ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


01/02/09 (B484) L'élection du nouveau président somalien est accueillie par les différentes factions islamistes, de façon diamétralement opposée. De son côté et comme l'avait prédit un lecteur hostile à la mascarade de Djibouti, aussitôt après avoir prêté serment, Cheik Charif s'est rendu en Ethiopie (pour prêter allégeance ??) et il en plus, il s'est fendu d'une déclaration pour vanter le rôle positif des US et l'honnêteté de leur position envers la Somalie. (7 articles en Anglais et en Français)

_______________________________ 7 - Al Jazeera (En Anglais)


Humour par Roger Picon.
Nul doute que les générosités de l'ONU et des US ont permis de faire élire le Président sélectionné par Washington ...et Guelleh n'a certainement pas refusé sa part du gâteau
Le nouveau Président somalien couvre d'éloges les positions américaines en Somalie, qu'il qualifie d'honnête. // Somali leader praises US position

Sheikh Sharif Sheikh Ahmed, Somalia's new president, has said that he sees a positive role for the US in helping his country attain peace.

The comments, made in an interview to el-Shorouk, an Egyptian newspaper, were released on Sunday.

"One can say that the US position towards Somalia has become honest ... We think that the American view of Somalia is now positive," Ahmed said.

"In the framework of the Djibouti negotiations, America has become a force which supports peace."

The Djibouti negotiations are a UN backed process which helped bring about the election of Ahmed.

Ahmed easily won a parliamentary run-off vote on Saturday against Maslah Mohamed Siad, the son of ex-president Mohamed Siad Barre, taking 293 votes to Siad's 126, to become president.

Somalia has not had effective central government since 1991, when Barre was forced from power.

Victory celebreations

Mohamed Nur, a Somali journalist based in Mogadishu, the capital, told Al Jazeera that people had taken to the streets to celebrate Ahmed's victory.

Ahmed has vowed to form a broad-based government and invited all armed groups in Somalia to join a UN-sponsored reconciliation effort.

Ahmed had been critical in his assessment of past US administrations' influence on Somalia.

He led the Islamic Courts' Union before the US backed a 2006 Ethiopian invasion with the purpose of driving the group from power.

In 2008, Ahmed condemned the US after an air raid killed a Muslim leader in central Somalia.

The last of the Ethiopian troops left Somalia in January and a new US administration under Barack Obama took office in the same month.

Abdullahi Yusuf, the former Somali president, resigned on December 29 after he was accused by the major powers of being an obstacle to peace.

Ahmedou Ould-Abdallah, the UN's special envoy for Somalia, praised Saturday's "transparent" presidential vote.

__________________________ 6 - Shabelle (En Anglais) avec AP

Le nouveau Président de la Somalie se déclare en faveur de l'Union pour lutter contre les extrêmistes violents.. // Somali leader wants united front against extremism

Somalia's new president called for a united front against violent extremists and signaled his intent to try to bring together the country's feuding Islamic factions, according to an interview published Sunday.

Moderate Islamist leader Sheikh Sharif Sheik Ahmed was sworn in Saturday and faces the daunting task of leading a Western-backed government that wields little control over a country that has suffered nearly 20 years of violence and anarchy.

"I say it is now high time to achieve national unity, forget our differences, unify our ranks and confront those who commit violence," Sharif was quoted as saying by the English-language Saudi Gazette.

Ahmed was chairman of the Islamic Courts Union that ran Mogadishu for six months in 2006 before Ethiopian soldiers drove them from power.

The group's extremist breakaway militia, al-Shabab, has now taken much of the country, forcing lawmakers to meet outside of the country. The U.S. considers al-Shabab a terror organization with links to al-Qaida.

Al-Shabab did not recognize the last government and also disapproves of Sharif, but his election raises hopes that he will bring many of Somalia's Islamic factions into a more inclusive government. The U.S. government welcomed Sharif as leader Saturday and said that he had worked diligently on reconciliation efforts in Somalia.

Sharif was attending the African Union summit in Addis Ababa on Sunday and holding a series of meetings with other African leaders. He did not speak to reporters.

"We'll try to negotiate with them," he said. "We'll try to bring them on board. We'll use the carrot-and-stick. We'll try to influence them — or we'll beat them."

The last president resigned in December after failing to pacify the country during his four-year tenure.

The arid and impoverished Horn of Africa nation of some 8 million people has not had a functioning government since clan-based militias overthrew a dictator in 1991 then turned on each other.

Pirates prey on international shipping freely from Somalia's lawless shores, and analysts fear an extremist Islamic administration could become a haven for international terrorists.

There have been more than a dozen previous peace efforts and three previous governments were formed, but they never managed to take effective control over most of the country.

________________________________ 5 - Shabelle (En Anglais)

Les tribunaux islamiques accueillent favorablement le choix du nouveau Président somalien. // Islamic Courts Union welcomes Somalia’s new president

The Islamic Courts Union (ICU) have welcomed moderate Islamist cleric Sheikh Sharif Sheikh Ahmed's election as Somali president Sunday and vowed to support his efforts to restore stability in Somalia.

In a press conference held by the leaders of the Islamic Cours Union in Mogadishu, They congratulated Sheik Sharif on his victory.

"We welcome and support President Sheik Sharif on his victory as the Somali president and we also call for him to fulfill his pledges in working peace and reconciliation," said Abdirahin Isse Adow, the spokesman of the ICU.

"We urge President Sharif to form national security forces starting from the insurgents who have been fighting to get freedom," Abdirahim added.

"We call to those young insurgents to support the peace and stop misinterpretation of Islamic religion," the deputy chairman of the ICU, Sheik Abdulqadir Ali Omar said.

Sheikh Abdulqadir is the local head of the Islamic Courts Union (ICU), who remained in the country after the leadership of the ICU fled the country.

Sheik Sharif was the chairman of the Islamic Courts Union which was sent into exile when Ethiopia - the previous US administration's top regional ally - launched a military invasion into Somalia to remove what it saw as extremist Islamic rule on its doorstep.

Al-Islah and Ahlu Sunna Waljaca, moderate Islamist organizations welcomed Sheik Sharif’s election as the new president of Somalia.

Clan elders also hailed the victory of the new president and described as a young, active man who can unite the Somali different clans and insugents.

“You are the man whom we have been waiting for a long time and we think you can make peace with the help of your people,” said a clan elder Abukar Osman Sheik.

In other news thousands of Somalis have celebrated in many different neighbourhoods in the capital Mogadishu and other towns in the countryfor the second day to show support for the new president.

By: Ahmednor Mohamed Farah

_________________________________ 4 - Shabelle (En Anglais)

Le nouveau Président somalien voit une influence positive dans la présence et le rôle des USA. // New Somali president sees positive U.S. role

The newly elected president of Somalia, Sheikh Sharif Ahmed, said in an interview published on Sunday that he saw the United States as a positive influence for peace in his country.

Ahmed led the Islamic Courts Union before the United States backed an Ethiopian invasion meant to drive the Islamists out of power. In May 2008, Ahmed criticized the United States for a U.S. airstrike that killed an Islamic leader in central Somalia.

The last Ethiopian troops left Somalia last month and a new U.S. administration under President Barack Obama took office in Washington on January 20.

"One can say that the U.S. position toward Somalia has become honest... We think that the American view of Somalia is now positive," Ahmed told the Egyptian newspaper el-Shorouk.

"In the framework of the Djibouti negotiations, America has become a force which supports peace," he added.

The Djibouti negotiations were the U.N.-backed process which helped bring about the election of Ahmed on Saturday.

_________________________________ 3 - Shabelle (En Anglais)

Les islamistes de Kismayu rejettent l'élection de Cheik Charif. // Islamists oppose Sharif’s new government

The Islamists in the port town of Kismayu, 500 kilometers south of the Somali capital Mogadishu opposed the new Somalia president Sheik Sharif Sheik Ahmed, officials told Shabelle Radio on Sunday.

Abdiqani Mohamed Yusuf, a deputy chairman of the Islamic administration in Kismayu in Lower Jubba region and Sheik Hassan Yacqub, secretary information of al-Shabaab in Kismayu denounced the presidential election in Djibouti in a press conference held in the town.

Somali parliament elected Sharif Sheik Ahmed as the president of Somalia in Djibouti on Friday, after Abdulahi Yusuf resigned last month.

The Islamists said president Sheik Sharif who was once the leader of Islamic Courts Union refused to recognize the legitimacy of the Somali federal government before he reconciled adding that they will never support his government.

“Sheik sharif used to declare Jihad (holy war) against the enemy, but now he joined to the federal government. Nothing has changed yet so we will not welcome it and the Jihad will continue,” Mr. Abdiqani said.

Sharif’s government is not different from the one which was established in Nairobi in 2004, he added.

“It is clear that the world has ignored and failed Somali political affairs because the international community often set up government which does not have the support of the Somali people and that is not the goals of the Somali people, it is only waste of time,” Sheik Hassan Yacqub said.

The Islamist group in Kismayu is the first group that rejected the outcome of the presidential elections held in Djibouti which the legislators elected Sharif Sheik Ahmed the president of Somalia.

_________________________________ 2 - Afrique en Ligne

Le nouveau président somalien au sommet de l'Union Africaine Quelques heures après avoir prêté serment, le nouveau président somalien, Cheikh Charrif Cheikh Ahmed, est arrivé dimanche à Addis-Abeba pour participer au 12ème sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement l'Union africaine (UA).

Le sommet, ouvert dimanche matin pour durer trois jours, porte essentiellement sur le projet de création d'un gouvernement continental.Il sera également marqué par l'élection d'un nouveau président en exercice de l'organisation, poste occupé depuis plusieurs mois par le président tanzanien, Jakaya Mrisho Kikwete.M. Ahmed remplace le résident Yusuf Abdullahi Ahmed qui a démissionné en décembre après avoir été vivement critiqué par les dirigeants des Etats membres de l'Autorité inter-gouvernementale pour le développement (IGAD), l'accusant d'être un obstacle à la stabilité de son pays.L'IGAD regroupe sept pays, à savoir le Kenya, l'Ouganda, le Soudan, l'Ethiopie, l'Erythrée, Djibouti et la Somalie.

_________________________________ 1 - AFP

Ouverture d'un sommet de l'Union africaine à Addis Abeba

Un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), consacré notamment au développement du continent malgré la crise économique mondiale et les conflits locaux, a ouvert dimanche ses travaux à Addis Abeba, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le sommet a débuté directement par une session à huis clos, sans cérémonie formelle d'ouverture.

Outre les discussions sur le développement des infrastructures du continent et sur les divers conflits et crises qui affectent l'Afrique, les chefs d'Etat doivent plancher sur l'instauration d'un "gouvernement de l'Union", réclamé par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi mais qui inquiète bon nombre de présidents africains.

Le thème du sommet est le "développement des infrastructures en Afrique", en particulier dans les secteurs du transport et l'énergie.

Mais sur fond de crise, de nombreux dirigeants africains n'ont pas caché leur inquiètude sur une baisse de l'aide intertionale qui contribue à financer les investissements dans ces secteurs.

La crise "oriente davantage l'agenda de la Communauté internationale vers le sauvetage et le renflouement des institutions bancaires et financières, que sur le financement du développement", s'est alarmé le président de la commission de l'UA, Jean Ping, lors de la conférence ministérielle qui a précédé le sommet.

"Au même moment, les économies et les populations africaines s'apprêtent à subir de plein fouet les conséquences de ces crises dont elles ne sont nullement responsables", avait-il ajouté en soulignant "la vulnérabilité d'un continent toujours fragilisé par des crises latentes et des conflits ouverts".

Toutefois la situation sécuritaire du continent s'est globalement améliorée avec les "efforts de consolidation de paix et de reconstruction post-conflits au Burundi, aux Comores, au Liberia, en Sierra Leone, en République Centrafricaine (RCA) ainsi qu'au sud Soudan" et le "bon déroulement des élections en Guinée Bissau, en Zambie et tout dernièrement au Ghana", s'est félicité M. Ping.

L'UA avait déployé une force de paix au Darfour qui s'est transformée avec le soutien de l'ONU en force hybride de maintien de la paix, qui doit à terme devenir la plus importante du monde.

L'organisation panafricaine espère un scénario identique en Somalie où elle a envoyé une force de paix en mars 2007 qui doit à terme compter 8.000 soldats pour tenter de mettre fin à une guerre civile débutée en 1991.

Le nouveau président somalien, cheikh Sharif Cheikh Ahmed, élu samedi par le Parlement somalien participe d'ailleurs au sommet.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.