ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


24/11/09 (B526) Nouvelles de Somalie (7 articles en Français et en Anglais)

______________________ 7 - News Press

La FIJ déplore la récurrence des attaques contre les journalistes et les medias en Somalie

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a condamné la récurrence des attaques contre les journalistes et groupes de presse en Somalie.

La FIJ condamne les violations graves de la liberté de la presse commises par les extrémistes d'Al Shabaab à Kismayo, Baidoa, Bardhere et Mogadiscio.

Selon les Syndicat National des Journalistes de Somalie (NUSOJ) affilié à la FIJ, Al Shabaab a clairement indiqué édicter des dispositions contraignantes que les médias doivent mettre en application. Les radios Warsan et Jubba à Baidoa ont été fermées depuis le 21 octobre 2009. Actuellement, les locaux de radio Warsan sont occupés par les miliciens armés d'Al Shabaab.

La FIJ déclare ces dispositions sont inacceptables, car limitant le travail des médias en Somalie. « Nous soutenons entièrement la position de NUSOJ. Cette ingérence est intolérable et a pour effet d'intimider le journalisme indépendant » a déclaré Aidan White, Secrétaire général de la FIJ.

Six journalistes de Kismayo ont été contraints de quitter leur ville après avoir reçu des menaces d'arrestation et d'expulsion par Al Shabaab pour avoir rapporté de façon indépendante ce qui se passe à Kismayo.

Certains groupes de presse à Mogadiscio et Bardhere avaient fait l'objet d'intimidation par Al Shabaab. Plusieurs déclarations d'hommes politiques et de diplomates ont mentionné que les médias en Somalie « sont influencés » et se trouvent « compromis » par Al Shabaab.

Nos collègues de Somalie et leurs médias font ce qu'ils peuvent pour travailler selon les règles de leur profession face à cette violence meurtrière» a ajouté White, « Nous leur fournirons un appui total contre cette déplorable intimidation ».

______________________ 6 - Afrique Avenir avec APA

La BAD reprend ses opérations en Somalie après une longue interruption

La Somalie a repris ses relations avec la Banque africaine de développement (BAD) avec la signature mardi d’un accord de don de 2 millions de dollars E.U. destiné à une assistance financière et technique pour la gestion des finances publiques.


Cet appui au gouvernement fédéral de transition de Somalie, après plusieurs décennies d’interruption, provient de la Facilité en faveur des États fragiles (FEF), administrée par l’unité États fragiles de la Banque, précise une note de conjoncture de la BAD reçue au siège de APA à Dakar.

Le don aidera aussi le pays à mettre en place des systèmes de gestion des finances publiques sains et transparents et à élaborer un cadre juridique approprié pour les institutions fiscales et monétaires ainsi que les capacités humaines et institutionnelles.

« La Banque félicite le gouvernement de Somalie pour avoir garanti la localisation de toutes les institutions du gouvernement à Mogadiscio, élaboré un plan national et mis en place une banque centrale fonctionnelle ainsi qu’une commission de lutte contre la corruption », a déclaré Nono Matondo-Fundani, directeur pays pour la Somalie de la BAD.

La BAD, selon M. Matondo-Fundani ? apprécie les efforts déployés par le gouvernement somalien pour normaliser la situation sécuritaire dans le pays.

« Nous avons été un membre actif de la Banque africaine de développement dans le passé, et nous sommes ravis de reprendre les relations d’affaires avec la Banque », affirmait récemment un haut responsable somalien.

Mogadiscio est déterminé utiliser « à bon escient » le don de 2 millions de dollars pour renforcer son secteur financier, démontrant ainsi que le gouvernement reste « attaché à la transparence et à la responsabilisation ».

La Banque est résolue à accompagner le gouvernement dans le processus de réengagement, a indiqué le chef de l’unité des États fragiles de la Banque, Madame Margaret Kilo, estimant que « la cérémonie de signature est un événement capital et un premier pas vers le réengagement de la Somalie avec la Banque, près de deux décennies après ».

Sanctionnée au début desannées 90 par le Groupe de la Banque pour avoir accumulé des arriérés sur le remboursement de ses prêts, la Somalie entre dans la catégorie des pays les moins avancés (PMA) et demeure l’un des dix pays les plus pauvres du monde, avec 60 % de son économie basée sur l’agriculture.

______________________ 5 - Shabelle (En Anglais)

Des religieux islamiques d'Ahlu Sunna donnent des précisions sur une ou plusieurs violentes explosions qui ont visé le centre de l'Administration de Galmudug, dans le centre de la Somalie. // Ahlu Sunna Clerics Explains Big Explosions in Central Somalia

The Islamic clerics of Ahlu Sunna Waljama'a have explained more on big explosions targeted to the centre of Galmudug administration in central Somalia, just as some of key clerics meeting there in north, officials told shabelle Radio on Tuesday.

Sheikh Omar Osman Afrah, a deputy chairman of Ahlu Sunna Waljama'a in central Somalia told shabelle Radio that the blasts were committed by people whom he accused of creating insecurity activities in Galka'o town in Mudug region recently.

The official said that the explosions were masterminded by the Islamist fighters of Hisbul Islam and Harakat Al-shabab Mujahideen calling for the people of the town to put pressure on tightening their security.

No group has claimed the responsibility of the blasts happened overnight in Galka'a town and it is also unclear the people who carried out them so far.

The Islamist forces of Ahlu Sunna clerics conducted search operations in parts of the Galka'o town particularly where the explosions happened early on Tuesday morning to capture those who committed the explosions in the centre of the town.

The blasts come as insecurity situations were increasing in parts of Galka'o town and whole areas under the control of the semi-autonomous region of Puntland in north of the country.

______________________ 4 - Afrique Avenir avec APA

Arrivée à Djibouti lundi d’un premier contingent de 130 soldats kenyans de l’EASBRIG

Quelque 130 soldats kenyans sont arrivés lundi à Djibouti en prélude aux exercices militaires que la brigade d’intervention rapide des pays de l’Afrique de l’Est (EASBRIG, en anglais) entend organiser à partir du 29 novembre jusqu’au 04 décembre prochain à Djibouti.

A leur arrivée à l’aéroport internationale d’Ambouli, ce groupe de soldats kenyans, a été chaleureusement accueilli par le commandant en chef de l’EASBRIG, le général Osman Nour Soubagleh.

Toujours dans le cadre de ces exerces pilotées par l’Etat-major de l’EASBRIG, le Kenya compte aussi déployer un deuxième contingent du même effectif dont l’arrivée à Djibouti est prévue dans les prochaines heures.

Outre Djibouti, pays hôte de ces exercices, quatre autres pays membres de l’EASBRIG tels que l’Ethiopie, le Rwanda, l’Ouganda et le Soudan, vont envoyer chacun un effectif dépassant au minimum la centaine d’hommes.

Hormis l’Erythrée, pourtant faisant partie de l’EASBRIG et qui a décidé de n’expédier aucun soldat sur Djibouti, sept autres Etats de l’Afrique de l’Est tels que le Burundi, les Comores, le Madagascar, l’île Maurice, les Seychelles, la Somalie, la Tanzanie, se contenteront de dépêcher quelques experts militaires.

Ces manœuvres se dérouleront dans une zone militaire située à une soixantaine de kilomètres au sud de Djibouti-ville, la capitale, et comprise entre Arta et Holl-Holl.

Les 13 Etats de l’Afrique de l’Est regroupés au sein de l’EASBRIG, envisagent à terme de mettre sur pied une force d’envergure continentale capable d’intervenir en cas de conflits ou de catastrophes.

_______________________ 3 - Shabelle (En Anglais)

Des combats violents ont commencé à Mogadiscio. // Heavy Fighting Starts in Mogadishu

Heavy fighting between the Islamist fighters and AMISOM troops have started around Kulliyadda Jalle Si'ad building, a base for the Burundian troops in the Somali capital Mogadishu, just after a day of calm situation in the capital, witnesses told Shabelle radio on Monday.

Reports say that the clashes broke out after the Islamist forces against the AMISOM and the transitional government troops attacked the base of the AU troops especially the main base of the Burundians in Kulliyadda in Mogadishu.

Residents told Shabelle radio that they once heard the sound of heavy gunfire which both sides exchanged at around Warshadaha street near the AMISOM troops' position in the capital saying expressing concern about the fighting pointing out that they thought as it was non stop raining.

The real casualties of the fighting are unclear so far and there is no source that talked the it so far and the war comes a day after bitter fighting between the Islamist fighters and the allied troops of the transitional government and AMISOSM which caused more casualties in Mogadishu.

We shall keep updating you for any further details about news as soon as possible

_______________________ 2 - AFP

Soutien à la Somalie : le président Sharif attend plus que des "promesses"

de Hervé BAR (AFP)

La Somalie attend de la communauté internationale qu'elle tienne "ses promesses" pour soutenir son gouvernement, dont la survie jusqu'à ce jour est en soi un "succès", selon le président Cheikh Sharif Ahmed.

Arrivé au pouvoir en janvier 2009 avec le soutien de la communauté internationale, M. Sharif juge que ses chances de réussite "sont plus grandes aujourd'hui" qu'il y a onze mois.

"Il y avait alors un plan pour renverser notre gouvernement", assure le chef de l'Etat, retranché dans sa résidence "Villa Somalia" sous la protection des soldats ougandais de la force de paix de l'Union africaine (Amisom).

"Vu les circonstances, le fait que le gouvernement soit toujours en place est en soi un grand succès", souligne-t-il dans un entretien lundi avec l'AFP, tandis que résonnent dans le lointain de sporadiques tirs de mortiers.

Le gouvernement de transition (TFG) ne contrôle qu'une petite partie de la capitale, dont la majorité des quartiers sont tenus par les insurgés islamistes shebab et ceux du Hezb al-Islam.

"Nous avons besoin du soutien de la communauté internationale, même si, dans les conditions actuelles, nous estimons avoir fait de grands progrès", souligne M. Sharif, dont les bureaux surplombent Mogadiscio en ruine, avec en arrière plan l'immense étendue bleutée de l'océan Indien.

A l'heure actuelle, l'Union européenne (UE) se prépare à mettre sur pied à partir du premier semestre 2010 une opération consistant à former jusqu'à 2.000 soldats somaliens. Quelque 500 militaires somaliens ont par ailleurs été récemment formés par la France à Djibouti.

Pas moins de trois véhicules blindés lourdement armés de l'Amisom --roulant à tombeau ouvert par crainte des attentats et des embuscades-- sont nécessaires pour venir rencontrer le chef de l'Etat, depuis l'aéroport jusqu'à sa résidence.

Des dizaines de miliciens en armes, appuyés par des "technicals" (véhicules 4X4 surmontés d'une batterie anti-aérienne) contrôlent les accès aux bâtiments blanc immaculé de "Villa Somalia".

"La communauté internationale pourrait faire beaucoup pour la reconstruction de la Somalie. Nous n'en sommes malheureusement qu'au stade des promesses", déplore-t-il: "à quoi bon préparer des réformes si vous n'avez pas d'argent pour les mettre en oeuvre?"

""Les gens que nous combattons sont des professionnels venus du monde entier", explique d'un ton monocorde le jeune chef de l'Etat, en référence aux volontaires étrangers venus renforcer les shebab, qu'il estime "à plusieurs centaines".

Les shebab se revendiquent ouvertement d'Al-Qaïda et de son idéologie du jihad mondial, reprenant les tactiques mises en oeuvre par l'organisation radicale islamiste en Irak ou en Afghanistan: attentats-suicide, engins piégés, propagande sur internet...

"C'est un problème que n'a pas eu à gérer le précédent gouvernement. Notre inquiétude est qu'ils sont parvenus à convaincre beaucoup de nos jeunes par la désinformation", reconnaît M. Sharif.

Considéré comme un islamiste modéré, le président est l'ancien numéro deux des Tribunaux islamiques (au pouvoir en 2006), en lutte contre le précédent gouvernement et son allié éthiopien de l'époque.

"Les Somaliens ont découvert le vrai visage" des shebab: "ils tuent, ils terrorisent littéralement la population", affirme-t-il, assurant "tenter de tirer profit" des tensions actuelles entre shebab et Hezb al-Islam.

"Les négociations avec le Hezb al-Islam sont toujours ouvertes, mais il semble qu'ils n'aient pas voulu saisir cette opportunité", regrette-t-il.

"Et nous avons parfois l'impression que des membres de ce gouvernement leur fournissent armes et informations", lâche énigmatique M. Sharif, sans plus de précisions.

_______________________ 1 - All Africa (En Anglais)

Des responsables de l'organisation Hisbul Islam ont mis en garde les Ethiopiens au sujet de projets d'intervention dans la région centrale de Somalie. // Somalia: Islamists Warn Ethiopia to Carry Out Projects in Central Region

The Islamist officials of Hisbul Islam organization in Hiran region have warned the Ethiopians to carry out projects in parts of the region in central Somalia, official told Shabelle radio on Sunday.

Shuriye Farah Sabriye, the chairman of the Islamic administration of Hisbul Islam in Hiran region held press conference in Beledweyn town and talked more on the situations of the region accusing the Ethiopians for continuing new plans in Defow village near the border between Hiran and the Somali region in Ethiopia warning them to intervene their territory.

"The Ethiopians will meet consequences if they did not halt intervening Somalia," said Mr. Shuriye Farah in an interview with Shabelle radio.

On the other hand the official had called for more residents who fled from Beledweyn town for insecurity reasons earlier to return back to their houses in the region saying that they will take guarantee their responsibilities.

The chairman of Hisbul Islam organization in Hiran region Mr. Shuriye Farah lastly called for the people in the town who have relations with the transitional government troops in out of the region and also the Ethiopians asserting that they will take a drastic step to any one seen contacting with Ethiopians or government soldiers in the region.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.