ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


18/04/09 (B495) Nouvelles de Somalie .... Assassinat d'un député. Déclarations et démentis concernant la responsabilité dans les récents assassinats. Le Parlement somalien vote l'instauration de la loi coranique. Risque de nouveaux affrontements entre les groupes islamistes. (10 articles en Français et en Anglais)

_________________________ 10 - AFP

Le Parlement vote l'instauration de la loi coranique

Le Parlement de transition somalien a voté samedi à l'unanimité l'instauration de la loi coranique en Somalie, en guerre civile depuis 1991, répondant à une revendication-clé des insurgés islamistes qui appliquent déjà la charia dans les régions sous leur contrôle.

"Il y avait 340 membres du Parlement présents à la session et ils ont voté à l'unanimité pour l'instauration de la charia en Somalie", a déclaré à l'AFP à Mogadiscio le vice-président de l'Assemblée Osman Elmi Boqore.

Elu fin décembre, le nouveau président somalien, le chef des islamistes modérés Sharif Cheikh Ahmed, s'était prononcé pour l'application de la charia, pour favoriser des négociations avec les insurgés islamistes radicaux, les shebab. Le gouvernement de transition avait approuvé le 10 mars un projet de loi sur ce sujet.

"C'est un grand jour. Nous avons attendu longtemps cette loi (...) A partir de maintenant nous avons un gouvernement islamique, j'espère que cela diminuera la violence dans le pays", a déclaré à l'AFP un parlementaire, Mohamed Dhere.

L'instauration de la charia était une des conditions fixées par les shebab pour mettre fin à leur insurrection meurtrière.

Ce pays très pauvre de la Corne de l'Afrique échappe en majeure partie au contrôle d'institutions de transition sans réels pouvoirs.

Mais le vote de samedi étend l'application de la loi coranique, déjà en vigueur dans les régions sous le contrôle des shebab, soit la majeure partie du centre et du sud du pays, dont la ville de Baïdoa (250 km au nord-ouest de Mogadiscio) où siégeait précédemment le Parlement.

Le nord du pays est divisé en deux entités autoproclamées autonomes, la région du Puntland et la "république" du Somaliland qui ne reconnaissent pas l'autorité du gouvernement de Mogadiscio.

Outre l'instauration de la charia, les shebab -qui ont reçu ces derniers mois le renfort d'environ 300 combattants étrangers- exigent le départ des forces étrangères.

Depuis le retrait en décembre de l'armée éthiopienne qui soutenait le gouvernement de transition, la mission de l'Union africaine (Amisom) est la dernière force étrangère présente.

Comptant 3.450 hommes (Ougandais et Burundais), loin des 8.000 initialement prévus, l'Amisom est déployée à Mogadiscio depuis mars 2007 et est régulièrement la cible d'attaques des shebab.

En 2006, lorsqu'ils avaient brièvement pris le contrôle de Mogadiscio et du centre-sud de la Somalie, les islamistes - alors unis au sein de l'Union des tribunaux islamiques - avaient déjà instauré la charia.

Bien acceptée au début par la population, car elle avait permis de ramener la sécurité dans un pays livré au chaos, elle avait fini par susciter un mouvement de mécontentement à cause de certaines interdictions, notamment d'écouter de la musique ou de mâcher du khat, plante euphorisante très prisée des Somaliens.

Fin mars, des centaines de personnes ont manifesté à Baïdoa contre les restrictions imposées par les shebab au commerce du khat.

Le vote du Parlement intervient alors que le président et son Premier ministre Omar Abdirashid Sharmarke sont à l'étranger en quête de soutiens à leur plan de paix.

Une conférence internationale sous l'égide de l'ONU et de l'Union européenne, prévue jeudi à Bruxelles, a pour objectif d'augmenter l'aide à la Somalie, notamment pour y renforcer l'Etat de droit et mettre fin aux attaques de pirates somaliens dans l'océan Indien.

__________________________ 9 - XINHUA (Chine)

La Turquie aidera la Somalie dans la formation de ses forces de sécurité

Le président turc Abdullah Gul a déclaré vendredi que son pays aiderait la Somalie dans la formation de ses forces de sécurité.

Il a fait cette annonce lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue somalien Sheikh Sharif Ahmed, en visite en Turquie.

M. Gul a affirmé que la Turquie suivait de près la situation en Somalie, appelant la communauté internationale à prendre des mesures pour améliorer la situation de sécurité dans ce pays et reconstruire ses infrastructures.

La Turquie apportera sa contribution et "soutient l'établissement des forces de sécurité somaliennes, leur entraînement", a-t-il dit.

Pour sa part, le président Ahmed, tout en exprimant sa déterminationà combattre la piraterie au large de la Somalie, a demandé à la communauté internationale de fournir de l'assistance dans la lutte contre ce fléau.

Il a déclaré que la Somalie avait besoin du soutien de la Turquie et de la Communauté internationale pour faire face aux crimes en mer.


__________________________ 8 - XINHUA (Chine)

La Somalie de nouveau au bord d'un conflit entre islamistes (ANALYSE)

La mort récente d'un député somalien et d'un commandant islamiste pro-gouvernemental a déclenché une guerre de propagande entre les islamistes modérés et les groupes radicaux, ce qui serait, aux yeux de certains analystes, un prélude à un majeur conflit entre islamistes.

Le ministre somalien de la Sécurité nationale Omar Hashi Aden a affirmé vendredi avoir reçu des informations selon lesquelles près de 100 jeunes hommes armés de pistolets venant du sud du pays auraient pénétré dans la capitale, Mogadiscio, et rejoint leurs camarades qui sont déjà là, dans le but d'assassiner les parlementaires et officiels du gouvernement.

"Au moment où le ministère (de la Sécurité nationale) informe les parlementaires, l'un d'entre eux a trouvé la mort et un autre officiel et son gard du corps ont été tués", a déploré M. Aden lors d'une conférence de presse à mogadiscio.

Si le ministre n'a pas nommé explicitement les auteurs de ces assassinats, il faisait allusion, semble-t-il, au groupe islamiste radical Al-Sabaab, groupe qui avait été accusé d'être derrière les attentats, a affirmé l'analyste politique Harun Bile.

"Il semble que la dispute a commencé entre le groupe radical Al- Shabaab et les islamistes pro-progouvernementaux qui évitent jusqu'ici tout conflit direct (...), mais maintenant une telle éventualité est inévitable", a affirmé à Xinhua M. Bile à Mogadiscio.

Chiekh Muqtar Robow Abu Mansuur, porte-parole du mouvement islamiste Al-Shabaab, a nié l'implication du mouvement dans l'assassinat des deux officiels islamistes, déclarant qu'il s'agit d'une tentative de pousser les islamistes à attaquer les positions d'Al-Shabaab dans la capitale.

"Ils ont attaqué nos positions etnous les avons repoussés", a déclaré Robow jeudi lors d'une conférence de presse tenue par téléphone, affirmant que des assaillants capturés seraient relâchés.

Il a déclaré que le groupe Ab-Shabaab continuerait à combattre avec les forces gouvernementales et les "troupes d'occupation" venant d'Ouganda et du Burundi, les seuls pays africains ayant déployé des troupes en Somalie dans le cadre de la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom), qui compte au total 4.000 soldats.

Le nombre total des militaires de l'Amisom devrait atteindre 8. 000.

D'après Abdurahim Isse Adow, porte-parole du groupe islamiste pro-gouvernemental, l'Union des tribunes islamiques (ICU), branche militaire de l'Alliance pour la re-libération de la Somalie (ARS) dirigée par Cheikh Charif Cheik Ahmed, actuel chef de l'Etat, les combattants ne tolèrent aucune provocation de la part du groupe Al- Shabaab.

M. Adow a accusé ce dernier d'être derrière la mort de plusieurs "combattants de résistance".

Il estime aussi qu'il exite un lien entre Al-Shabaab et la tentative d'attentat, le mois dernier, contre le ministre de l'Intérieur Cheikh Abdulkadir Ali Omar, un ancien combattant islamiste et un proche allié du président.

"Ce que vous voyez et entendez est ou peut être un prélude à un début d'un majeur conflit inter-islamistes, qui pourrait être, dans une ceraine mesure, plus dangereux pour les habitants de la capitale, champ de bataille pour la nouvelle phase du conflit civil somalien", a relevé yunis Dahir, professeur de la science politique.

__________________________ 7 - AP

Conférence internationale sur la Somalie mercredi et jeudi prochains à Bruxelles

Sous l'égide de l'UE et des Nations unies, la conférence rassemblera de hauts responsables européens, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, des représentants de l'Union africaine, ainsi que les dirigeants de l'Organisation de la conférence islamique et de la Ligue arabe.

L'objectif est de récolter au moins 170 millions d'euros pour soutenir l'opération de maintien de la paix et 24 millions d'euros pour la force de police somalienne créée l'année dernière.

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner se rendra à Bruxelles jeudi. Paris va proposer de "former des forces de sécurité somaliennes à Djibouti à hauteur d'un bataillon", soit 500 hommes, a-t-on appris auprès du quai d'Orsay.

__________________________ 6 - Nouvel Obs avec AP

Conférence internationale sur la Somalie mercredi et jeudi prochains à Bruxelles

La communauté internationale espère lever au moins 200 millions d'euros lors de la conférence organisée mercredi et jeudi à Bruxelles pour renforcer les forces de sécurité somaliennes, en butte à une insurrection islamiste et au piratage, a-t-on appris auprès de responsables.

Sous l'égide de l'UE et des Nations unies, la conférence rassemblera de hauts responsables européens, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, des représentants de l'Union africaine, ainsi que les dirigeants de l'Organisation de la conférence islamique et de la Ligue arabe.

L'objectif est de récolter au moins 170 millions d'euros pour soutenir l'opération de maintien de la paix et 24 millions d'euros pour la force de police somalienne créée l'année dernière.

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner se rendra à Bruxelles jeudi. Paris va proposer de "former des forces de sécurité somaliennes à Djibouti à hauteur d'un bataillon", soit 500 hommes, a-t-on appris auprès du quai d'Orsay.

__________________________ 5 - Shabelle (En Anglais)

Les Tribunaux islamiques affirment que les milices d'Al Shebaab sont impliquées dans les récents assassinats à Mogadiscio. // Islamic Courts Union say al-Shabab is behind the assassinations


The Islamic Courts Union said Friday they have evidence that Al-Shabab group was behind the recent killings of prominent officials who were killed in Mogadishu and said that they will protect them.

Sheik Abdirahim Isse Adow, the spokesman of ICU forces told Shabelle radio that Al-shabab was behind the murder of MP Abdullahi Isse Abtidoon and Sharif Kariye who were members of ICU officers who were killed in Mogadishu for the last two days.

“Al-shabab was also behind the assassination attempt of the interior minister Sheik Abdukadir Ali Omar. We have clarifications that Al-shabab is planning to carry out other actions of killing other ICU officials,” Sheik Abdirahim said.

Speaking about the denial of al-shabab Sheik Abdirahim said that it was baseless and the denying it self is aggressions.

He said that al-Shabab had phoned and warned MP Abdullahi Isse Abtidon and Sharif Kariye before they killed them.

Sheik Abdirahin said lastly that they will not tolerate “the brutal actions that Al-shabab is committing” and that the Islamic Courts Union is giving the last chance to the respected Somali clerics and Hawiye traditional elders.

The statement of the ICU spokesman comes as two of the ICU officers were killed near Warshadaha street in the Somali capital Mogadishu and it is the first time that ICU condemns Al-shabab that they were behind the recent assassination of their officers in the capital.

__________________________ 4 - Shabelle (En Anglais)

A Kismayou, des islamistes profanent une centaine de tombes indiennes. // Islamists destroy about 100 Indian graves in Kismayu town

The Islamist insurgent forces in the port town of Kismayu about 500 kilometers south of the Somali capital Mogadishu have destroyed about 100 of Indian graves in the town, witnesses told Shabelle radio on Thursday.

The Islamic administration officer for the destruction of the graves in Kusmayu town said that the forces conducted operations in the town and destroyed at least 91 graves those were buried by Indian people who lived in Isku-Filan neighborhood in the town adding that the people burried in those graves were Shiate.

The Islamist officer told reporters that they collapsed the graves for reasons that they were not good to be there and against the religion of Islam adding that the residents were taking part the operations collapsed the Indian graves in Kismayu town today.

It is second time that the Islamic administration in Kismayu town in Lower Jubba region destroys graves around the town in Lower Jubba region and the move is part of the administration’ decision of destroying graves those are visited by the people.

__________________________ 3 - Shabelle (En Anglais)

Le Porte-Parole des milices islamistes Al Shebaab dément que son organisation ne puisse être impliquée dans les récents assassinats commis à Mogadiscio. // Al-shabab denies involving assassinations

Sheik Moktar Robow Ali known as (Abu Mansor), the spokesman of the Islamist group of Al-Shabab has held a press conference through the telephone overnight and denied that they had involved recent assassinations in the Somali capital Mogadishu.

Sheik Abu Mansor said that those who were shot and killed were famous Islamist fighters and took part the fighting against Ethiopian troops who invaded in Somalia and he said that they were not behind their killing.

“We are also calling for those who are against to attack the foreign troops in Mogadishu to be silent from the Mujahidiin (Islamist fighters) or join them to attend the war against the presence of foreign troops in the country,” Sheik Moktar said.

Sheik Abu Mansor also said that some of their bases in the capital were attacked claiming that they captured two of the groups who attacked them and one vehicle.

The statement of the Islamic organization of Al-Shabab comes as the Islamic Courts Union officials said that they have evidence that Al-Shabab organization was behind the recent assassinations of some of their officers in Mogadishu.

__________________________ 2 - L'Humanité

Derrière les pirates, le naufrage de la Somalie

Golfe d’Aden . L’indifférence des grandes puissances au sort des populations locales est l’une des origines clés du phénomène.

Les pirates somaliens ont plus que jamais le vent en poupe. La vague des captures de navires ne cesse de grossir depuis le début de l’année malgré le déploiement d’une vingtaine de bâtiments de guerre dont huit opérant dans le cadre de la mission européenne Atalante. Les nouveaux flibustiers ne semblent pas avoir été échaudés par les récentes interventions des forces françaises et américaines pour libérer l’équipage du Tanit et le capitaine américain Richard Phillips. Hier, quatre bateaux ont été attaqués en l’espace de 24 heures dans le golfe d’Aden et l’océan Indien. Au total, ce sont pas moins de 18 navires et près de 300 otages qui sont aux mains de différents groupes somaliens !

« Il n’y a pas de solution purement militaire. Aussi longtemps qu’existe cet immense nombre de gens pauvres et que les risques demeurent faibles, il est à mon avis impossible de maîtriser la piraterie à moins de faire quelque chose à terre qui change l’équation pour ces enfants », a reconnu le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, précisant que les ravisseurs du capitaine Philipps avaient entre dix-sept et dix-neuf ans.

Dans un entretien accordé aux Échos en décembre, l’amiral Pierre-François Forissier, chef d’état-major de la marine, ne disait pas autre chose. « Les marines ne peuvent traiter que des symptômes de cette maladie, dont les causes sont largement plus vastes et se situent également à terre », expliquait-il.

Tous les experts sont du même avis. La piraterie ne cessera que lorsque la Somalie redeviendra un État normal. Depuis 1991, date de la chute de Syad Barré, ce pays est en déliquescence. Deux régions, le Puntland et le Somaliland, se sont constituées en mini-États.

Après le fiasco de l’intervention militaire américaine à Mogadiscio en 1993, les grandes puissances ont laissé s’installer le chaos. Les populations locales tentent de survivre au milieu des luttes de clans, des guerres de gangs et des milices islamistes. Un terreau prospère pour les nouveaux pirates, d’anciens pêcheurs reconvertis dans ce qui est devenu le plus lucratif business du pays. La piraterie aurait rapporté au moins 30 millions de dollars en 2008.

Selon le premier ministre somalien Omar Abdirachid Ali Charmarke les vraies causes de la piraterie sont la vacance de l’État, le manque de services publics de base et le fort chômage des jeunes. Il a aussi ajouté que la communauté internationale devrait lutter contre la pêche illégale et l’abandon de déchets toxiques dans les eaux somaliennes, deux raisons mises en avant par certains pirates pour justifier leurs actions.

L’envoyé spécial de l’Onu pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a de nouvel appelé hier la communauté internationale à s’occuper du sort de la Somalie : « Le lien entre sécurité, politique et développement doit à présent être effectivement pris en compte ». Sans bouée de sauvetage, la Somalie ne remontera pas à la surface. Et les pirates continueront de surfer sur la vague de leurs succès.

Damien Roustel


__________________________ 1 - Romandie News (Ch) avec AFP


Somalie: un responsable islamiste et son fils tués à Mogadiscio

Un haut responsable islamiste, qui avait rejoint le nouveau gouvernement somalien, et son fils ont été tués par balles jeudi par des inconnus à Mogadiscio, où les attaques contre des responsables se sont multipliées ces derniers jours, a-t-on appris de source officielle.

Sharif Mohamoud Hassan, un haut responsable des tribunaux islamiques somaliens, avait récemment rejoint la mouvance islamiste modérée du nouveau gouvernement et commandait deux camps militaires des forces unifiées de ce gouvernement.

M. Hassan et son fils, âgé d'une vingtaine d'années, ont été attaqués et leur véhicule criblé de balles dans le quartier de Shirkole, dans le sud de la capitale somalienne.

Selon des témoins, le commandant islamiste a été tué alors qu'il se rendait vers un camp militaire dans la capitale.

"Des hommes armés à bord d'une voiture ont ouvert le feu sur son véhicule et il est mort sur le coup; son fils grièvement blessé est décédé sur le chemin de l'hôpital", a déclaré à l'AFP un témoin sous couvert d'anonymat.

"Nous condamnons le meurtre de cet officier qui travaillait avec les forces de sécurité du gouvernement d'unité nationale", a déclaré à la presse Mohamed Osman Ali, maire de Mogadiscio.

Mercredi, un député somalien, Abdullahi Issa Adow, a été abattu par des hommes armés à Mogadiscio. Il s'agit du premier député du nouveau régime du président somalien Sharif Sheikh Ahmed à être abattu.

Ces deux attaques n'ont pas été revendiquées, mais les insurgés islamistes radicaux des shebab prennent régulièrement pour cibles des représentants officiels du gouvernement.

Les shebab sont à la tête d'une insurrection en Somalie et ont fait savoir ces derniers mois leur opposition au régime de l'islamiste modéré Sharif Sheikh Ahmed élu fin janvier, promettant de poursuivre leurs attaques contre les forces gouvernementales et en vue de parvenir au départ du président Ahmed.

Les shebab ont revendiqué l'attaque au mortier lundi contre l'avion d'un parlementaire américain, Donald Payne, qui n'a pas été blessé, à son départ de l'aéroport de la capitale somalienne.

La Somalie est en guerre civile depuis 1991.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.