ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


16/05/09 (B499) Nouvelles de Somalie : les populations fuient de nouveau la capitale. Le Président se prépare au combat pour se maintenir face à une opposition islamiste armée et organisée. (8 articles en Français et en Anglais)

_______________________ 8 - Shabelle (En Anglais)

Des récents combats sont signalés dans le centre de la Somalie. // Fresh fighting starts in central Somalia

Fresh fighting between forces loyal to the Islamist group of Al-shabab and ICU has broken out in Mahas town in Hiran region in central Somalia, witnesses told Shabelle radio on Saturday.

Sources said that the fighting is very heavy and it is spreading to the other villages near the town as both sides are using heavy weapons.

The sound of heavy gunfire could be heard in and around the town but no casualty about the fighting has been reported so far.

We shall keep updating you for any further details about the fighting as soon as possible as it is covered from the warring zone.


_______________________ 7 - Romandie News (Suisse) avec AFP

Mogadiscio: 103 morts, 18.000 déplacés en une semaine

Les combats entre forces pro-gouvernementales somaliennes et insurgés islamistes ont fait 103 morts, 420 blessés et 18.000 déplacés à Mogadiscio depuis le jeudi 7 mai, a déclaré vendredi le ministre somalien de la Communication, Farhan Ali Mohamoud.

"Les combats ont fait environ 103 morts et 420 blessés et environ 18.000 personnes ont fui leurs habitations jusque présent", a déclaré le ministre à la presse.

Des habitants continuaient vendredi de fuir la capitale, où aucun affrontement n'était signalé, a constaté un correspondant de l'AFP.

Jeudi, les insurgés se sont déployés à proximité du palais présidentiel et d'institutions publiques, dans un face à face tendu avec les forces gouvernementales et celles de la mission de paix de l'Union africaine (UA) en Somalie (Amisom).

Face à cette progression des insurgés, le gouvernement de transition somalien a nommé un nouveau commandant en chef de l'armée, a annoncé le ministre.

Le commandant de l'armée, Said Mohamed Hirsi, a été remplacé par le commandant en second de la police, Yusuf Osman Dhumal, a-t-il indiqué.

"Yusuf Osman Dhumal a été nommé commandant en chef, il commandera les opérations miliaires dans la capitale et son prédécesseur a été nommé chef de la sécurité du palais présidentiel", a-t-il expliqué.

Des habitants continuaient vendredi de fuir la capitale, où aucun affrontement n'était signalé, a constaté un correspondant de l'AFP.

Jeudi, les insurgés se sont déployés à proximité du palais présidentiel et d'institutions publiques, dans un face à face tendu avec les forces gouvernementales et celles de la mission de paix de l'Union africaine (UA) en Somalie (Amisom).

Les insurgés ont lancé le 7 mai dans la capitale une offensive sans précédent contre le président Sharif Sheikh Ahmed, un islamiste modéré, pour le chasser du pouvoir. La Somalie est en guerre civile depuis 1991.

_______________ 6 - Reuters (En Anglais)

Les combats en Somalie entre les milices islamistes rebelles et les forces pro-gouvernementales ont provoqué la mort de 139 civils. // Clashes in Somalia kill 139 civilians

Islamist rebels and Somalia's western-backed government and allies exchanged mortar and small arms fire on Thursday in the seventh day of clashes in the capital Mogadishu that have killed 139 civilians.

Years of conflict in Somalia have killed tens of thousands, displaced millions more, defied 15 attempts to establish central rule and created one of the world's worst aid crises.

"Twenty-six civilians died and 98 were injured on Wednesday and Thursday," said Yasin Ali Gedi, vice chairman of the Mogadishu-based Elman Peace and Human Rights group.

"Thousands have also evacuated in this period, because fighting has spread to new districts," he said.

The militant al Shabaab and forces loyal to President Sheikh Sharif Ahmed continued to battle in Mogadishu. Pockmarked buildings near the presidential palace shook from the latest bout of clashes, which have plagued the country since dictator Mohamed Siad Barre was ousted in 1991.

Residents accused African Union peacekeepers (AMISOM) of shelling insurgent strongholds. Like most guerrilla wars, rebels stage hit-and-run attacks and hide amongst the populace.

"I saw them transporting 10 dead bodies and dozens of injured in mini-buses," resident Abdi Hussein said.

"They were all opposition, because they were masked. Government soldiers also died, but I could count only three. I'm sure there are more. We were running from the shelling of AMISOM," he said.

AU spokesman Barigye Ba-Hoku said: "We are neither involved in fighting nor shelling ... The opposition blames shelling on us as an excuse to attack our bases."
DESTROY

Influential opposition leader Sheikh Hassan Dahir Aweys accused U.N. envoy Ahmedou Ould-Abdallah of trying to destroy Somalia by his support for the transitional government and dismissed any talks with Ahmed's administration

"It is a surprise to see Ould-Abdallah destroying Somalia when he, as a Muslim, has an obligation of being honest of what he has to do for Somalis," Aweys told Reuters.

"The troops who came to keep Muslim leaders away from the leadership have to leave the country. (Then) we are granting every Somali that there will be no fighting. We will sit together and solve everything through dialogue," he said.

Aid organisations warned on Thursday that Somalia's worst fighting in months was aggravating an already dire humanitarian emergency in the Horn of Africa nation .

Once famed for its open cafes and safe streets where residents took nightly strolls -- known as "passagiato" from the former colonial rulers, Italy -- Mogadishu is now synonymous with anarchy and evokes images of militias atop battle wagons.

A respite from more than a decade of violence following a takeover by the Islamic Courts Union in 2006 was short-lived, and battles erupted again when Ethiopian tanks and troops crushed the sharia courts movement later that year.

An Islamist-led insurgency since early 2007 has killed some 17,700 people and wounded almost 30,000 others, Elman says.


_______________ 5 - All Africa avec Garowe (En Anglais)


Au moins 10 morts et 30 blessés dans les combats permanents à Mogadiscio. Le responsable militaire est remplacé. // Somalia: 10 Killed in Continued Mogadishu Clashes, Military Chief Replaced

At least 10 people were killed and 30 others wounded on the eighth straight day of fighting in the Somali capital Mogadishu, as the government replaced the current military chief, Radio Garowe reports.

Most of Thursday's fighting was concentrated in northern Mogadishu, with fighting reported in the districts of Yaaqshiid, Kaaraan and Wardhigley.

Residents said the Islamist rebels and government forces fought over control of strategic roads and checkpoints, and the fighting had spread out to relatively calmer districts like Bondhere and Shibis.

"I saw seven dead bodies...three of the bodies were civilians killed in a mortar explosion," said a witness, adding that the fighting was spreading to new neighborhoods.

Hundreds of people were fleeing their homes as the warring sides used heavy weapons, including mortars that hit far-away neighborhoods.

Among the wounded people were two reporters working for Capital FM and Sahan FM radio stations in Mogadishu who were wounded during the clashes and were receiving medical treatment at a local hospital, the radio owners reported.

The districts in northern Mogadishu have been under government control and the Islamist rebels' are advancing and continue to capture new areas from government forces.

New military chief

Gen. Said "Dheere" Mohamed who was appointed as military chief in 2008 by then-Somali President Abdullahi Yusuf has been officially replaced during a Thursday vote by the Council of Ministers, a government official said.

Information Minister Farhan Ali Mohamud told a Mogadishu press conference that Gen. Yusuf Osman "Dhumal" has been appointed the country's new military chief.

Minister Mohamud did not provide any details as to Gen. Said Dheere's replacement.

But Gen. Dhumal was previously a senior police commander in charge of investigations and has now been switched to lead the government's war campaign.

Gen. Said Dheere, who hails from the stable northern region of Puntland, confirmed that he has been replaced and is now "national security advisor" to the Somali president, Sheikh Sharif Ahmed.

"The fighting in Mogadishu [since 7 May] has lead to 130 deaths, 420 wounded persons and more than 18,000 displaced civilians," the Information Minister said.

Islamist hardliners, like Al Shabaab and Hizbul Islam, have spearheaded an armed campaign to overthrow Somalia's U.N.-recognized interim government.

______________________________ 4 - AFP

Mogadiscio se prépare à une bataille suite aux menaces d'un chef islamiste

Les forces pro-gouvernementales somaliennes soutenues par le contingent africain et les insurgés islamistes se préparaient à une bataille décisive à Mogadiscio, où un chef des islamistes a exhorté jeudi le chef de l'Etat à démissionner pour éviter un nouveau bain de sang.

Des dizaines de personnes ont été tuées dans la capitale depuis le lancement le 7 mai d'une offensive contre le président Sharif Sheikh Ahmed, un islamiste modéré, par les insurgés islamistes radicaux, avec à leur tête les combattants de cheikh Hassan Dahir Aweys M. Aweys et le groupe des shebab.

"J'appelle cheikh Sharif Sheikh Ahmed à abandonner son poste autoproclamé de président afin d'épargner les vies des Somaliens", a déclaré par téléphone à l'AFP cheikh Hassan Dahir Aweys.

"Nous n'avons pour ainsi dire pas de vrai gouvernement, mais des marionnettes étrangères qui se proclament responsables de la Somalie", a-t-il ajouté.

Ce chef islamiste radical, qui entretient des liens avec Al-Qaïda d'après Washington, a été en outre accusé mercredi par l'envoyé spécial de l'ONU pour la Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, d'avoir mené "une tentative de coup d'Etat" ces derniers jours.

Le gouvernement contrôle uniquement quelques rues et immeubles de Mogadiscio, ainsi que des points stratégiques comme la présidence, des bâtiments administratifs, le port et l'aéroport.

Jeudi, les insurgés, avec dans leurs rangs de très jeunes adolescents, se sont déployés à proximité du palais présidentiel et d'institutions publiques, dans un face à face tendu avec les forces gouvernementales et la mission de paix de l'Union africaine (UA) en Somalie (Amisom).

"Nous savons qu'ils (les insurgés) ont déployé beaucoup de combattants et qu'ils se préparent à leur attaque finale, mais ils ne gagneront jamais", a déclaré à l'AFP le colonel Ahmed Dahir, des forces gouvernementales.

L'Amisom, forte de 4.000 soldats ougandais et burundais et qui dispose de matériel lourd - chars, artillerie -, affichait également sa confiance.

"Leurs intentions sont claires, ils ne veulent pas la paix et la violence est leur mode de vie. Mais ils ne réussiront pas", a assuré à l'AFP le porte-parole de l'Amisom, Bahuko Baridgye.

Ces derniers jours, l'Amisom a renforcé ses positions d'artillerie dans la ville, selon des habitants qui, terrorisés à l'idée d'une nouvelle bataille au canon, continuent de fuir la capitale, détruite par 18 ans de guerre.

"Il n'y a pas d'espoir de paix à Mogadiscio. Nous voyons que les islamistes préparent une attaque contre le palais et j'ai vu les soldats de l'Amisom déployer des renforts et de l'artillerie", témoignait Farah Sahal, père de deux enfants, avant de quitter la ville avec quelques effets personnels.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est déclaré "profondément inquiet" du sort des civils.

"Les Somaliens ont de nouveau été sujets à des souffrances insupportables", a souligné le chef de délégation du CICR en Somalie, Pascal Mauchle.

Dans l'interminable guerre civile marquée par d'incessants renversements d'alliances, cheikh Aweys et l'actuel président étaient alliés lorsqu'il dirigeaient les tribunaux islamiques, qui contrôlaient au second semestre 2006 la majeure partie du sud et du centre de la Somalie, dont Mogadiscio, avant d'être mis en déroute par l'armée éthiopienne début 2007.

M. Ahmed avait ensuite rejoint le processus de réconciliation supervisé par l'ONU, et a été élu en janvier président. M. Aweys a toujours rejeté ce processus et promis de combattre jusqu'au départ de l'Amisom.

______________________________ 3 - Shabelle (En Anglais)

Des religieux somalis achèvent une rencontre de deux jours à Djibouit. // Somali clerics conclude two days meeting in Djibouti

The Somali clerics have concluded two days meeting in Djibouti overnight on the role of the Somali clerics for the restoration of the peace and solution in Somalia, officials told Shabelle radio on Friday.

Sheik Ahmed Abdi known as (Dhi’isow), a member of the Somali clerics who attended the meeting told Shabelle radio the many Somali religious mullahs from the abroad and inside the country had attended the meeting in Djibouti adding that it was talked more about how the Somali clerics could play crucial role for the restoring peace and stability of Somalia.

Asked about whether the meeting was talked about what caused the failure of the previous agreements reached by the sides of the Somalis, Sheik Dhi’isow replied that it was not discussed in the two days meeting in Djibouti.

It is not known whether the meeting of the Somali clerics in Djibouti can change anything about the current conflicts in Somalia thought most of the Somali clerics’ decisions are not accepted by those who are against in the country.


_______________________________ 2 - Shabelle (En Anglais)

Le calme est revenu jeudi à Mogadiscio, tandis que l'exode des populations continue et que certaines routes restent coupées à la circulation. // Calm returns to Mogadishu

Calm has returned in the warring zones of the Somali capital Mogadishu on Thursday as the movement of the traffic and people restarted in the main road of Wadnaha in the capital.

Wadnaha road was closed for the result of the last three days fighting in the Mogadishu but bus drivers told Shabelle radio that the use of road restarted this morning as the people have the fear of another fighting that breaks out in the capital once again.

Many people are displacing from many neighborhoods like Suqna’ad, Sinay, and other districts in the Mogadishu for the fear of the another fighting that starts in Mogadishu

Reports say that there is no any business in Suqba’ad, Manabolyo market in Yaqshid and Shibis districts in Mogadishu after the heavy fighting affected those areas and it is unclear how the situation of the capital will remain thought there is no any mediation between both the rival forces.


_______________________________ 1 - Shabelle (En Anglais)

L'exode des habitants continue sur une large échelle. // Large displacement still continue in Mogadishu

Large displacement is still continuing in the warring zones of Wardhigley and Yaqshid districts in the Somali Capital Mogadishu as heavy fighting is going on for the 8th day in Mogadishu.

More than 100 people died in Mogadishu fighting injuring 400 others most of them were civilians while thousands of civilians displaced from their houses for the result of heavy shelling and gunfire in the capital Mogadishu.

Reports say that the fighting is spreading more other districts in the Somali capital.

Thousands of displaced people including children carrying their belongings on their head could be seen leaving from the neighborhoods in Mogadishu.

Residents said that it is the first time that such large displacement happens in the capital since the Ethiopian troops left the country after two years of ill-fated occupation.

Some of the displaced people told Shabelle radio that they were very frightened as mortars were falling on their residences.

The displacement comes as heavy fighting between Islamists insurgents and government soldiers is continuing the 8th day in the Somali capital Mogadishu.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.