ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


30/03/09 (B492) Nouvelles de Somalie (8 articles en Français et en Anglais)
______________________ 8 - Courrier international

SOMALIE • Le tabac et la drogue prohibés

Les islamistes qui occupent le sud de la Somalie, le long de la frontière avec le Kenya, ont annoncé la prohibition totale du tabac, du khat, une pâte à mâcher dont la consommation est très répandue dans la région, ainsi que de toute substance contenant de la drogue.

Le chef des islamistes de la région, Tayeb Mohamed, a également annoncé que les contrevenants seraient très sévèrement punis, rapporte le quotidien de Nairobi, Daily Nation.

Ces mesures risquent de peser lourd sur le commerce entre les deux régions frontalières. Les cigarettes et le khat vendus dans le nord du Kenya passent en effet par la région de Dhobley concernée par ces mesures.

______________________ 7 - L'Express avec Reuters

La police kényane accusée d'abus contre les réfugiés somaliens

Des centaines de milliers de réfugiés somaliens sont victimes d'abus et de racket au Kenya de la part de policiers corrompus et violents, accuse l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW).

L'organisation accuse en outre les autorités kenyanes d'expulser de force et de renvoyer ainsi vers des zones de guerre des centaines de demandeurs d'asile somaliens qui cherchent à atteindre les camps de réfugiés, selon un nouveau rapport, intitulé "De l'Horreur au désespoir: la crise oubliée des réfugiés somaliens au Kenya".

Plus de 250.000 réfugiés vivent dans les trois camps surpeuplés de Dadaab, situés dans le nord-est, aride et miséreux, du Kenya.

Les organisations humanitaires s'attendent à l'arrivée de 100.000 nouveaux réfugiés cette année - des Somaliens fuyant les combats qui opposent les islamistes au nouveau gouvernement modéré en place à Mogadiscio.

"Ceux qui fuient les violences en Somalie ont besoin de protection et d'aide, et au lieu de cela les attendent de nouveaux dangers, des abus et des privations", lit-on dans le rapport.

HRW a recueilli les témoignages de dizaines de réfugiés qui parlent de la corruption routinière des policiers, lesquels rançonnent les Somaliens à leur arrivée dans les camps ou lorsqu'ils les quittent pour d'autres régions du Kenya.

______________________ 6 - AFP

Kenya: une ONG dénonce des retours forcés de réfugiés somaliens par la police

Des centaines de Somaliens fuyant le conflit dans leur pays pour se réfugier au Kenya ont été refoulés par la police kényane, qui se livre à de nombreux abus, a dénoncé lundi Human Rights Watch (HRW).

Le sort des réfugiés somaliens a été considérablement aggravé par la fermeture en 2007 de la frontière kényo-somalienne tandis que les autorités ferment les yeux sur la corruption de la police et les abus de ses officiers à la frontière, rapporte l'organisation de défense des droits de l'Homme.

La police kényane a rejeté en bloc ces "allégations (...) délibérément falsifiées et destinées à discréditer les efforts du gouvernement", dans un communiqué.

Malgré la fermeture de la frontière, environ 60.000 Somaliens sont entrés au Kenya en 2008, soit une moyenne de 165 par jour, pour trouver un abri notamment dans l'un des camps surpeuplés du nord-est du pays, ajoute HRW dans un rapport de 58 pages intitulé "De l'horreur au désespoir".

Cette situation a conduit "la police kényane à renvoyer des demandeurs d'asile et des réfugiés en Somalie en violation des obligations fondamentales du Kenya au regard des lois internationales et de sa législation sur les réfugiés", dénonce HRW.

"La police kényane place en rétention les nouveaux arrivants, cherche des pots-de-vin, parfois en faisant usage de menaces et de violences, y compris sexuelle, et déporte en Somalie ceux qui sont incapables de payer", selon le rapport.

Le Kenya a fermé sa frontière avec la Somalie en janvier 2007 peu après le début de l'intervention des troupes éthiopiennes contre les forces des tribunaux islamiques qui contrôlaient alors la majorité du sud et du centre du pays, afin d'empêcher ces combattants en déroute de se réfugier sur son sol.

Le Kenya a également contraint le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à fermer son camp de transit à la frontière, tout en lui permettant d'enregistrer près de 80.000 réfugiés dans les trois camps de Dadaab (nord-est) sur la période 2007/2008.

HRW dénonce également le surpeuplement de ces camps conçus pour accueillir 90.000 personnes et qui en abritent à présent 255.000.

Le surpeuplement a entraîné des pénuries de nourriture, d'eau et de soins et les nouveaux arrivants sont contraints de dormir à la belle étoile.

"Le Kenya devrait immédiatement mettre un frein aux abus de la police et débloquer de nouvelle terres pour des camps supplémentaires", demande l'ONG installée à New York.

"Il est connu de tous que le Kenya accueille près de 500.000 réfugiés somaliens qui ont fui la guerre civile dans leur pays. Depuis la chute du régime de Siad Barre il y a 17 ans, près de 95% des réfugiés somaliens ont transité par le Kenya", a rappelé le porte-parole de la police Eric Kiraithe, ajoutant que son pays traite les réfugiés avec "dignité".

"En conclusion, les allégations mensongères et fabriquées de l'ONG (...) sont écartées avec dédain", ajoute-t-il dans le communiqué, soulignant "le travail important des officiers de police et de l'immigration à la frontière".


______________________ 5 - Afrique en Ligne

Afflux de réfugiés somaliens dans les camps de Dadaab


L'élection d'un nouveau président en Somalie au début de l'année n'a pas réussi à stopper le flot de Somaliens cherchant refuge dans les camps surpeuplés de Dadaab, au nord-est du Kenya, a rapporté l'agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Depuis le début de l'année, plus de 20.000 nouveaux arrivants ont été enregistrés dans les trois camps composant le complexe de Dadaab - Hagadera, Ifo et Dagahaley - d'après un communiqué du HCR.

Beaucoup de nouveaux arrivants interviewés par le HCR pointent du doigt l'insécurité grandissante, surtout dans les régions du milieu et du bas de Juba, en plus de la sécheresse et du manque de vivres comme les principales causes de leur départ de la Somalie.

Plusieurs d'entre eux ont exprimé leur pessimisme quant au retour, dans le court terme, de la paix dans leurs localités respectives.

Malgré l'élection en janvier d'un islamiste modéré, Sheik Sharif Sheik Ahmed, à la présidence de la Somalie, l'insécurité règne encore dans beaucoup de parties du pays, ce qui explique pourquoi les élections avaient dû être organisées parmi les législateurs somaliens à Djibouti.

Le HCR continue de recevoir et d'enregistrer de nouvelles arrivées de réfugiés Samoliens en dépit du fait que la capacité des camps soit très largement dépassée.

Les camps conçus il y a presque deux décennies pour recevoir un nombre total de 90.000 personnes en comptent aujourd'hui plus de 261.000, rendant le complexe de Dadaab un des plus grands et plus peuplés sites de recasement du monde.

Le HCR est en négociation avec le gouvernement kenyan pour l'attribution de nouvelles terres pour la construction de nouveaux sites, mais rien n'est encore finalisé.

"Nous avons donc d'énormes difficultés pour recevoir et loger les réfugiés", a déclaré le porte-parole du HCR, qui a ajouté qu'il est urgent pour le gouvernement d'attribuer dès que possible des terres, "où nous pourrons construire d'autres camps et ainsi décongestionner les camps déjà existants et nous préparer à recevoir plus de personnes au cas où la tendance actuelle persisterait".

Près de la moitié des nouveaux arrivants sont des femmes et des enfants et beaucoup d'entre eux sont épuisés après un voyage sur de longues distances, souvent sur des routes détournées pour éviter d'être pris par des bandes armées en traversant la frontière.

Certains viennent d'aussi loin que Mogadiscio, la capitale somalienne, faisant un voyage de 8OO kilomètres.

A leur arrivée, ils cherchent des parents, des alliés où des membres de leur clan dans les camps de Ifo et de Dagahaley, le HCR ne disposant plus de terres à leur octroyer pour leur survie.

"Nous craignons que cette situation ne se détériore davantage une fois commencée la saison des pluies à cause des contraintes d'abris. La prochaine saison des pluies est prévue en début avril", a déclaré le porte-parole du HCR.

Les camps de réfugiés de Dadaab avaient été créés en 1991 et 1992, suite à la chute du gouvernement de Siad Barre en Somalie.

A rappeler que la guerre civile qui sévit en Somalie depuis 18 ans a déjà occasionné des millieers de morts et des déplacements massifs de populations.

_______________________ 4 - La Croix avec AFP

Somalie: les islamistes invitent les humanitaires à "agir librement"

Le groupe islamiste radical des shebab, qui contrôle la majeure partie du centre et du sud de la Somalie, a invité dimanche les organisations humanitaires internationales à venir secourir les milliers de personnes menacées par la faim en raison de la sécheresse.

"Nous déclarons aux organisations humanitaires qu'elles peuvent agir librement pour aider des milliers de personnes dans les zones frappées par la sécheresse", a indiqué le commandant shebab Sheikh Mukhtar Robow à des journalistes.

"Nous apprécions la manière dont elles (les organisations humanitaires) ont aidé les populations par le passé et nous souhaitons qu'elles continuent", a-t-il ajouté.

Les travailleurs humanitaires sont fréquemment visés par des hommes armés en Somalie, pays en proie à la guerre civile depuis 1991, où près de 3,25 millions de personnes, soit presque la moitié de la population, ont besoin d'aide.

Les enlèvements fréquents compliquent la délivrance d'aide humanitaire aux populations les plus touchées.

Le 16 mars, quatre employés des Nations unies ont été enlevés dans le sud du pays avant d'être relâchés quelques heures plus tard. Depuis août 2008, quatre employés du Programme alimentaire mondial (PAM) ont été tués en Somalie.

_______________________ 3 - ADI
(Guelleh reçoit son copain et protégé ... - Note ARDHD)


Le Chef de l’Etat djiboutien reçoit son homologue somalien, Sharif Sheikh Ahmed

Le Président djboutien Ismaïl Omar Guelleh, a reçu ce vendredi dans sa résidence privée de Haramous, son homologue somalien Sheikh Sharif Sheikh Ahmed, qui est arrivé jeudi soir à Djibouti en provenance de Tripoli (Libye).

Le Chef de l’Etat somalien revient d’un long périple diplomatique, qui l’a conduit notamment au Kenya, en Ouganda, au Burundi, au Rwanda, au Soudan, et en Libye.

Les discussions ont porté sur les relations bilatérales et les efforts du nouveau gouvernement somalien pour la consolidation de l’autorité de l’Etat sur tout son territoire.

Le dirigeant somalien a également informé son homologue djiboutien sur les entretiens qu’il a eus avec les leaders politiques des six pays africains visités dans le cadre de sa tournée.

Ont assisté à cette rencontre, le ministre des Biens waqfs et des Affaires musulmanes, Dr. Hamoud Abdi Souldan, et le Secrétaire général de la présidence Ismaïl Houssein Tani.

Rappelons que le Président somalien était accompagné d’une importante délégation comprenant notamment le ministre des Ressources hydrauliques, ainsi que le ministre de l’Emploi.

Sheikh Sharif Sheikh Ahmed a quitté Djibouti en fin de matinée à destination de Mogadisho, la capitale somalienne.

YHB

_______________________ 2 - Shabelle (En Anglais)

Un notable Hirab affirme qu'un accord de cessez-le-feu aurait été conclu à Mogadiscio. // Hirab elders say ‘ceasefire agreement was reached in Mogadishu’

Sheik Muse Agaweyne, a chairman of Hirab traditional elders has said on Sunday that they had talked to the warring sides who fought recently in Yaqshid district in the Somali capital Mogadishu and agreed on a ceasefire agreement between them.

Sheik Muse Agaweyne said that they had met with both rival forces and had direct and indirect talks about how the fighting would be stopped saying that they lastly accepted to reach ceasefire agreement and relocate the forces to solve the problems and reach peace.

Sheik Agaweyne told Shabelle radio that they had sent committees to end the disagreement between the two rival sides who were fighting in Yaqshid district in Mogadishu over the past three days killing 10, injuring more than 30 in the fighting and he urged the committees to work the peace.

The statement of Hirab traditional elders comes as heavy fighting between some of the Somali Islamist insurgents in Mogadishu claimed lives and loss of property


_______________________ 1 - Shabelle avec AP (En Anglais)


L'UA va envoyer des troupes supplémentaires en Somalie. // African Union to send more troops to Somalia

The African Union will soon send more peacekeepers to protect the government of war-ravaged Somalia, a spokesman said, but he did not say how many would be deployed.

The Somali government had asked the AU to nearly double its current deployment of troops to the maximum 8,000 allowed by an agreement struck in 2007, Nicolas Bwakira, AU envoy for Somalia, told The Associated Press Friday.

AU members have previously been unwilling to send troops because of the high level of violence by Islamist insurgents against Somali and Ethiopian forces backing the government.

Bwakira did not say which countries would send troops nor how many.

Somalia has not had a functioning government since clan-based militias overthrew a socialist dictator in 1991.

The AU has been in the country since March 2007, and last weekend the number of soldiers reached 4,000 for the first time. Bwakira said the organization was planning to put in more troops.

"We are doing it now. We will send more troops to Somalia soon," he said.

The AU is seeking to put more troops into the country amid concerns that the insurgents will make further gains against a weak government that controls only small pockets of territory.

The Islamists, along with powerful clan elders and clerics, have called for the AU troops to leave the country. Last month a suicide attack killed 11 Burundian peacekeepers and injured 15 others.

The country's new president, former Islamist fighter Sheik Sharif Sheik Ahmed, has not commented publicly on the issue of increasing the number of foreign troops since he took power but has previously opposed the presence of foreign troops on Somali soil. On Saturday, he said his "government needs help until it can stand by itself."

Deployment of more AU forces could hamper Ahmed's efforts to draw his former Islamist allies into a U.N.-sponsored peace process. So far they are still fighting the government.

The previous administration fell partly due to popular anger against the presence of Ethiopian troops who left in January 2009 after two bloody years. After they left, parliament elected Ahmed as the country's new president.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.