ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


07/04/10 (B545) Nouvelles de Somalie (6 articles en Français)

_______________________ 6 - CICR

Somalie : la difficile prise en charge des blessés qui affluent en masse dans les zones en conflit

Gérer un afflux massif de blessés de guerre est un défi pour n'importe quel hôpital au monde : le personnel médical doit faire des choix difficiles et décider quels sont les blessés qui vont bénéficier en priorité de ressources et de soins chirurgicaux si précieux. En Somalie, les conditions sont encore plus difficiles, car après dix ans de guerre civile, le système de santé s'est effondré et le pays ne compte que peu de médecins qualifiés et de structures de santé pouvant encore fonctionner.

« Dans un contexte tel que celui qui prévaut en Somalie, où règnent l'instabilité et l'insécurité, le personnel médical qui travaille dans les quelques hôpitaux restants est soumis à une pression énorme », explique Valery Sasin, coordonnateur des activités médicales du CICR en Somalie. « Lorsque des affrontements éclatent, il doit faire face à un afflux massif de patients, alors que les ressources sont très limitées. En tant que chirurgien, vous devez avoir une formation solide pour être capable de faire votre travail dans des conditions aussi dures, qui viennent s'ajouter au stress et au danger d’une zone de conflit. »

Les 21 et 22 mars, une équipe médicale du CICR a invité 25 médecins somaliens au centre médical de Galkayo afin qu'ils puissent discuter de leurs expériences et renforcer leurs compétences en matière de prise en charge des blessés et de gestion des situations d'afflux massifs de blessés de guerre, notamment pour le triage.

Les chirurgiens participants provenaient tous des régions déchirées par la guerre du centre et du sud de la Somalie, ainsi que du Puntland. La délégation du CICR en Somalie organise ces séminaires sur la chirurgie de guerre afin que les médecins opérant dans des circonstances aussi difficiles puissent améliorer leur prise en charge des patients souffrant de blessures traumatiques. Le séminaire a préparé les participants à la formation pratique en chirurgie de guerre que le CICR organisera dans les mois à venir.

« Le séminaire m'a été très utile pour rafraîchir mes connaissances en matière de prise en charge des blessés de guerre », déclare le Dr Taajir, chef du service de chirurgie de l'hôpital Keysaney à Mogadiscio, dirigé par le Croissant-Rouge de Somalie. « Mais il va aussi me permettre, à mon retour, de former mon personnel à l'hôpital, ce qui multipliera l'impact positif du séminaire, en particulier auprès des jeunes médecins et du personnel infirmier somaliens. »
Près de 1 000 blessés dans les hôpitaux de la région à la suite des récents combats à Mogadiscio

La Somalie est en proie à des affrontements depuis presque vingt ans.

L'insécurité et la violence contraignent toujours des millions de personnes à s’enfuir de chez elles. Lors de la récente recrudescence des confrontations armées à Mogadiscio, un nombre incalculable de civils a de nouveau payé un lourd tribut. Depuis le début de l'année 2010, les seuls hôpitaux de Mogadiscio ont traité près de 1 000 victimes du conflit, principalement des patients blessés par balle, par des éclats d'obus ou dans l'explosion d'une bombe. Presque un tiers d'entre eux sont des femmes ou des enfants de moins de 15 ans.
« En chirurgie de guerre, il est très important d'échanger ses expériences avec des collègues, et nous n'avons pas souvent l'occasion de le faire dans notre travail à Mogadiscio », ajoute le Dr Taajir.

Selon Valery Sasin, « la philosophie qui sous-tend l'approche du CICR repose sur le principe de l'adéquation ; ce qui est adéquat dans un contexte ne l'est pas forcément dans un autre, et la clé de la réussite est de trouver la réponse juste – adéquate – à une situation donnée ». « Ainsi, la réussite dépend également des échanges d’expériences en chirurgie, ainsi que des ressources humaines et de la technologie disponibles. »

Dans le cadre de son programme global de santé en Somalie, le CICR soutient 36 dispensaires gérés par le Croissant-Rouge de Somalie, ainsi que deux hôpitaux à Mogadiscio, dont l'un est géré par la Société nationale et l'autre est à base communautaire. Le CICR fournit à ces structures des équipements chirurgicaux et des médicaments, et il dispense des formations à l'intention des médecins et du personnel infirmier. Les dispensaires et les hôpitaux acceptent tous les patients, indépendamment du clan et de la religion auxquels ils appartiennent, ou de leurs activités politiques.

Le CICR fournit une assistance humanitaire à la population somalienne depuis 1978, travaillant en étroite coopération avec le Croissant-Rouge de Somalie.

_______________________ 5 - France Diplomatie

Lancement par l’Union européenne d’une mission de formation de soldats somaliens, "EUTM Somalie" (7 avril 2010)

La France salue le lancement par l’Union européenne, ce mercredi 7 avril, d’une mission de formation de soldats somaliens, "EUTM Somalie". Cette mission, que nous encourageons depuis plusieurs mois permettra de former 2000 soldats des forces de sécurité somaliennes, en Ouganda et en partenariat avec les Ougandais.

Les instructeurs européens assureront deux formations successives de 1000 militaires pour une période de 6 mois chacune. La mission fait suite à l’initiative de la France qui avait formé 500 soldats somaliens, à Djibouti, de juillet à novembre dernier.

La France et l’ensemble des Etats membres entendent ainsi soutenir le Gouvernement fédéral de transition (GFT), dans ses efforts contre les milices extrémistes. Notre engagement aux côtés du GFT doit se poursuivre sur le long terme, notamment à travers l’appui que nous apportons à la mission de maintien de la paix de l’Union africaine, l’AMISOM.

Cette mission s’inscrit dans le cadre de l’approche globale de l’UE pour la Somalie. Dans un pays plongé dans le chaos depuis près de vingt ans, la sécurité est un aspect essentiel de la sortie de crise - et conditionne largement l’efficacité de l’aide de l’UE à la Somalie, l’accès des populations à l’aide humanitaire ainsi que le lancement de véritables stratégies de développement.

_______________________ 4 - Porte Ouvertes

Somalie : Les islamistes s’en prennent aux chrétiens

Madobe Ali était responsable d’une église souterraine. Le 15 mars, il a été tué par balles alors qu’il se trouvait dans son village de Mahoday situé à 50 kilomètres de Johwar dans le sud du pays. Après l'avoir abattu, ses assaillants ont ordonné que le cadavre soit laissé aux chiens afin que cela serve d’avertissement à ceux qui souhaiteraient se tourner vers Christ. L’église souterraine est durement mise à l’épreuve en Somalie. Le 1er janvier un autre de ses responsables avait lui aussi été abattu dans la banlieue de Mogadiscio.

Le groupe Al-Chabaab, responsable de ces violences, entend débarrasser la Somalie de tous les non-musulmans. Ces islamistes, qui luttent contre le gouvernement de transition du président Cheik Ahmad, contrôlent déjà la partie sud du pays.

En 2009, Al-Chabaab a tué au moins 15 chrétiens, dont des femmes et des enfants. Les chrétiens somaliens n’ont rien à espérer du pouvoir en place car bien que le président Ahmad se qualifie lui-même de modéré, il prône une version de la charia (loi islamique) qui punit de mort ceux qui renoncent à l’islam.

Mais les chrétiens tiennent bon, à l’image du propriétaire d’une maison pillée puis incendiée, parce qu’elle abritait de la littérature chrétienne. Il témoigne ainsi :
« Dans ce pays où ni l'ordre ni la loi ne sont plus respectés, nous, les chrétiens, n'avons personne vers qui nous tourner mais nous sommes confiants car nous savons que nous sommes couverts par le sang de Jésus-Christ.

_______________________ 3 - Nouvel Obs avec AP

Somalie: les milices Shehab réitèrent leurs conditions pour relâcher leur otage français

Les milices islamistes armées Shehab ont une nouvelle fois exigé mardi que la France retire son soutien au gouvernement somalien si elle veut récupérer son agent enlevé le 14 juillet 2009 à Mogadiscio.

Le porte-parole des Shehab, cheikh Ali Mohamud Rageh, a déclaré lors d'une conférence de presse dans la capitale que Paris devait "cesser immédiatement tout soutien politique et militaire au gouvernement apostat de Somalie et retirer le personnel et les conseillers français du pays". Il a également exigé "le retrait des sociétés de sécurité françaises et celui des navires français des eaux côtières". "Si le gouvernement français accepte nos conditions, nous relâcherons facilement son homme."

Deux conseillers français en "mission officielle d'assistance auprès du gouvernement somalien", selon Paris, avaient été enlevés par des hommes armés dans un hôtel de Mogadiscio le 14 juillet dernier. L'un des otages avait réussi à échapper ses gardiens le 26 août.

Les Shehab, qui tiennent la plus grande partie de Mogadiscio ainsi qu'une bonne partie du centre et du sud de la Somalie, tentent depuis trois ans de renverser le gouvernement soutenu par les Nations unies. Le pays est dépourvu de pouvoir central depuis 18 ans.

_______________________ 2 - Romandie News (Ch) avec AFP

La Somalie demande de l'aide pour lutter contre les déchets toxiques

Le gouvernement somalien a demandé mardi l'aide de ses partenaires, notamment l'Union africaine (UA), pour lutter contre "le dépôt illégal de déchets toxiques" sur ses côtes, établissant un lien entre déchets toxiques et piraterie, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Si la communauté internationale veut limiter les actions de piraterie, elle doit aider les Somaliens à prévenir la pêche illégale par des étrangers et le dépôt de déchets toxiques sur leurs côtes", a déclaré un des Premiers ministres adjoints somaliens, Abdulrahman Adan Ibrahim Ibbi.

Ce dernier s'exprimait lors d'une rencontre d'experts sur la sécurité maritime en Afrique, organisée au siège de l'Union Africaine (UA) à Addis Abeba.

Il a "lancé un appel" pour que soient éliminés des côtes d'Afrique "les containers de matériaux toxiques et de déchets nucléaires".

Selon lui, "certains sont remontés à la surface après le tsunami qui a frappé les pays bordant l'océan Indien" en 2004, sans préciser leur localisation.

Des rapports d'experts ont déjà fait état par le passé de dépôts illégaux de produits toxiques ou radioactifs sur les côtes de Somalie par des compagnies étrangères tirant profit de l'anarchie dans ce pays en guerre civile depuis 1991.

C'est l'un des arguments parfois mis en avant par les pirates somaliens, avec la pêche illégale, pour justifier leurs actions de plus en plus nombreuses dans l'océan Indien.

La réunion organisée par l'UA se tient jusque mercredi à Addis Abeba et vise à mettre en place une "Stratégie maritime africaine intégrée", selon les organisateurs.

"Récemment, la menace grandissante des activités illégales sur les eaux africaines, et l'augmentation rapide des actes de piraterie au large de la Somalie et dans le Golfe de Guinée (...) ont réveillé les dirigeants d'Afrique pour qu'ils prennent des mesures concrètes contre ces problèmes qui menacent l'activité économique et l'image du continent", a ainsi souligné la commissaire de l'UA pour les Infrastructures et l'énergie, Elham Ibrahim.

_______________________ 1 - Fenêtre sur l'Europe

Somalie : L'Union européenne va former les forces de sécurite somaliennes

Le Conseil a adopté le 2 avril la décision de lancer une mission militaire de l’UE visant à former les forces de sécurité somaliennes (EURM Somalie) en Ouganda, sous la direction du colonel espagnol Ricardo González Elul.

La mission contribuera considérablement à la stabilité du pays, car son objectif consiste à soutenir le gouvernement de transition mis en place en Somalie et à faciliter la création d’un corps de sécurité somalien, en contribuant spécifiquement à sa formation militaire et en lui apportant son soutien.

Cette décision s’ajoute aux efforts menés par l’UE en vue de stabiliser la région, comme l’opération aéronavale ATALANTA, lancée en décembre 2008 pour lutter contre la piraterie dans l’Océan indien et sur la côte somalienne.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.