ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


23/04/09 (B495) Nouvelles de Somalie ... Conférence des donateurs à Bruxelles. (5 articles en Français et en Anglais)

_______________________________ 5 - 20 minutes

Un fléau des mers traité à terre


La conférence internationale des donateurs pour la Somalie, qui se tient aujourd'hui à Bruxelles, a des objectifs ambitieux : récolter 128 millions d'euros pour aider l'Etat somalien à rétablir la sécurité dans le pays, en proie au chaos depuis près de vingt ans. Organisée par les Nations unies, l'Union africaine (UA) et l'Union européenne (UE), cette conférence doit permettre de financer pendant un an l'Amisom, la mission de maintien de la paix de l'UA en Somalie, ainsi que les forces de sécurité locales.

La piraterie ne figure pas au programme. Mais il s'agit, indirectement, de combattre ce fléau qui sévit dans le golfe d'Aden, au large du pays. Depuis le début du mois, les prises d'otages se multiplient : onze bateaux ont été capturés - un record - et, en 2008, une cinquantaine de navires avaient été pris pour cibles.

« La meilleure façon de s'attaquer à la piraterie est d'aider le gouvernement à devenir complètement opérationnel », insistait hier le Premier ministre somalien, Omar Abdirashid Sharmarke. Depuis le début de la guerre civile, en 1991, de nombreux clans se sont tournés vers la piraterie, lucrative. Les autorités réclament un soutien de leurs forces de police, qui comptent actuellement 3 000 hommes, mais qui en nécessiteraient au moins 2 000 de plus.

L'UE s'est engagée à verser 60 millions d'euros. De son côté, l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch met en garde : « Les forces de sécurité somaliennes commettent elles-mêmes beaucoup d'abus violents contre les civils. Les efforts pour les renforcer doivent donc aussi faire en sorte qu'elles soient plus responsables de leurs actes », expliquait hier l'ONG. W

Sophie Cois

_______________________________ 4 - AFP

Force de l'ONU en Somalie: Ban Ki-moon reste prudent

Le chef de l'ONU, Ban Ki-moon, a de nouveau recommandé la prudence mercredi dans l'engagement des Nations unies en Somalie où de nombreux pays, notamment africains, souhaitent qu'elles envoient une force de paix pour remplacer celle de l'Union africaine (Amisom).

Dans un rapport au Conseil de sécurité, M. Ban affirme que "les avancées politiques et les possibilités de paix sont réelles" en Somalie et "méritent un appui réfléchi, généreux et soutenu de la communauté internationale".

Mais il estime également important de "garder à l'esprit les enseignements des expériences précédentes des Nations unies en Somalie". L'ONU avait échoué dans une tentative de ramener la paix dans les années 90 en Somalie, pays ravagé par la guerre depuis 1991.

Le secrétaire général suggère donc une stratégie prudente, en trois phases. La première consisterait pour l'ONU à maintenir son engagement actuel, approuvé dans la résolution 1863 du Conseil de sécurité du 16 janvier: "Appui à l'Amisom, à l'édification d'institutions sécuritaires somaliennes, au processus politique et aux activités humanitaires".

Après plusieurs mois et "si les conditions de sécurité le permettent", on passerait à une 2e phase, où l'ONU aurait "une empreinte légère" à Mogadiscio. Il s'agirait de réinstaller le Bureau politique pour la Somalie (Unpos) pour l'aide au processus politique, les structures d'appui à l'Amisom et l'"équipe de pays" de l'ONU pour superviser l'aide humanitaire et les projets de relèvement et développement.

Ces deux phases "transitoires" permettraient "d'évaluer les progrès de l'action du gouvernement fédéral de transition (GFT) somalien en faveur de la sécurité et de la mise en place de ses propres institutions de sécurité, et de jauger l'acceptabilité d'une présence des Nations unies à Mogadiscio".

Le Conseil de sécurité déciderait alors "si les conditions et le moment sont propices" du passage à une 3e phase, qui verrait "la mise en place d'une opération de maintien de la paix de l'ONU" avec 22.500 militaires appuyés par une composante navale.

Cette mission compterait également une importante composante policière comptant environ 1.500 agents et jusqu'à huit unités de police constituées.

Le principal rôle de l'opération serait de "contribuer à instaurer un environnement sécurisé qui permette de fournir l'aide humanitaire (...), faire avancer le processus de paix de Djibouti, reconstruire les institutions publiques somaliennes et appuyer les efforts de relèvement en cours".

Le rapport de M. Ban avait été demandé, dans sa résolution 1863, par le Conseil de sécurité, au sein duquel les pays africains et les Etats-Unis, encore présidés par George W. Bush, poussaient pour l'envoi d'une mission de l'ONU, malgré une situation toujours très instable sur le terrain.

Il est publié à la veille d'une conférence de donateurs à Bruxelles, où la commission européenne a dit qu'elle promettrait au moins 60 millions d'euros pour aider la Somalie à améliorer la sécurité.

Utilisant des projections de l'Union africaine, l'ONU espère récolter jeudi 166 millions de dollars (128 millions d'euros) pour financer pour un an l'Amisom (135 millions de dollars) et les forces de sécurité somaliennes (31 millions d'euros).


_______________________________ 3 - Shabelle (En Anglais)

Les hommes armées qui ont capturé les travailleurs humanitaires réclament une rançon de 4 millions US $. Gunmen who abducted MSF aid workers demand $4 million

The Somali gunmen who kidnapped two aid workers working for Medecins Sans Frontieres (MSF) have demanded 4 million dollars to release them, kidnappers told Shabelle Media Network on Tuesday.

One of the kidnappers who described his name as Ibrahim Ali Hassan contacted Radio Shabelle and said they are demanding 4 million dollars to release the foreign aid workers.

Asked about how he can confirm that he is one of the kidnapers he gave the phone one of the two foreign aid workers and he said.

“My name is Georgen I am from Belgium, Steve who is from Holland is also with me and we are all fine,” said Georgen before the line went dead and the abductor spoke again.

Ibrahim Ali Hassan says they are demanding from MSF and the countries of the aid workers to give them four million dollars to free them.

The aid workers were heading from Rabdhure district to Hudur town , the provincial capital of Bakol region in south western Somalia when they were abducted on Sunday.

Somalia has been mired in conflict for 18 years and is one of the most dangerous countries in the world.

Aid workers and journalists have often been kidnapped in Somalia. Hostages are generally relatively well treated and released, often after a ransom is paid.


_______________________________ 2 - AFP

Près de la moitié de l'argent espéré par l'ONU lors d'une conférence de donateurs sur la Somalie prévue jeudi a déjà été promis, une bonne nouvelle pour les autorités somaliennes qui réclament un véritable soutien à leurs forces de police.

La Commission européenne a annoncé mercredi qu'elle allait promettre lors de cette conférence à Bruxelles "au moins 60 millions d'euros pour soutenir les institutions sécuritaires en Somalie et la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom)". La Belgique a de son côté promis 1,5 million d'euros.

Utilisant des projections de l'Union africaine, l'ONU espère récolter jeudi 166 millions de dollars (128 millions d'euros) pour financer pour un an l'Amisom (135 millions de dollars) et les forces de sécurité somaliennes (31 millions d'euros).

Conformément à la résolution 1863 du Conseil de sécurité de l'ONU de janvier, les Nations unies, l'Union africaine et l'Union européenne organisent cette conférence pour tenter de trouver les moyens de rétablir l'ordre dans ce pays pauvre de la corne de l'Afrique, en guerre civile depuis 1991.

A la veille de cette conférence, les dirigeants somaliens, justifiant leur demande par leur volonté de lutter eux-mêmes contre les pirates, ont insisté mercredi sur la nécessité de soutenir leurs forces de police, actuellement composées de 3.000 hommes mais qui aurait besoin d'au moins 2.000 de plus.

"Les pirates vivent à terre, et c'est pourquoi il faut commencer à lutter contre eux où ils vivent, et cela peut être réalisé par le renforcement de la police somalienne", a ainsi dit le président somalien Charif Cheikh Ahmed, qui sera à Bruxelles jeudi.

"La meilleure façon de s'attaquer à la piraterie est d'aider le gouvernement somalien à devenir complètement opérationnel", a ajouté son Premier ministre Omar Abdirashid Sharmarke.

"Depuis près de vingt ans, la Somalie ne bénéficie pas de l'Etat de droit mais est régie par la loi de la jungle. Maintenant, pour la première fois, la Somalie a un gouvernement crédible et la communauté internationale doit le soutenir", a approuvé le commissaire au Développement Louis Michel.

La multiplication des actes de piraterie dans le golfe d'Aden n'est officiellement pas à l'ordre du jour de la conférence des donateurs mais la sécurité en mer et la situation sur terre étant liées, le sujet devrait malgré tout être abordé par la dizaine d'organisations internationales et les 43 pays invités.

"Les actes récents de piraterie ont réveillé la communauté internationale, mais il serait faux de limiter la réponse à une intervention militaire", a commenté le président de la Commission, José Manuel Barroso, dans le communiqué.

"C'est simplement un nouveau symptôme d'un profond délabrement de l'Etat pendant 17 ans", a-t-il ajouté.

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a toutefois mis en garde mercredi la communauté internationale concernant l'utilisation des fonds récoltés.

"Les forces de sécurité somaliennes ayant commis elles-même tellement d'abus violents contre les civils, les efforts pour les renforcer doivent également faire en sorte qu'elles soient plus responsables de leurs actes", a souligné Georgette Gagnon, responsable Africa de l'ONG.

La Commission européenne a prévu une aide au développement de 215,4 millions d'euros pour la Somalie pour la période 2008-2013. D'autre part, 15 millions d'euros ont déjà été attribués au financement de l'Amisom, par l'intermédiaire d'un fonds spécial dédié au maintien de la paix en Afrique.

_______________________________ 1 - Shabelle (En Anglais)

Le Président de l'A.N. somalienne accuse le Groupe Al Shebaab de travailler avec des étrangers, après qu'il ait refusé la décision parlemntaire d'appliquer la Charia dans le pays. // Parliament speaker denounces al-Shabab

The speaker of the Somali parliament sheik Adan Mohamed Nor (Madobe) denounced strongly Wednesday the Islamist faction of al-Shabab.

The speaker who held a press conference in the capital Mogadishu accused al-Shabab that they are working for foreigners after they opposed the decision of the parliament.

Somalia’s legislature endorsed the Islamic Sharia to be implemented in Somalia on Saturday and many people welcomed, but al-Shabab rejected the decision of the parliament.

“I believe that al-Shabab are mostly expatriates, they brought in this country many white and black expatriates from different parts in the world and I also believe that they are deceiving the Islamic religion and sending negative images from Islam,” said speaker Madobe.

He added that the Shabab are working with philosophy against the Islamic religion to divert those who want to adopt the Islamic religion.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.