, la Somalie a été secouée par de nouvelles violences. Cinq attentats à la voiture piégée ont visé des bâtiments stratégiques et l'ONU dans le pays, tuant au moins 19 personnes et cinq kamikazes.

Les attentats, commis quasi simultanément dans les deux villes principales du nord de la Somalie, - Hargeisa, capitale de la République autoproclamée du Somaliland et Bosasso, capitale économique du Puntland, région semi-autonome - n'avaient toujours pas été revendiqués mercredi.

Le gouvernement somalien et l'opposition islamiste modérée ont signé dimanche un accord sur l'entrée en vigueur le 5 novembre d'un cessez-le-feu, appelé à ouvrir la voie au retrait d'ici début 2009 des troupes éthiopiennes présentes dans le pays depuis deux ans.

Pays en guerre civile depuis 1991, la Somalie fait face à une situation humanitaire catastrophique et est le théâtre de violences meurtrières quasi quotidiennes entre d'un côté les forces somaliennes et éthiopiennes alliées et de l'autre des insurgés dirigés par la mouvance islamiste.

________________________________ 2 - XINHUA

Somalie: un plan de paix régional pour le rétablissement de la paix

Les dirigeants régionaux participant à un sommet spécial à Nairobi mercredi ont produit un plan de paix en cinq points devant être mis en oeuvre par les dirigeants somaliens pour rétablir la paix dans la nation de la Corne de l'Afrique.

Dans une déclaration conjointe, les dirigeants du Kenya, de l'Ouganda, de Djibouti, de l'Ethiopie et du Soudan, tous les membres de l'Autorité intergouvernementale pour le développement ( IGAD), ont prévenu que l'échec de la mise en application du plan de paix forcera les pays de la région à revoir leurs options étant donné que la vie ne continuera plus comme avant.

Les leaders de la région veulent que les dirigeants somaliens forment un gouvernement sur la base de la résolution précédente du Parlement somalien du 11 octobre 2008 d'ici 15 jours à partir de mercredi.

Les dirigeants ont proposé que le gouvernement de transition somalien devrait créer une Commission de sécurité conjointe (JSC) et ses sous-commissions comme stipulées dans l'Accord de Djibouti qui seront opérationnelles le 10 novembre mais pas plus tard que le 25 du même mois.

Ils ont aussi appelé les leaders somaliens à finaliser l'élaboration de la constitution du pays, promulguer les lois électorales et celles sur les partis, et créer l'administration Banadir comme prévu dans la feuille de route d'Addis Abeba d'ici 15 jours à partir de mercredi.

Les dirigeants régionaux ont indiqué qu'ils pourraient réfléchir sur le prolongement de la période de la transition en conformité avec les dispositions de la charte fédérale de transition sur la base des progrès réalisés sur le terrain.

Ils ont vivement recommandé aux dirigeants somaliens de soumettre les rapports de progression de la mise en oeuvre des mesures sus-citées tous les deux mois au Conseil des ministres de l'IGAD, qui examinera les progrès accomplis.

"Les dirigeants ont réitéré qu'à défaut du respect de ce qui précède, l'Assemblée de l'IGAD se réunira et révisera ses options étant donné que la vie ne continuera plus comme par le passé", ont prévenu les dirigeants dans une déclaration conjointe.

L'Assemblée des chefs d'Etat et de gouvernement de l'IGAD a aussi pris la résolution de se réunir tous les six mois afin d'examiner les progrès enregistrés dans la mise en oeuvre du plan de paix de cinq points destiné à rétablir la paix en Somalie.

"Les dirigeants ont décidé de créer des mécanismes dirigés par un facilitateur pour aider à la supervision de la mise en application des décisions et rendre compte des progrès accomplis au Conseil des ministres de l'IGAD et à l'Assemblée des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Autorité".

"Les chefs d'Etat et de gouvernement ont fortement recommandé à l'ONU de prendre des mesures pour remplir sa part de responsabilité telle que prévue dans l'Accord de Djibouti signé le 19 août 2008 et ses modalités de mise en oeuvre comme acceptées par les parties, en particulier la requête de couvrir les besoins financiers d'une police forte de 10.000 hommes à partir du 5 novembre 2008," selon la déclaration.

Le sommet de l'IGAD s'est tenue alors qu'une vague d'attaques suicide a eu lieu dans le nord de la Somalie mercredi, faisant au moins 21 morts et de nombreux blessés.

________________________________ 3 - The Nation (Ke) (En Anglais)

Les Nations unies ont été critiquées pour leur "inaction" en Somalie, ce qui contribue à entretenir le climat de violence et d'insécurité. // The United Nations has come under heavy criticism for inaction in war-torn Somalia, resulting in the continued instability in the country.

Speakers at an Inter-governmental Authority on Development (Igad) summit in Nairobi on Wednesday criticised the international body for not doing much to bring peace and stability to the Horn of Africa country.


It has not had an effective government for almost two decades. President Kibaki called for the UN to "step up" and help bring security in the volatile country.

Resources

"The international community has not provided adequate resources for peacekeeping to the Transitional Federal Government to fully implement its mandate," he said.

"Kenya, therefore, appeals to the United Nations to step up and honour its mandate of maintaining international peace and security," he added.

In a communique read by Igad Council of Ministers chairman Seyoum Mesfin, the group's heads of state and government urged the UN to quickly fulfil its responsibilities as stipulated in the Djibouti agreement of August 19 to cover the costs of the 10,000 strong police force for Somalia.

They expressed regret over the delay by the international community in responding to repeated appeals by Igad, the African Union and the UN to strengthen and provide support to the African Mission in Somalia.

In the 21-point communique, President Kibaki, southern Sudan's Salva Kiir and Djibouti's Omar Guelleh called on the international community to help strengthen transitional federal institutions.

They said this should be done through capacity building and provision of technical and humanitarian assistance to alleviate the suffering of thousands of the displaced people of Somalia.

Ethiopian leader Meles Zenawi said: "Somalia has not been given required support by the UN and international community at large."


He said only Uganda and Burundi had provided troops to Somalia. "I don't see why the international community has found it difficult to do something to an African country to ensure stability


______________________________ 4 - Al Jazeera (En Anglais)

Il a été demandé aux leaders somaliens de former un nouveau gouvernement. // Somalia asked to form new cabinet

Somali leaders have been urged to form a new cabinet within two weeks in an effort to restore peace in the strife-torn country.

Five presidents attending a regional summit in Nairobi, Kenya, said on Wednesday that members of the Transitional Federal Government (TFG) should appoint a cabinet within 15 days.

The statement from the Inter-Governmental Authority on Regional Development (Igad) is likely to disappoint Somalis who had been hoping for an end to the years of violence and instability that has blighted their country.

The Somali interim government was criticised by Igad, the body that helped to create it four years ago, for failing to resolve the longstanding political deadlock.

Abdullahi Yusuf, the Somali president, and Nur Hassan Hussein, his prime minister, had previously signed an agreement in Addis Ababa, the Ethiopian capital, aimed at ending months of infighting.

But political deadlock has persisted, stalling government and parlimentary operations.

Mwai Kibaki, the Kenyan president, said: "It is necessary that [the deadlock] is overcome for positive progress to be made.

"I, therefore, call upon all the Somali leaders to put aside their differences for the sake of peace, stability and the welfare of their people."

Disappointment

Al Jazeera's Mohammed Adow, reporting from Nairobi, said that the outcome of the meeting may disappoint many people.

"The call to form a new cabinet will be seen as disappointing to many people because it effectively gives the green light for the TFG to keep going the way they are," he said.

"There has been no significant resolutions put forward at the summit in a bid to end years of conflict in Somalia."

Meles Zenawi said he would keep Ethiopian troops in Somalia if the ICU took power [AFP]

Meles Zenawi, the Ethiopian prime minister, whose forces are battling Islamist fighters in Mogadishu, the capital, warned against neglecting Somalia.

"The transitional federal institutions are in paralysis. It is high time that this situation was addressed ... and in all seriousness," he said.

"Somalia has not been given required attention either by the United Nations or the international community."

Seyoum Mesfin, the Ethiopian foreign minister, said that Yusuf and his successive prime ministers had "not managed to create any institutions of governance to speak of" since they came to power in December 2006.

"The continuing feud within the leadership ... had contributed to the paralysis of the TFG," he said.

Ethiopian forces helped bring the TFG to power after ousting fighters loyal to the Islamic Courts' Union (ICU) in 2006.

The TFG was formally established in 2004, but its influence did not extend beyond the town of Baidoa until the Ethiopian army entered Somalia nearly two years ago.

Charter to expire

Somalia's transitional federal charter expires next year when a new constitution is to be drafted and elections held, although there is widespread scepticism over whether polls can take place.
Despite pledges from some African governments, only Uganda has contributed significant numbers to a peacekeeping force in the country.

On Sunday, a UN-sponsored peace process in Djibouti announced that a deal had been signed by the transitional government and the Alliance for the Reliberation of Somalia, the main Islamist-dominated opposition group.

The agreement provides for a ceasefire and an Ethiopian troop pullback to begin next month, with security responsibilities gradually handed over to Somali police until a UN peacekeeping force is deployed.

The main Islamist group, which now controls most of southern and central Somalia, rejected the announcement.

The al-Shabab accuses Addis Ababa of occupying Somalia and has refused to negotiate before a full withdrawal is completed.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.