ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


14/01/09 (B481) Nouvelles vagues de violence en Somalie, en marge du retrait des forces éthiopiennes d'occupation. Violences contre des civils et combats entre milices islamistes concurrentes. (10 articles du 10 au 14/01, en Anglais et En Français)

______________________10 - L'Expresse avec Reuters (14/01/09)

Tirs de mortier sur le palais présidentiel de Mogadiscio

Des insurgés islamistes ont tiré des obus de mortier contre le palais présidentiel sur les hauteurs de Mogadiscio, illustrant les craintes d'une nouvelle effusion de sang dans le sillage du départ des troupes éthiopiennes de la capitale somalienne.

Les forces de sécurité, parmi lesquelles des membres de la force de maintien de la paix de l'Union africaine (UA) protégeant la présidence, ont riposté à l'attaque par des tirs d'artillerie qui ont duré plusieurs heures, ont rapporté des témoins.

Dans une rue proche du palais présidentiel, des membres présumés du groupe islamiste "Al Chabaab" ont ensuite tendu une embuscade à un convoi éthiopien transportant des soldats en instance de départ. Un char éthiopien a riposté.

Certains observateurs prédisent que le retrait des quelque 3.000 soldats éthiopiens laissera un vide susceptible d'entraîner une recrudescence des activités des insurgés.

D'autres espèrent que le départ des "Abyssins", considérés comme des occupants par de nombreux Somaliens, sera positif en incitant davantage de factions islamistes modérées à former un nouveau gouvernement d'union.

Après avoir évacué quatre bases mardi, les Ethiopiens en ont quitté deux autres mercredi, dont l'une située dans un stade de football.

Les Ethiopiens disposent de huit autres bases à Mogadiscio et ils devront parcourir 500 km à travers la Somalie avant d'atteindre leur pays.

Les Somaliens doutent d'un retour rapide à la paix dans un pays en proie depuis dix-huit ans à la guerre civile.

"Aucun Somalien ne souhaite que les Ethiopiens restent, mais ce sera le chaos, qu'ils restent ou qu'ils partent", a déclaré un porte-parole de Ahlu Sunna Waljamaca, un groupe islamiste sunnite allié au gouvernement.

Selon lui, les tenants d'une ligne dure tels qu'"Al Chabaab" - accusé par Washington de liens avec al Qaïda - et des activistes soutenus par des Somaliens expatriés en Erythrée ont l'intention de combattre le gouvernement et les groupes modérés tels que le sien s'ils tentent de former un gouvernement d'union.

DISCUSSIONS AU CAIRE

Cheikh Hassan Yackoub, porte-parole d'"Al Chabaab" à Kismayo, port stratégique du sud dont le groupe s'est emparé en août, a mis en doute l'intention de l'Ethiopie de se retirer complètement de Somalie.

"S'ils se retirent, ce sera à cause des attentats des islamistes, et non à la suite de requêtes ou de négociations. Nous continuerons de les combattre jusqu'à ce qu'il ne reste plus un seul Ethiopien sur le sol somalien", a-t-il dit à Reuters.

S'exprimant au Caire à l'issue de discussions avec des responsables de la Ligue arabe, le dirigeant islamiste modéré Cheikh Charif Ahmed a déclaré que le groupe d'opposition basé en Erythrée, partisan d'une ligne dure, se joindrait prochainement aux discussions.

"On est parvenus à une percée sur ces questions. La promesse a été faite que (la faction d'Asmara) va participer au processus de paix", a-t-il dit à la radio somalienne HornAfrik.

Les affrontements ont tué plus de 16.000 civils depuis le début de l'an dernier, après l'intervention de forces éthiopiennes pour aider le gouvernement à chasser de la capitale les milices des "tribunaux islamistes".

Un million de personnes ont dû quitter leurs foyers, entraînant une catastrophe humanitaire et de nombreux civils hésitent à rentrer chez eux.

"Ceux qui ont des maisons en dur peuvent rentrer, mais il n'y a aucun espoir pour les familles comme la nôtre dont les maisons sont faites de tôles", explique Asha Farah, une mère de quatre enfants qui vit dans un camp de réfugiés en bordure de la capitale.

"Je ne vois aucune raison de me réjouir. Ceux qui ont causé le chaos sont toujours vivants et ils vont peut-être au causer davantage".

Des affrontements entre factions islamistes rivales - Al Chabaab et Ahlu Sunna - ont fait plus de 50 morts ces derniers jours dans la région de Galgadud, dans le centre du pays.

Selon des organisations humanitaires, 50.000 civils ont fui la région.

Avec le bureau de Nairobi,
version française Nicole Dupont

____________________________ 9 - XINHUA (13/01/09)

Somalie : échange de tirs d'obus fait 13 morts

Au moins 13 personnes ont été tuées et une vingtaine d'autres blessées lundi au cours d'un échange de tirs d'obus entre les insugrés et l'armée gouvernementale somalienne, ont affirmé lundi des témoins et des officiels de la santé.

Les insurgés ont tiré des obus de mortiers sur le palais présidentiel à Mogadiscio, et les forces gouvernementales ont réagi avec leur artillerie lourde.

Selon des informations de presse, le Premier ministre somalien s'entretenait avec les responsables de la force de maintien de la paix de l'Union africaine et les commandants militaires éthiopiens.

L'armée gouvernementale somalienne chargée de protéger le palais présidentiel a tiré des obus qui étaient tombés dans des zones d'habitation près du marché de Bakara.

Yahya Salah, commerçant du marché de Bakara, a affirmé avoir vu 11 personnes tuées dans et près du marché.


____________________________ 8 - MSF (13/01/09)

Somalie - Regain de violence dans le centre du pays

De nombreux blessés soignés et des milliers de personnes en fuite, après les combats dans la région de Galgaduud, dans le centre de la Somalie.

A la suite de violents combats entre deux groupes armés, le 11 janvier dernier, les équipes somaliennes de MSF ont soigné 46 blessés dans l'hôpital Istarlin de la ville de Guri El.

Depuis que les affrontements ont repris dans cette région du centre de la Somalie il y a un peu plus de deux semaines, 86 personnes ont été prises en charge dans cet hôpital.

Et 45 000 à 60 000 personnes auraient fui la ville de Guri El ainsi que la capitale régionale de Dhusa Mareb pour se réfugier en zone rurale où elles se trouvent coupées d'une aide indispensable.

"La situation continue de s'aggraver dans cette région de Galgaduud, explique Tom Quinn, coordinateur des programmes MSF en Somalie.

Guri El est aujourd'hui une ville fantôme, tout comme Dhusa Mareb. Nous ne voyions presque plus d'enfants en consultation alors qu'avant ces combats, nous en recevions 200 par semaine, ce qui est extrêmement préoccupant vu l'importance des besoins.

Des dizaines de milliers de femmes, d'enfants et de personnes âgées ont fui et ont maintenant du mal à trouver de la nourriture et de l'eau et à accéder à des soins médicaux".

Les premiers rapports sont alarmants. Les équipes de MSF ont appris que les familles s'abritent la journée à l'ombre des arbres et passent la nuit en plein air.

Les conséquences du conflit dans cette région où les denrées alimentaires sont déjà rares pourraient être catastrophiques d'autant que s'y ajoute un manque d'eau et d'accès aux soins médicaux. Déjà lorsque la situation est plus calme, l'hôpital de Istarlin, soutenu par MSF, prend en charge chaque mois 80 à 100 enfants atteints de malnutrition sévère.

Surmonter les obstacles pour fournir une assistance humanitaire demeure une priorité pour MSF dans la région de Galgaduud, ainsi que dans les nombreuses autres régions de Somalie où les besoins sont immenses

Il est essentiel de pouvoir accéder à ces populations déplacées pour leur apporter une aide, mais cela devient de plus en plus difficile dans cette région de Galgaduud, observe Tom Quinn. Les moyens de transport tant par voie terrestre qu'aérienne sont limités en raison de l'insécurité dans la zone, ce qui complique l'approvisionnement en matériel médical et en biens de première nécessité.

Après plusieurs jours de négociations, MSF a commencé à assurer un approvisionnement en eau par camion pour les populations déplacées de Guri El et de Dhusa Mareb. Néanmoins, dispenser des soins médicaux à ceux qui ont fui en brousse s'avère difficile dans ce contexte de conflit très fluctuant.

Surmonter les obstacles pour fournir une assistance humanitaire demeure une priorité pour MSF dans la région de Galgaduud, ainsi que dans les nombreuses autres régions de Somalie où les besoins sont immenses. Alors que la communauté internationale porte son attention sur les problèmes de la piraterie en mer au large de la Somalie, la souffrance de millions de Somaliens continue d'être ignorée

____________________________ 7 - Shabelle (En Anglais) (13/01/09)

Le porte-parole des tribunaux islamiques, organisation basée à Djibouti, lance un appel aux insurgés afin qu'ils cessent les combats contre le pouvoir. // ICU calls for Somali insurgents not to struggle power

Sheik Abdirahin Isse Adow, a Spokesman for the Islamic Courts Union, the Djibouti based wing has called for the Islamist insurgents in the Somalia capital Mogadishu not to struggle power on Tuesday.

Mr. Adow has also called for the Somali people not to haste the areas where the Ethiopian soldiers have moved away and warned the insurgents to create a thing that can cause a discord between the insurgents about the vacated bases of the Ethiopian troops in Mogadishu.

The spokesman has suggested for the Somali Islamist insurgent fighters to cooperate the security of the places where the Ethiopian troops have left on Monday night as the former Spaghetti factory, Hayle Barise building, Carafat neighbourhood and Towfiq intersection, all bases of Ethiopian troops in north Mogadishu.

The statement of the spokesman Sheik Abdirahin Isse Addow comes as the many Ethiopian troops left more of their military bases in noth of the capital Mogadishu.


____________________________ 6 - Shabelle (En Anglais) (13/01/09)

Les forces armées des tribunaux islamiques prennent le contrôle des bases laissées vacantes par les troupes éthiopiennes lors de leur départ. // ICU takes over security of vacated bases of the Ethiopian troops in Mogadishu

Sheik Hassan Osman known as (Mahdi), a member of the Islamic Courts Union the wing led by Dr. Omar Iman Abubakar has said on Tuesday they have taken the security over the vacated military bases of the Ethiopian troops in the Somali capital Mogadishu last night(Monday).

Sheik Hassan Mahdi told Shabelle radio they have taken those areas over to keep the security of that places which the Ethiopian soldiers moved and said that they handed over Hayle Bairse building to the people who belonged it.

Asked about whether there is power struggle with the other Islamist insurgents, Sheik Hassan Mahdi said that there is no difference between the Somali Islamist insurgents and mentioned that all Islamist forces are in the areas where the troops left and he added they would handle the situation of the bases in north Mogadishu which the Ethiopian troops vacated.

The statement of Sheik Hassan Osman (Mahdi) comes as the Ethiopian troops moved from the former Spaghetti factory, Hayle Barise building, Carafat neighbourhood and Towfiq intersection, all bases of Ethiopian troops in north Mogadishu on Tuesday night.

______________ 5 - Nouvel Obs avec AP (12/01/09) (Info lectrice)

Somalie: 11 morts sur un marché de Mogadiscio

Au moins 11 personnes ont été tuées lundi sur un marché très fréquenté de Mogadiscio, par une riposte des forces gouvernementales somaliennes à une attaque des milices islamistes, selon des témoins. Deux civils auraient été tués lors d'une fusillade entre islamistes et troupes éthiopiennes, ce qui porte le bilan des combats de la journée à au moins 13 morts.

L'insurrection a visé le palais présidentiel où le Premier ministre, Nur Hassan Hussein, recevait des responsables de la force de maintien de la paix de l'Union africaine (AMISOM) et des membres du groupe islamiste modéré ayant signé l'accord de paix avec le gouvernement de transition en juin dernier, selon le porte-parole de l'exécutif, Haji Gobdon.

Les forces gouvernementales ont répliqué par des tirs d'obus de mortiers qui ont atteint le marché de Bakara et le quartier résidentiel de Gedjael, dans le sud de la capitale. Le coordinateur du service d'ambulances de Mogadiscio, Ali Muse, a déclaré à l'Associated Press avoir compté onze cadavres. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées.

Par ailleurs, l'insurrection islamiste a également attaqué des camions militaires éhtiopiens qui se retiraient de Mogadiscio. Les deux camps ont échangé des tirs de mortier. Un habitant, Aden Ibrahim, a dit avoir vu "deux civils tués par un obus de mortier". L'armée éthiopienne n'a pas fait de commentaire.

Les forces éthiopiennes sont en train de se retirer de Somalie dans le cadre de l'accord de paix de juin, conclu sous l'égide des Nations unies. Elles étaient venues à l'aide du gouvernement somalien en décembre 2006 pour chasser les milices des Tribunaux islamiques qui s'étaient emparées en six mois de Mogadiscio et de la plus grande partie du sud du pays. Cette intervention était impopulaire, les Somaliens considèrent pour beaucoup l'Ethiopie comme leur ennemi traditionnel.

Alors que les islamistes les plus radicaux, les milices Shehab, gagnent énormément de terrain depuis quelques mois, le gouvernement de transition ne contrôle plus que quelques secteurs de Mogadiscio et la ville de Baidoa où siège le Parlement. Des milliers de civils ont été tués dans les récents combats et des centaines de milliers d'autres ont fui.

La Somalie ne possède plus de gouvernement central depuis le renversement en 1991 du dictateur Mohamed Siyad Barré par des seigneurs de guerre locaux qui se sont ensuite entredéchirés.
 

____________________________ 4 - JDD (11/01/09)

Somalie: Combats entre islamistes rivaux


Des combats entre organisations islamiques somaliennes rivales ont fait des dizaines de morts dimanche au nord de la capitale somalienne Mogadiscio, ont rapporté des témoins. Entre 20 et 30 personnes, essentiellement des combattants, ont péri dans les affrontements entre le Hareka al Chabaab al Moudjahidine, et un groupe islamique rival à Gurael, ville du centre de la Somalie.

Le cheikh Abdullahi Abu Yusuf, porte-parole du groupe islamique Ahlu Sunna Waljamaca, a déclaré que ses hommes avaient tué 30 activistes d'Al Chabaab et s'étaient emparés de la plupart de leurs armes. Samedi, des combats avaient opposé à Balad, à 30 km au nord de Mogadiscio, des hommes d'Al Chabaab à des islamistes modérés. Ahlu Sunaa Waljamaca accuse al Chabaab de pourchasser ses dirigeants religieux et de profaner des tombes.

____________________________ 3 - AFP (11/01/09)

Somalie: 25 personnes tuées dans des combats entre groupes islamistes rivaux

Au moins 25 personnes, pour la plupart des combattants, ont été tuées et 51 blessées dimanche dans une localité du centre de la Somalie lors de combats entre des groupes islamistes rivaux, ont indiqué des chefs coutumiers et des témoins.

Les affrontements ont éclaté dimanche matin dans la localité de Guriel (500 km au nord-est de Mogadiscio) entre un groupe de "shebab", islamistes extrémistes somaliens, et des miliciens affiliés à un autre groupe islamiste, Ahlusunah Waljamecah, selon ces mêmes sources, jointes au téléphone.

"C'était les affrontements les plus violents jamais vus dans la région entre les deux groupes. Nous avons compté au moins 25 morts, la plupart des combattants, et il est possible qu'il y ait plus de cadavres à l'extérieur de la ville", a expliqué à l'AFP Abdulahi Hirsi Moge, chef coutumier de Guriel.


____________________________ 2 - Shabelle (En Anglais) (11/01/09)

L'ARS dénonce le harcèlement des troupes éthiopiennes par des combattants insurgés. // ARS denounces insurgent attacks against Ethiopian troops

The head of the joint security committee and cease fire of the transitional government and the Alliance for the Re-liberation of Somalia(ARS), Hessein Siad Qorgab, has denounced Monday insurgent attacks against Ethiopian troops in Mogadishu as they are withdrawing from the country.

Ethiopia announced plans to withdraw its troops from Somalia last year, but the Ethiopian troops are still in Somalia.

Hussein Siad Qorgab said the insurgents who attacked the Ethiopian military bases in Mogadishu yesterday (Sunday) are responsible for the delay of the Ethiopian troops who were planning to leave from those areas in the Somali capital Mogadishu.

"It is unfortunate to try to prevent the Ethiopian troops to withdraw from the bases in Mogadishu and the attacks are meaningless," Qorgab said.

"Ethiopia is determined to complete its troop pull out from Somalia," he addaed.

Hussein Siad Qorgab told Shabelle radio that the Ethiopian troops will pull out as the peace deal in Djibouti states and called for those who are against the peace deal signed in Djibouti to halt the fighting against the Ethiopian soldiers till they will pull out.

The statement of Mr. Qorgab comes as Islamist insurgents attacked on Sunday ex-pasta factory, Hayle Barise building, and Mogadishu Stadium, bases of Ethiopian troops in Mogadishu.

_____________________________ 1 - En Anglais (10/01/09)

Au moins 41 personnes ont été tuées au cours de violents combats qui ont opposés les Al Shebaab aux milices Ahl-ul-Sunna wal-Jamaa. // Somali tribal clashes leave 41 dead

At least 41 people have been killed in heavy tribal clashes between al-Shabaab and Ahl-ul-Sunna wal-Jamaa fighters in central Somalia.

Hundreds of al-Shabaab fighters attacked Ahl-ul-Sunna strongholds in the town of Guriel on Sunday with the two sides exchanging heavy mortars, Press TV's correspondent in Somalia has revealed.

The fighting broke out two weeks after Ahl-ul-Sunna wal-Jamaa reclaimed Guriel, 300 kilometers northeast of the capital Mogadishu by forcing the al-Shabaab fighters out.

Some sources attribute the al-Shabaab withdrawal to reports of Ethiopian armed movements in Guriel. The prospects caused many locals to desert the town.

Sunday's fighting has left 41 people dead from both sides. No civilians were killed as locals had deserted the town following clashes in December.

However, many houses have been destroyed as a result of mortar attacks from both sides.

Ethiopian troops were deployed in Somalia in 2006 to help defeat the Union of Islamic Courts (UIC) and its military wing al-Shabaab -- which ruled much of south and central Somalia.

Addis Ababa had pledged to withdraw its forces from Somalia by the end of 2008.

Ethiopian troops, however, have been capturing towns in western Somalia from insurgents in the past few weeks.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.