ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


06/03/09 (B488) Les nouvelles de Somalie ( 6 articles en Anglais et en Français)

_________________________ 6 - Casafree (Maroc) avec XINHUA

La Charia est-elle une panacée pour les malheurs de la Somalie?

Le gouvernement somalien, dirigé par le président modéré islamiste Sheikh Sharif Sheikh Ahmed, a annoncé cette semaine qu'il pourrait appliquer la loi islamique ( Charia), dans le pays à la suite des exigences de son application par des influents leaders religieux et deux principaux groupes insurgés, mais les analystes ont estimé que cela pourrait ne pas être suffisant pour apaiser les groupes islamistes de l'opposition décidés à renverser le gouvernement.

Au début du mois de février, un groupe d'importants leaders religieux s'est rencontré dans la capitale, Mogadiscio.

Et a envoyé plusieurs recommandations au gouvernement, entre autres, l'imposition de la Charia, loi islamique, en Somalie et le retrait des soldats de la paix de l'Union africaine de la nation de la corne de l'Afrique déchirée par une guerre civile depuis pratiquement deux décennies.

"Nous n'avons pas seulement produit des recommandations à l'attention du gouvernement mais aussi rencontré le président et lui avons demandé d'appliquer les lois d'Allah dans le pays, ce qu'il a accepté," a confié à Xinhua Sheikh Ahmed Abdi Disow, vice-président de l'Union des chercheurs islamistes de la Somalie.

L'application de la Charia est l'une des principales exigences des groupes armés islamistes en Somalie y compris même l'Union des tribunaux islamistes de l'actuel président qui a brièvement dirigé l'essentiel du sud et du centre de la Somalie au cours de la dernière moitié de l'année 2006 avant d'être chassé par les troupes alliées éthiopiennes et de l'ancien gouvernement somalien dirigé par Abdulahi Yusuf Ahmed.

"La Charia n'est pas étrangère au gouvernement somalien étant donné qu'elle est reconnue comme la base de toute loi par l'actuelle charte nationale de transition et le président articule seulement cette loi lorsqu'il a affirmé que la Charia sera appliquée en Somalie," a déclaré à Xinhua Abdullahi Qadar, porte-parole du président.

Les groupes insurgés de l'opposition ont affirmé que l'actuel gouvernement somalien n'est pas différent du précédent et n'applique pas la Charia dans le pays.

Muqtar Hersi, un intellectuel islamiste indépendant à Mogadiscio, a affirmé que les différents groupes en Somalie défendent une version différente de la loi islamique: modérée ou stricte, et il semble que la question de la Charia soit loin d'être résolue.

"Avec l'actuel gouvernement somalien dirigé par les islamistes modérés et les influents chercheurs islamistes étant essentiellement modérés, il semble que le type de Charia proposé par le gouvernement et les chercheurs soit assez différent de celui des groupes armés," a indiqué Hersi à Xinhua.

Hersi a affirmé que la récente annonce par le gouvernement somalien de sa volonté d'appliquer la Charia dans le pays est loin d'apaiser les groupes radicaux qui exigent que leur version de la loi islamique stricte soit imposée en Somalie, un pays principalement composé de musulmans sunnites modérés.

Les groupes d'opposition, tels que le mouvement radical al- Shabaab, qui impose déjà sa version de la loi stricte islamique dans des vastes régions du sud de la Somalie et la coalition nouvellement formée de groupes insurgés connue sous le nom d'Hezbul Islam (Parti islamique), maintiennent qu'étant donné que la loi du gouvernement actuel est basée sur une charte séculaire et inclue des membres du précédent cabinet, il n'est pas la bonne institution pour appliquer la Charia.

"Je ne comprends pas pourquoi nous sommes partis du précédent gouvernement alors que nous estimons que celui-ci applique la Charia et que l'autre ne le faisait pas? Tous les deux sont pareils avec seulement un changement au sommet," a indiqué à Xinhua Sheikh Muse Arale, porte-parole du Hezbul Islam.

"La lutte se poursuivra tant qu'un véritable Etat islamique n'est pas créé en Somalie", -a-til déclaré.

Par Abdurrahman Warsameh
Xinhua

______________________________ 5 - Shabelle (En Anglais)

Les islamistes de Bardhere ont arrêtés environs 70 personnes, dont une majorité de jeunes qui sont détenues au motif d'avoir enfreint les ordres de l'administration, en particulier concernant le couvre-feu. ///Islamists detain 70 people in Bardhere town

The Islamic administration of al-Shabab in Bardhere town has conducted operations and detained at least 70 people in Bardhere town in Gedo region, official told Shabelle radio on Friday.

Sheik Farah Abu Shureym, head of the security of the Islamic administration of al-Shabab in Bardhere town said that they arrested at least 70 people in the town those most of them were young teenagers after violating the order of the administration in Bardhere town.

The Islamic administration of al-Shabab controls Bardhere town in southwestern of Somalia and imposed curfew in the town over the past week.

Sheik Abu Shureym said that they released some of the detainees earlier after paying fining money.

“We thank to the people of Bardhere town for taking order of the Islamic administration in Bardhere town. It is the 6th night of constant nights of curfew that we had imposed in the town conducting operations at the night time to keep the security. Who every is seen walking after 10:00 PM will be arrested for case of violation of law,” Sheik Farah said.

Asked about the date that the curfew will last, he replied that it will be removed as they assure whole the security of the town.

The operations conducted by the Islamic administration in Bardhere town comes as there is great dispute between the Islamic organization of Ahlu Sunna Waljamea and al-Shabab over the commemoration of Rabicul Awal month (birth month of the prophet) Muhammed peace be up on him in Bardhere town.

______________________________ 4 - Shabelle (En Anglais)

Plusieurs milliers de personnes manifestent à Mogadiscio dans le grand stade en faveur de l'instauration de la Charia et pour dénoncer le mandat d'arrêt délivré par la CPI à l'encontre du Président soudanais. // Demonstrations in favour for clerics take place in Mogadishu

-Thousands of people have gathered in Mogadishu’s main football stadium and Sayidka Park Thursday in favour for the decisions made by Somali clerics in Mogadishu and to protest against the arrest warrant of Sudan’s president.

Somali clerics concluded a meeting in Mogadishu last month and called for the government to rule the country by the Islamic law.

Sheik Ahmed Dahir Aways, who is one the Islamic clerics and a brother of influential cleric Sheik Hassan Dahir Aways, spoke to the demonstrators and called for the Somali people to take Allah’s book and work for the peace which he described the only solution for the Somali problems.

The demonstrators were chanting slogans to support the sharia and the peace of Mogadishu.

People who gathered in Sayidka Park near the presidential palace were chanting slogans against the decision of the International criminal court which issued the arrest warrant against Sudan’s president Omar Hassan Al-Bashiir.

_______________ 3 - Source Amnesty International (En Anglais)

Selon A.I. les civils somaliens paient le "prix fort", dans les combats violents qui se déroulent à Mogadiscio. // Civilians pay the price of intense fighting in Mogadishu: AMNESTY

Amnesty International is calling on armed opposition groups and government forces in Somalia to cease all indiscriminate or disproportionate attacks and to take all feasible precautions to avoid loss of life and injury of civilians.

Last week's fighting in the Somali capital, Mogadishu, resulted in some 40 deaths and at least 241 injuries, including to at least 70 women and children, though this toll may be higher.

Amnesty International is also concerned at allegations that the African Union force in Somalia (AMISOM) used mortars and heavy artillery in civilian-populated areas during the fighting. Amnesty International is calling on the African Union to clearly instruct its soldiers in Somalia that their rules of engagement include respect for international humanitarian law at all times.

Amnesty International is also calling on the international community to apply pressure on all parties to the conflict to end indiscriminate and disproportionate attacks, and to demand that all feasible precautions are taken to avoid loss of life and injury of civilians. Those who order and carry out indiscriminate and disproportionate attacks should be held accountable for war crimes. The international community should establish an international Commission of Inquiry to investigate violations of international human rights and humanitarian law in Somalia.

Most of those killed or injured in fighting on 24 and 25 February were wounded by blast, mortar shrapnel and gunshots. Amnesty International has received reports that all those engaged in last week's fighting, including armed opposition groups, government police forces and AMISOM, have fired mortars, heavy machine guns and rocket-propelled grenades (RPGs) in areas populated by civilians.

On the morning of 24 February, an armed group attacked a Transitional Federal Government (TFG) police checkpoint in Taleh in the Hodan district of southern Mogadishu with machine guns and RPGs. The attack was claimed by Hizb al-Islamiya, a coalition recently formed of armed groups opposed to the TFG.

Heavy fighting ensued and spread through adjacent streets towards an AMISOM base, whose forces reportedly came to reinforce the TFG forces. Mortar shells landed in nearby civilian areas, including in the Hodan, Bakara market, Hawlwadag, and Black Sea neighbourhoods. Ahmed Saed Omar, a 38-year-old lecturer in English, was killed by shrapnel from a mortar that landed in the street in the Hodan district.

Fighting continued throughout the day and evening, with mortars fired at the Presidential Palace. Fighting resumed on 25 February, when mortar shells hit a Koranic school in Tawfiq, northern Mogadishu, killing one child and injuring seven others. One of the wounded children in that blast was reported to have later died in hospital. Shells also hit homes in southern Mogadishu, killing at least three persons.

While many civilians had fled Mogadishu because of conflict since early 2007, there are still many civilians living in the city. In addition, some 40,000 displaced, according to UNHCR estimates, have returned to the capital since January 2009 in the hope that the appointment of the new TFG President, a former opponent of the TFG, would improve security. In Hodan district, where the fighting started, some 3,000 were reported to have recently returned to the area. Now hundreds, possibly thousands, of people have fled Hodan and Hawlwadag again.

Indiscriminate attacks by all parties have become a well-established pattern in Somalia's conflict since early 2007.

Under international humanitarian law all parties to the conflict must take all feasible precautions to protect civilians against the effect of attacks. Routinely initiating attacks in densely civilian-populated areas, as done by the armed opposition groups, violates this obligation.

While TFG and African Union forces have a right to defend themselves against attacks, indiscriminate attacks, such as the shelling of whole areas where civilians live without attempting to identify and target military objectives is illegal. Artillery and mortars are area weapons and are not appropriate for pinpointing targets in densely populated civilian areas.

Background:

Somalia has been marred by conflict since the fall of the Siad Barre government in 1991.

Conflict intensified and unlawful killings of civilians increased after Ethiopian troops entered Somalia at the end of 2006 to help the TFG fight armed opposition groups, some of whom issued from the Union of Islamic Courts, which was controlling the capital Mogadishu and other parts of the country in 2006.

Ethiopian troops withdrew at the end of 2008 and Abdullahi Yusuf resigned as President of the TFG, and was replaced by Sheikh Sharif Ahmed, then leader of the opposition Alliance for the Re-Liberation of Somalia- Djibouti (ARS-Djibouti). The new TFG President nominated a Prime Minister, Omar Abdirashid Ali Sharmarke, who has now formed a new government and has just returned to the capital.

Armed groups -- including al-Shabab and Hizb al-Islamiya, which includes a faction faithful to the opposition ARS-Asmara, which opposed peace talks between the TFG and the ARS-Djibouti, have vowed, since the withdrawal of Ethiopian forces, to target the small African Union peace-support mission in Somalia (AMISOM). On 22 February, a suicide attack, claimed by an Al-Shabab faction, on an African Union base in Mogadishu killed 11 Burundian soldiers.

An internal investigation is reportedly underway into allegations that on 2 February, AMISOM soldiers opened fire indiscriminately; resulting in civilian casualties, after one of their vehicles was hit by an explosion on Maka Al-Mukarama road in Mogadishu.

__________________________________ 2 - Shabelle (En Anglais)

Les troupes de l'Union africaine (AMISOM) blessent un pêcheur et détruisent des embarcations à proximité de l'aéroport de Mogadiscio. Le porte-parole de l'AMISOM est aux "abonnés absents". // AU troops wound Somali fisherman

The African Union troops in the Somali capital Mogadishu have wounded a Somali fisherman and destroyed boats of fishermen Wednesday near Aden Ade International airport, a witness told radio Shabelle on Thursday.

“We were fishing about 40 miles south of the airport when Ugandan troops on small boats reached us they suddenly opened fire on our boats with out talking to us. One fisherman became injured and they destroyed our boat,” said Hassan Mohamud Jiisow, a Somali fisherman.

“We thought they were peacekeepers but after this time we will consider them as enemies. We are not pirates we are fisherman who are chasing their daily bread in the sea,” he added.

Fishermen accused the Ugandan troops of harassing and called for them to stop targeting the fishermen.

Shabelle tried to talk about the accusation to the AMISOM spokesperson but could not reach him.

___________________________________ 1 - Shabelle (En Anglais)

Un religieux bien connu a été tué au pistolet, par trois hommes masqués, dans le chef-lieu de la région de Mudug. // Famous Sheik killed in Central Somalia

Three masked gunmen armed with pistols have killed a famous, Somali cleric in Galkacyo, the regional capital of Mudug region in central Somalia, officials and witnesses said on Thursday.

Sheik Ali Afyare, the deceased cleric was a prominent religious man from Ahlu Sunna Waljamaca Islamist organization.

The governor of Mufud region confirmed the death of the Sheik and said he would investigate the matter.

Witnesses said three masked gunman shot the sheik late on Wednesday in the town and they immediately fled on foot from the scene.

It is not known the reason behind his killing, but there has been a power struggle between Islamist factions in recent months.

Ahlu Sunna Waljamca is a moderate religious organization that does not have a political ambition.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.