ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


10/08/09 (B511) Nouvelles de Somalie... (5 articles en Français)

___________________ 5 - L'Expression (Algérie)

L’Afrique dans le collimateur de la nébuleuse

Le terrorisme est capable de frapper au coeur de tous les pays, à une échelle de violence sans précédent.

De l’est à l’ouest, l’Afrique fait face à la menace terroriste. La Mauritanie vient de découvrir, à ses dépens, les attentats kamikazes. Cet attentat rappelle que la menace terroriste est persistance en Afrique, notamment au niveau de la bande sahélo-saharienne. Pour ce faire, Al Qaîda n’hésite pas à intégrer dans ses rangs les militants locaux dans le djihad mais aussi d’amener les puissances occidentales à intervenir dans ces régions. Plaque tournante de puissants contrebandiers dont la connexion avec Al Qaîda est avérée, cette région est convoitée de par ces richesses naturelles.

Le terrorisme d’Al Qaîda et l’extrémisme islamiste en Afrique de l’Est date des années 90. Le chaos en Somalie avait créé des brèches qui ont été exploitées par des groupes radicaux ayant des liens avec Al Qaîda. l’Afrique de l’Est fut un sanctuaire et une base pour des opérations terroristes islamistes depuis le début des années 90 et reste un domaine prioritaire d’Al Qaîda dans sa stratégie globale.

La proximité géographique et sociale, culturelle et religieuse, des affinités entre l’Afrique de l’Est et la péninsule arabique sont autant de passerelles à l’infiltration par des islamistes radicaux et des idéologies du Moyen-Orient.

Ces possibilités ambiantes ont été exploitées par des groupes radicaux ayant des connivences avec Al Qaîda, en particulier les milices Shabaab, qui ont pris le contrôle du sud de la Somalie et menacé même le Gouvernement fédéral de transition à Mogadiscio, dirigé par un islamiste modéré, Sheikh Sharif Sheikh Ahmed, et soutenu par les États-Unis, l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda et dans d’autres pays africains. Dans les années 90, l’Afrique de l’Est a été le théâtre d’opérations d’Al Qaîda.

En 1992 et 1993, après le renversement du dictateur somalien Mohammed Siad Barre avec l’aide Al Qaîda, Mohammed Atef, alors vice-chef militaire a fait plusieurs voyages en Somalie.

L’objectif premier d’Al Qaîda était d’établir des relations étroites avec des militants somaliens et de mettre en place des camps d’entraînement dans la région de l’Ogaden en Éthiopie et en Somalie.

Le Kenya a été plus propice pour la réalisation de ce genre d’opérations. Mais, c’est en août 1998, qu’Al Qaîda réalise ses deux spectaculaires attaques terroristes: les attentats suicides contre les ambassades américaines à Nairobi, au Kenya et Dar Es-Salam, en Tanzanie, avant de récidiver en novembre 2002, en menant deux attaques quasi simultanées à la voiture piégée contre l’hôtel Paradise au Kenya et l’échec de l’attaque aux missiles sol-air sur un avion charter israélien qui décollait de l’aéroport de Mombasa.

L’Afrique de l’Ouest n’est pas en reste.

La Mauritanie, le Mali, le Niger et même le Nigeria sont devenus le théâtre de plusieurs attaques terroristes. Aussi, il est plus qu’urgent de rappeler l’importance de la mise au point d’une stratégie africaine de stabilisation et de sécurisation en appelant à une forte coopération entre les forces de sécurité des pays africains pour mettre fin aux différents trafics (stupéfiants, armes..) et autres crimes qui sévissent dans la région sahélo-saharienne.

Mohamed BOUFATAH

___________________ 4 - CasaFree (Maroc) avec XINHUA (Chine)

Le gouvernement somalien lance un site internet officiel

Un nouveau site internet a été lancé par le gouvernement somalien pour promouvoir et informer l'opinion et le monde sur ses politiques.

Le site du gouvernement fédéral somalien de transition (TFG), www.tfgsomalia.com, représente le seul média du gouvernement assiégé pour informer sa population et ses partenaires à travers le monde.

Le site, superficiel et luxueux d'apparence, reste encore en construction avec l'essentiel des liens qui sont encore non-opérationnels.
Cependant, le ministre de l'Information Farhan Mohamoud promet que le site sera bientôt amélioré.

Le site internet "est toujours en permanente amélioration en termes de contenu, de contexte et de conception", a indiqué le ministre dans un mail envoyé aux médias.

Le gouvernement somalien, qui est confronté à une insurrection persistante et mortelle depuis sa formation, n'a pas de radio, ou de télévision ni de journaux pour faire la concurrence avec la dizaine de radios et télévisions indépendantes et journaux à Mogadiscio.

Les groupes de l'opposition ont leur propres sites internet où ils distillent des attaques contre les forces gouvernementales somaliennes et les soldats de paix de l'Union africaine et propagent leur idéologie.

Le site officiel du gouvernement, disponible à la fois en anglais et en somalien, a des rubriques sur le président, le Premier ministre, le parlement et les dernières informations.

Il y a aussi des liens vers divers ministères avec une section sur les documents officiels du gouvernement, tels que la Charte fédérale de transition de l'actuel gouvernement.

___________________ 3 - Balades's Blog (Point de vue)

Universalisme en pays somali

En décembre 1992, la France des droits de l’homme se rendait au chevet d’une population somalienne à bout de force. Son représentant, Bernard Kouchner, sous les flash d’une presse opportunément à ses cotés, charriait sur une plage de Mogadiscio un sac de riz. La bande annonce nous montrait des enfants exsangues au bord de la mort. Redite biafraise pour le bon docteur.

Cet acte de communication fut une des premières caricatures de cet humanisme occidentale, dernier avatar en date d’une évangélisation forcée. Et si désormais les pères blancs ont changé de visages et de défroques, la volonté d’asservir au nom de valeurs universelles est toujours vivace. Le dominicain Bartolomé de Las Casas, plus de cinq siècles après avoir dénoncé la brutalité espagnole dans le nouveau monde, doit se retourner dans sa tombe. Rien n’a vraiment changé.

En Somalie aussi, le temps semble s’être immortalisé : le chaos est toujours là, et le tout jeune gouvernement du président Sharif Ahmed parait bien démuni devant les milices islamistes Al Chaabab qui menacent de plus en plus la capitale somalienne. Les “conseillers” de toutes nationalités qui hantent depuis de nombreuses années les rues de Mogadiscio seraient-ils impuissants à changer quoi que ce soit ? Etonnant.

Ce sont sans doute ces mêmes conseillers qui suggèrent depuis 1991 à l’ONU de ne pas reconnaître l’indépendance d’une province du Nord du Pays, le Somaliland. A mesure que les années passent, ce territoire qui ne peut demander aucune aide de quelque sorte que ce soit à la communauté internationale, voit une part de plus en plus importante de sa population sombrer dans cet islamisme qui agite tant de cols blancs.

Pourquoi refuser au Somaliland une légitimation officielle, alors que c’est l’une des rares régions dans ce pays à ne pas crouler sous la violence ? La crainte d’une contagion de revendication d’indépendance [2], qui est l’éternel argument des politiques et des médias, ne tient pas longtemps. Une telle attitude ne fait que reporter le problème plus loin ou plus tard. Ces empêcheurs de souveraineté le savent bien d’ailleurs : ce sont les mêmes qui ont donné l’indépendance au Kosovo. Mais bon, s’agissant de l’Afrique avec sa ribambelle de tribus, ce serait évidemment ouvrir la boîte de Pandore des ethnies. Drôle d’universalisme.

Hillary Clinton en balade ces derniers jours au Kenya, après s’être désolée que son beau pays ne soit pas signataire du traité instituant la Cour pénale internationale (CPI), ne s’est pas démontée en fustigeant l’Erythrée qui aiderait financièrement les milices Al Shaabab de Somalie. Elle a bien précisé qu’il est inadmissible qu’un pays s’insurge dans les affaires d’un autre. Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais, en Somalie comme ailleurs. Il est vrai que pour une fois, il est probable que les Etats-Unis ne voudront plus intervenir militairement dans ce pays : L’humiliation qu’ils ont subi en 1993 [1] a dû laisser des souvenirs amers chez certains stratèges du Pentagone.

Qui saurait dire aujourd’hui quand et comment la Somalie retrouvera un semblant de paix ? Les pirates qui ratissent les eaux territoriales du pays ont sans doute de bonnes années devant eux. Et que ces corsaires de circonstance s’en prennent aux richesses qui passent sans aucun scrupule [3] le long de leurs côtes est finalement préférable aux bateaux-usines du monde entier qui profitent d’un état absent pour déverser des déchets de toutes sortes dans les eaux territoriales somaliennes. Pour le coup, je parierais sans trop de risque qu’au Somaliland aucune ordure industrielle n’a jamais été vue… enfin pour l’instant.

La Somalie est l’un des seuls états africains à avoir fait table rase des langues coloniales. En favorisant l’émergence d’une langue nationale commune, le Somali, elle a aussi compliqué tout contact avec le monde extérieur en commençant par celui avec les anciennes puissances coloniales. Cela expliquerait-il pourquoi le bel universalisme humanitaire et occidental peine tant à s’affirmer dans ce pays ? Ce serait un peu tiré par les cheveux mais ce qui est certain c’est qu’ici comme dans de nombreux pays cette nouvelle religion humaniste, qui se complait à tout mélanger et à ne pas vouloir sortir de ses certitudes, fait de beaux dégâts.

SylvainD.

___________________ 2 - CasaFree (Maroc) avec XINHUA (Chine)

Somalie : Un bombardement à Mogadiscio fait 11 morts

Onze personnes ont été tués et 20 autres blessées samedi après la chute d'un déluge d'obus sur des zones résidentielles essentiellement à l'intérieur et autour du marché principal de Bakara à Mogadiscio, la capitale somalienne, d'après une source médicale.

Le dernier échange de tirs d'obus fait partie d'une violence de près d'une journée entre les forces gouvernementales somaliennes soutenues par les soldats de la paix de l'Union africaine et les insurgés islamistes qui combattent pour renverser le gouvernement internationalement reconnu.

"Nos ambulances ont transporté 20 blessés vers différents hôpitaux à Mogadiscio," a confié à Xinhua Ali Muse, auxiliaire médical d'un service d'ambulance local. "Notre personnel a aussi rapporté avoir vu près de 11 corps tués dans des bombardements au marché de Bakara."

"Les gens ont commencé à courir dans tous les sens avec certains qui criaient après que plusieurs bombardements consécutifs ont frappé diverses parties du marché," a confié à Xinhua Hawa Mohamed, un commerçant qui fuyait le bombardement.

Plus tôt samedi, un chef du groupe islamiste radical Sheikh Hassan Dahir Aweys a dénoncé ce qu'il a qualifié de politique à deux vitesses des Etats-Unis à l'égard de la Somalie qui traverse deux décennies de conflit civil.

La déclaration d'Aweys, qui est recherché par les Etats-Unis pour des liens avec le terrorisme international, survient deux jours après la rencontre entre le président somalien Sheikh Sharif Sheikh Ahmed et la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton en marge du forum économique Afrique-Etats-Unis à Nairobi, la capitale kenyane.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a promis de soutenir le gouvernement somalien dirigé par le président Sheikh Sharif et a condamné les rebelles islamistes en Somalie qui tentent de renverser le gouvernement internationalement reconnu.

Hillary Clinton a mis l'Erythrée en garde contre ses offres d'armes aux mouvements armés en Somalie, en menaçant de prendre des mesures contre Asmara si cela se poursuit.

L'Erythrée a catégoriquement nié les allégations des Etats-Unis.


_____________________________ 1 - Le Figaro avec AFP

Somalie : huit civils tués à Mogadiscio

Au moins huit civils ont été tués et 17 blessés aujourd'hui dans des combats opposants les insurgés islamistes radicaux aux troupes gouvernementales appuyées par la force de l'Union africaine (Amisom).

Les combats ont éclaté lorsque les insurgés islamistes ont tiré des obus de mortiers en direction de l'aéroport et du palais présidentiel, où le président somalien Sharif Cheikh Ahmed était attendu après une visite officielle au Kenya où il a rencontré jeudi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

La quasi-totalité des victimes se trouvait dans le marché de Bakara, le plus grand de la ville.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.