ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


27/07/09 (B509) Nouvelles de Somalie (5 articles en Français)

______________________ 5 - Romandie News (Ch) avec AFP

L'UE envisage d'aider à la formation des forces de sécurité en Somalie

L'Union européenne envisage d'aider à la formation des forces de sécurité en Somalie, dans le cadre de sa stratégie de soutien au gouvernement de transition du pays (TFG).

Lors d'une réunion lundi à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont dit vouloir étudier "la possibilité d'un soutien supplémentaire de l'UE au secteur de la sécurité, notamment sous la forme d'un soutien (...) aux priorités et aux engagements du TFG et d'une formation des forces de sécurité".

"Il y a lieu d'appuyer une stratégie de sécurité nationale somalienne, axée sur le respect de l'Etat de droit, des droits de l'Homme et de l'égalité entre les femmes et les hommes", ont-ils ajouté dans une déclaration commune.

Pour étudier cette question, les Etats de l'UE ont décidé la semaine dernière d'envoyer une "mission exploratoire" en Somalie qui pourrait précéder une éventuelle mission de formation des forces de sécurité.

La mission exploratoire sera sur place "au début" du mois d'août, a précisé le diplomate en chef de l'UE Javier Solana.

Elle se concentrera sur trois points: "l'idée de former les forces de sécurité, comment aider à payer les salaires de ceux qui sont formés, et comment coopérer avec l'Amisom", la mission de l'Union africaine en Somalie a-t-il ajouté.

Si les 27 ont apporté un soutien de principe, il semble que la plupart des Etats de l'UE ne soient pas prêts à participer concrètement à une telle mission de formation, dans un pays dangereux où les enlèvements sont légion.

"La France a proposé et l'UE l'a accepté sur le principe, de participer à la formation de la police et de l'armée" mais "est-ce que d'autres pays nous soutiennent?", s'est interrogé le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

"Pour le moment nous sommes les seuls, beaucoup de pays nous annoncent de bonnes intentions (...) Il y a un certain nombre de pays qui sont d'accord mais sur le terrain, la France seule est décidée à faire quelque chose pour le moment, j'espère que cela ne durera pas", a-t-il répondu.

La France s'est engagée à former à Djibouti un bataillon de l'armée somalienne, soit 500 hommes.

Cette formation n'a pas encore commencé et risque d'être rendue plus compliquée après l'enlèvement de deux agents français, qui selon Paris étaient "en mission officielle d'assistance auprès du gouvernement somalien (...) dans le domaine de la sécurité".

Depuis des années, l'équation somalienne semble insoluble: le gouvernement a besoin d'un fort soutien international pour asseoir son autorité dans le pays, en guerre civile depuis 1991, mais toute intervention étrangère a pour effet de souder ses adversaires.

La seule force étrangère présente en Somalie actuellement, l'Amisom, composée de soldats ougandais et burundais, est la cible régulière d'attentats ou d'attaques au mortier menés par les insurgés islamistes.

Les ministres européens ont d'ailleurs estimé lundi qu'il fallait "recenser les besoins les plus urgents" de la mission de l'ONU et "déterminer le soutien supplémentaire que l'UE pourrait fournir à l'Amisom".

Plus généralement, l'UE "examinera les moyens d'accroître l'aide qu'elle apporte en faveur des institutions du TFG".


__________________________ 4 - AFP


Somalie: 7 morts dans des combats

Au moins sept civils ont été tués et 18 blessés aujourd'hui à Mogadiscio dans des combats entre les forces gouvernementales somaliennes et les islamistes radicaux des shebab, qui ont également attaqué une réunion de parlementaires, ont rapporté la police et des députés.

"Des combattants des shebab ont attaqué nos positions près du (carrefour de) K4 (dans la capitale) et nous les avons repoussés; sept civils ont été tués dans l'échange de feu et par des tirs d'obus de mortier qui ont atterri dans des zones habitées", a rapporté à l'AFP un commandant de police, le colonel Mohamed Yusuf.

En outre, les shebab ont tiré plusieurs obus de mortier, sans faire de blessés, sur une réunion d'environ 300 parlementaires dans un bâtiment du sud de la capitale somalienne.Le Parlement de transition ne peut plus se réunir à Baïdoa (250 km au nord-ouest de Mogadiscio) où il est théoriquement basé depuis que cette ville a été prise par les shebab.

__________________________ 3 - Google

De jeunes Somaliens de Minneapolis enrôlés par la milice Al-Shabab

De Patrick Condon Et Amy Forliti (CP)

Abdifatah Yusuf Isse a été arrêté aux Etats-Unis alors qu'il rentrait de Somalie. Mais le jeune homme, inculpé d'aide au terrorisme, avait-il bien compris qu'il rejoignait l'insurrection islamiste quand il a accepté un billet gratuit pour son pays d'origine? Son histoire fait écho aux témoignages de proches de Somaliens de Minneapolis qui ont disparu depuis un an et demi.

Abdifatah Yusuf Isse a raconté aux enquêteurs qu'il avait sauté sur l'occasion d'un billet gratuit pour aller rendre visite à sa grand-mère en Somalie. Enrôlé dans la milice islamiste Al-Shabab, il dit s'être échappé pour rentrer aux Etats-Unis où il a été interpellé à l'aéroport de Seattle en février dernier.

Depuis un an et demi, ils seraient près d'une vingtaine de jeunes d'origine somalienne à avoir disparu de Minneapolis. Trois d'entre eux sont morts en Somalie. Tout petits quand leurs familles ont fui la guerre civile, la plupart partageaient les préoccupations des jeunes de leur âge aux Etats-Unis: les études, le sport, les filles.

Mais une fois en Somalie, Abdifatah Yusuf Isse et les autres ont rejoint les rangs du groupe islamiste al-Shabab, qui figure sur la liste des organisations terroristes du département d'Etat américain. Leurs disparitions ont entraîné l'ouverture d'une enquête fédérale, dans la crainte que ces détenteurs de passeports américains ne puissent menacer le territoire américain.

D'après les procureurs, en Somalie, ils vivaient dans des maisons appartenant à Al-Shabab, s'entraînaient au maniement des armes et participaient à la construction d'un camp d'entraînement. La milice en lutte contre le fragile gouvernement somalien dément tout lien avec le réseau terroriste Al-Qaïda, mais les experts pensent que des centaines de combattants étrangers aident les insurgés islamistes.

Certains comme Isse semblent avoir basculé sans vraiment comprendre où ils allaient tomber, abusés par des recruteurs à la recherche de proies faciles. Mais d'autres, dont l'un s'est fait exploser l'an dernier dans un attentat-suicide, n'étaient peut-être pas aussi ignorants.

"Ces gars étaient très naïfs", assure Abdirizak Bihi, un militant associatif dont le neveu, Buhran Hassan, fait partie de ceux qui sont morts. "Ils ont mis le pied en plein milieu d'une guerre civile et de décennies de guerres de clans sans avoir aucune idée de ce qu'est la Somalie", explique-t-il. "Burhan me paraissait beaucoup plus intéressé par la NBA que par quoi que ce soit qui puisse se passer en Somalie."

Jamal Bana, également mort en Somalie, prenait des cours d'ingénierie dans un centre universitaire. Sa mère pense elle aussi que son fils n'avait "pas la moindre idée" de ce qui allait se passer en Somalie.

Leurs familles les décrivent comme des bons garçons, même si certains avaient eu affaire à la police. Certains pourraient avoir connu des problèmes identitaires, ne connaissant la Somalie que d'après ce qu'ils avaient réussi à glaner sur Internet, dans les livres ou les histoires des aînés.

Selon les données démographiques de l'Etat du Minnesota, plus de la moitié des quelque 32.000 résidents somaliens vivent dans la pauvreté et nombre de ceux qui sont partis venaient de familles très modestes. Beaucoup avaient été élevés par des mères seules dans une communauté qui valorise nettement l'autorité masculine. Nombre d'entre eux fréquentaient leur mosquée locale. D'après les documents de la justice, c'est dans une mosquée qu'une partie du recrutement pourrait avoir eu lieu.

Un jeune Somalien qui comparaît devant un grand jury fédéral avait ainsi été approché par un Somalien plus âgé, qui figure sur la liste des disparus, selon l'avocat du jeune homme, Me Stephen Smith. Il estime que l'autre l'a choisi "parce qu'il pensait qu'il était impressionnable", profitant de l'influence qu'il avait sur lui.

Shirwa Ahmed a perpétré l'un des attentats-suicide qui ont fait une vingtaine de morts en Somalie en octobre dernier. Ses amis racontent que dans les mois précédant son départ, la religion avait pris de plus en plus d'importance dans la vie de ce jeune homme qui aimait le cinéma et le basket. Il est soupçonné d'être le premier kamikaze de nationalité américaine, selon le FBI.

Jusqu'ici, l'enquête fédérale a conduit à l'interpellation de deux suspects. Adbifatah Yusuf Isse a plaidé non coupable de soutien aux terrorisme et coopère avec les enquêteurs qui tentent de reconstituer le réseau obscur reliant les jeunes à Al-Shabab. Un autre Somalien du Minnesota, Salah Osman Ahmed, doit comparaître en octobre pour des chefs d'accusation liés au terrorisme.

__________________________ 2 - CasaFree (Maroc)


Somalie : Les forces gouvernementales somaliennes s'emparent d'un territoire contrôlé par les insurgés au centre du pays

Les forces gouvernementales somaliennes ont pris possession des territoires dans le calme des parties de la ville de Beledweyn, capitale provinciale de la région centrale somalienne d'Hiran, ont indiqué dimanchedes officiels gouvernementaux somaliens.

"Les éléments hostiles à la paix qui ont occupé les régions ont été chassés par les forces gouvernementales et les populations sont à nouveau libérées de gangs impitoyables", a indiqué aux journalistes Mohamed Dhaqane Elmi, législateur de la région d'Hiran, à Beledweyn.

La partie occidentale de la ville était sous contrôle des forces alliées anti-gouvernementales des groupes radicaux islamistes des shebab et du Hezbul Islam.

Beledweyn fait partie de la poignée de villes contrôlée par le gouvernement somalien qui se bat pour contrer l'insurrection islamiste croissante. Les forces gouvernementales nouvellement formées sont en train de venir dans la région en provenance de l'Ethiopie, selon certaines sources, où ils recevaient une formation militaire.

Elmi a indiqué que les forces gouvernementales iront de l'avant avec la "libération" de toutes les régions contrôlées par les forces islamistes de l'opposition qu'il a accusé de commettre des "atrocités" contre les populations locales.

Aucun des deux principaux groupes de l'opposition, à savoir les shebab et le Hezbul Islam, n'a jusqu'ici fait de commentaires au sujet des récentes avancées des troupes gouvernementales.

Les deux groupes contrôlent l'essentiel du sud et du centre de la Somalie et ont l'intention de renverser le gouvernement somalien internationalement reconnu et établir une république islamique qui applique une version rigoureuse de la loi islamique, la Charia.

La Somalie se prive de gouvernement effectif depuis deux décennies mais le gouvernement de transition qui est un aboutissement de la 15ème tentative de création d'une autorité centrale a été assailli par des groupes insurgés qui s'opposent à toute forme d'administration non islamique.


__________________________ 1 - Afrique Avenir avec APA (Blog)


Les forces somaliennes récupèrent une ville stratégique

Les forces militaires somaliennes ont récupéré dimanche la ville stratégique de Beled weyn, située près de la frontière avec l’Ethiopie suite à de brefs accrochages avec les milices islamistes.

Le gouvernement somalien avait déjà pris le contrôle des localités est de la ville qui longent la route reliant les régions sud au nord de la Somalie tandis que les milices appartenant au groupe séparatiste Hezbal Islam gardent leurs positions à l’ouest de la ville.

Dimanche tôt dans la matinée, les forces gouvernementales se sont dirigées vers les parties ouest de la ville où elles ont contraint, en moins d’une demi-heure, les rebelles islamistes à se retirer complètement des environs.

“Nous avons vu des centaines de militaires loyalistes à bord d’environ 20 chars de combat patrouillant toutes les rues après avoir repoussé les milices islamistes » a confié Ali Sheik, un résident de la ville de Beled Weyn, joint au téléphone par APA.

S’exprimant face aux journalistes à Beled Weyn, le Commandant des forces loyalistes somaliennes dans les régions centrales, le Général Muqtar Hassan Afrah a déclaré que ses troupes allaient encore traquer ce qu’il appelle les rescapés du groupe terroriste .

« Notre opération ne se réduit pas à la seule ville ou à la région de Hiiraan dont Beled Weyn est la capitale provinciale, nous savons que des terroristes se cachent encore dans certaines zones de la région et nous les y traquerons jusqu’à les éliminer de toute la Somalie », a indiqué le Général Hassan Afrah.

Réagissant aux informations selon lesquelles des centaines de forces éthiopiennes auraient installé des bases dans le village d’El-Gal à une dizaine de kilomètres à l’ouest de la ville de Beled Weyn, le Commandant des forces loyalistes somaliennes a nié en bloc.

« Je viens de El-Gal et les troupes en poste sont celles du gouvernement somalien dont je suis le Commandant, aucun soldat éthiopien n’est présent dans la zone », a affirmé le Général Hassan Afrah..

S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, un conseiller du président somalien a expliqué aux journalistes que les troupes loyalistes étaient à leur dernière phase de préparation en vue d’une plus grande offensive pour éliminer les rebelles dans tout le pays.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.