ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


31/05/10 (B554) Nouvelles de Somalie (7 articles)

_____________________________ 7 - AFP

Somalie: le correspondant de l'AFP Mustafa Haji Abdinur a reçu le prix CNN Multichoice 2010

Le correspondant de l'Agence France-Presse en Somalie, Mustafa Haji Abdinur, a reçu ce week-end le prix CNN Multichoice du Journaliste Africain de l'Année dans la catégorie Presse Libre.

M. Abdinur, 28 ans, correspondant de l'AFP à Mogadiscio depuis 2006, était au nombre de plusieurs journalistes africains honorés lors de cette cérémonie à Kampala.

"Chers amis, je vis dans un pays dont le nom est malheureusement devenu synonyme d'anarchie, où la vie humaine ne vaut pas grand chose et où la liberté de la presse n'existe tout simplement pas", a-t-il dit.

Mustafa Haji Abdinur a été choisi "pour son travail en Somalie, dont l'initiative +Journalisme pour la paix+ qu'il a lancé avec l'aide de collègues journalistes somaliens au début de l'année", ont indiqué les organisateurs.

Ce prix avait notamment été remis au correspondant assassiné de l'AFP en Gambie Deyda Hydara et au journaliste érythréen emprisonné Seyoum Tsehaye Musa Saidykhan.

Le prix CNN Journaliste Africain de l'année a été créé en 1995 par l'homme de média Edward Boateng et le journaliste photographe kényan, décédé, Mohamed Amin pour reconnaître et encourager l'excellence en matière de journalisme en Afrique.

En novembre 2009, M. Abdinur avait déjà obtenu le prix

_____________________________ 6 - UN HCR

UNHCR : Plus de 17 000 civils ont fui les combats à Mogadiscio en mai


L'intensification des combats à Mogadiscio, la capitale somalienne, a déplacé plus de 17 000 civils depuis le début du mois. Ce chiffre inclut 14 300 personnes ayant été forcées de fuir durant les deux seules dernières semaines, suite à un renouveau d'affrontements violents entre les troupes du Gouvernement fédéral de transition, appuyées par la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine (Amisom), et les groupes armés d'opposition.

« Nous sommes profondément préoccupés par les pertes en vie humaine et les déplacements qui ont encore augmenté ces 14 derniers jours », a indiqué Andrej Mahecic, porte-parole du HCR, aux journalistes à Genève vendredi. « Selon des informations recueillies d'après des rapports de terrain, au moins 60 personnes ont été tuées et plus de 50 autres ont été blessées au cours de combats de rue. Environ 200 000 Somaliens ont été déplacés depuis le début de l'année », a-t-il ajouté.

La majorité des Somaliens qui ont été forcés de fuir leurs maisons ces quinze derniers jours sont déplacés au sein même de la capitale - soit environ 9 300 personnes. Mogadiscio abrite déjà plus de 350 000 personnes déplacées internes.

Parallèlement, le nombre des familles déplacées vivant à Mogadiscio dans des conditions épouvantables augmente, selon des informations recueillies auprès de partenaires du HCR. De nombreuses familles n'ont pas les moyens de payer un moyen de transport vers des camps de fortune situés à l'ouest de Mogadiscio dans le corridor d'Afgooye, où sont déjà hébergées 366 000 personnes déplacées internes.

Les familles les plus chanceuses sont hébergées par des proches ou des amis dans des quartiers un peu plus sûrs de la capitale. Cependant, le surpeuplement signifie qu'en moyenne, trois familles doivent partager un lieu d'hébergement.

« Selon nos partenaires, encore davantage de familles vivent abandonnées à elles-mêmes dans les rues de Mogadiscio, s'abritant sous une bâche en plastique ou ce qu'elles ont pu trouver pour construire un toit. Ce sont les plus vulnérables », a indiqué Andrej Mahecic, notant que ces personnes sont complètement dépendantes de l'aide limitée que les agences humanitaires réussissent à livrer et des maigres transferts de fonds envoyés par des proches depuis l'étranger. » Des centaines d'enfants sont forcés de mendier dans les rues de la capitale, ainsi que de nombreuses femmes dans les principaux marchés », a ajouté Andrej Mahecic.

Les partenaires du HCR dans la capitale somalienne rapportent que les civils sont épuisés, tendus et affamés. Toutefois ils écoutent constamment la radio, en espérant entendre un jour que les combats seront terminés.

La Somalie est l'un des pays générant le plus grand nombre de personnes déracinées à travers le monde. Environ 1,4 million de Somaliens sont déplacés au sein de leur pays, et plus de 580 000 Somaliens sont réfugiés dans des pays voisins.

Environ 40 pour cent de la population somalienne vit en-dessous du niveau d'extrême pauvreté et un enfant somalien sur sept meurt avant l'âge de cinq ans.

L'intensification des combats à Mogadiscio, la capitale somalienne, a déplacé plus de 17 000 civils depuis le début du mois. Ce chiffre inclut 14 300 personnes ayant été forcées de fuir durant les deux seules dernières semaines, suite à un renouveau d'affrontements violents entre les troupes du Gouvernement fédéral de transition, appuyées par la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine (Amisom), et les groupes armés d'opposition.

« Nous sommes profondément préoccupés par les pertes en vie humaine et les déplacements qui ont encore augmenté ces 14 derniers jours », a indiqué Andrej Mahecic, porte-parole du HCR, aux journalistes à Genève vendredi. « Selon des informations recueillies d'après des rapports de terrain, au moins 60 personnes ont été tuées et plus de 50 autres ont été blessées au cours de combats de rue. Environ 200 000 Somaliens ont été déplacés depuis le début de l'année », a-t-il ajouté.

La majorité des Somaliens qui ont été forcés de fuir leurs maisons ces quinze derniers jours sont déplacés au sein même de la capitale - soit environ 9 300 personnes. Mogadiscio abrite déjà plus de 350 000 personnes déplacées internes.

Parallèlement, le nombre des familles déplacées vivant à Mogadiscio dans des conditions épouvantables augmente, selon des informations recueillies auprès de partenaires du HCR. De nombreuses familles n'ont pas les moyens de payer un moyen de transport vers des camps de fortune situés à l'ouest de Mogadiscio dans le corridor d'Afgooye, où sont déjà hébergées 366 000 personnes déplacées internes.

Les familles les plus chanceuses sont hébergées par des proches ou des amis dans des quartiers un peu plus sûrs de la capitale. Cependant, le surpeuplement signifie qu'en moyenne, trois familles doivent partager un lieu d'hébergement.

« Selon nos partenaires, encore davantage de familles vivent abandonnées à elles-mêmes dans les rues de Mogadiscio, s'abritant sous une bâche en plastique ou ce qu'elles ont pu trouver pour construire un toit. Ce sont les plus vulnérables », a indiqué Andrej Mahecic, notant que ces personnes sont complètement dépendantes de l'aide limitée que les agences humanitaires réussissent à livrer et des maigres transferts de fonds envoyés par des proches depuis l'étranger. » Des centaines d'enfants sont forcés de mendier dans les rues de la capitale, ainsi que de nombreuses femmes dans les principaux marchés », a ajouté Andrej Mahecic.

Les partenaires du HCR dans la capitale somalienne rapportent que les civils sont épuisés, tendus et affamés. Toutefois ils écoutent constamment la radio, en espérant entendre un jour que les combats seront terminés.

La Somalie est l'un des pays générant le plus grand nombre de personnes déracinées à travers le monde. Environ 1,4 million de Somaliens sont déplacés au sein de leur pays, et plus de 580 000 Somaliens sont réfugiés dans des pays voisins.

Environ 40 pour cent de la population somalienne vit en-dessous du niveau d'extrême pauvreté et un enfant somalien sur sept meurt avant l'âge de cinq ans.

_____________________________ 5 - AFP

Les affrontements entre les combattants islamiques et les forces pro-gouvernementales somaliennes à Mogadiscio ont causé en deux semaines au moins 60 décès et 14.300 déplacements, s'est alarmé vendredi le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).


"Plus de 14.300 (civils) ont fui ces deux dernières semaines", a expliqué aux journalistes un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, précisant que la plupart de ces déplacés - environ 9.300 - n'ont pas abandonné Mogadiscio.

Il a également précisé que "selon des informations obtenues sur le terrain, au moins 60 personnes ont été tuées et plus de 50 autres blessées dans des combats de rues".

"Beaucoup de familles sont dans des situations désespérées, coincées dans la ville assiégée", s'est inquiété le porte-parole.

La capitale somalienne est le théâtre de violents affrontements entre les forces favorables au gouvernement - désormais soutenues par la force de paix africaine (Amisom) - et les insurgés islamistes shebab qui ont déclenché le 22 mai une vaste attaque à Mogadiscio en direction du palais présidentiel.

Les récents combats se sont déroulés en l'absence du président somalien Sheik Sharif Ahmed, qui participait à Istanbul à une conférence sur la Somalie, destinée à soutenir le TFG (Gouvernement fédéral de transition).

Le très fragile TFG a été créé en janvier 2009 et est depuis soutenu à bout de bras par la communauté internationale. Ce gouvernement n'est présent que dans une petite partie de Mogadiscio, avec l'appui de 6.000 soldats ougandais et burundais de l'Amisom déployés dans les zones stratégiques. La majorité de la ville est contrôlée par les insurgés islamistes.

L'escalade de la violence dans le pays a forcé quelque 200.000 Somaliens à quitter leurs foyers depuis le début de l'année, selon le HCR qui fait face à une augmentation imprévue des flux de réfugiés dans la région.

Les violences en Somalie, où une guerre civile fait rage depuis des années, ont fait environ 1,4 million de déplacés tandis que plus de 580.000 personnes ont cherché refuge dans des pays voisins, indique l'organisation.

_____________________________ 4 - Afrique Avenir

Le parlement somalien nomme un nouveau porte-parole

Le parlement du gouvernement fédéral de transition de la Somalie a nommé Sharif Hassan Sheikh Aden au poste de porte-parole pour un mandat de quatre ans.

Lors d’une élection qui s’est déroulée vendredi, 217 sur les 388 députés somaliens ayant assisté à la session parlementaire ont voté en faveur de Sharif Hassan Sheikh Aden, alors que son principal rival Abdi Hashi Abdullahi n’a obtenu que 143 voix.

Trois autres candidats étaient en lice pour briguer le poste de porte-parole de l’Assemblée nationale somalienne, en l’occurrence Abdi Kafi Moalim qui a engrangé 12 voix, Sheikh Ahmed Fanah crédité de 10 voix et l’ancien ministre des affaires étrangères de la Somalie le professeur Abdullahi Sheikh Ismail qui n’a amassé que 2 voix.

« Aujourd’hui, les élections se sont déroulées normalement et ont consacré la victoire écrasante de Sharif Hassan Sheikh Aden au détriment de ses adversaires, qui devient ainsi le porte-parole du parlement somalien », a déclaré Hajii Shukri, le doyen du parlement qui présidait la réunion, conformément à la constitution.

La cérémonie de prestation de serment du nouveau porte-parole a eu lieu aussitôt après la proclamation des résultats de l’élection.

Au cours des derniers mois, des désaccords politiques au sein du parlement somalien, composé de 550 membres, ont entraîné la monté de tensions si bien que l’ancien porte-parole Sheikh Aden Mohamed Nur a été contraint de démissionner au milieu du mois courant.

Par ailleurs, l’élection des deux adjoints qui était prévue pour samedi, a été reportée cinq jours plus tard après que la cour suprême du pays ait entériné le report.

_____________________________ 3 - Algérie 360°

La Conférence sur la Somalie s’achève sans réelle avancée : Les chebab font la loi à Mogadiscio


Au moment où une conférence internationale sur la Somalie se déroule en Turquie pour faire sortir ce pays de la terrible impasse, Mogadiscio subit le diktat des chebab.

Au moins 14 civils, dont cinq membres d’une même famille, ont été tués à Mogadiscio depuis l’entame d’une importante attaque des insurgés en direction du palais présidentiel.

Les chebab ont lancé une offensive sur plusieurs positions gouvernementales dans le nord de la capitale somalienne et gagnent du terrain. La majorité de la ville reste contrôlée par les insurgés islamistes.

Ces derniers et les troupes gouvernementales s’affrontent presque quotidiennement dans Mogadiscio. Les combattants chebab ont pu progresser en direction de la Présidence, approchant notamment de «Kilomètre zéro», un carrefour important menant au port stratégique de la capitale.

Des soldats de la Force de la paix de l’Union africaine (Amisom) appuient les forces pro-gouvernementales. Les combats se déroulent en l’absence du président Cheik Sharif Ahmed, depuis vendredi dernier à Istanbul pour une conférence internationale sur son pays.

Cette conférence qui s’achève sans avancées palpables devait soutenir le très fragile gouvernement de transition TFG mis en place en janvier 2009. Mais ce gouvernement ne contrôle qu’une petite partie de Mogadiscio.

Grâce, il est vrai, à l’appui de 6 000 soldats ougandais et burundais déployés dans les zones stratégiques. Le TFG, réitérant sa détermination à promouvoir le dialogue et la réconciliation dans le pays, a exprimé son engagement à entamer au 3ème trimestre de l’année en cours un processus en vue de l’établissement d’une nouvelle Constitution.

Les participants à la conférence ont jugé que «le rétablissement, l’entraînement, l’équipement, le paiement des forces de sécurité somaliennes sont vitaux pour la stabilité à long terme de la Somalie». Le pays est également en proie à la piraterie.

Le phénomène prend désormais des proportions internationales. A Rotterdam aux Pays-Bas s’ouvre le premier procès en Europe de pirates somaliens arrêtés dans le golfe d’Aden alors qu’ils attaquaient un cargo enregistré aux Antilles néerlandaises.

Les mis en cause, âgés de 25 à 45 ans, qui risquent jusqu’à 12 ans de prison, avaient été interceptés par un navire militaire danois alors qu’ils attaquaient un cargo turc.

Ils ont été transférés aux Pays-Bas après avoir été remis aux autorités néerlandaises par la marine danoise. Selon le Bureau maritime international (BMI), 215 attaques ont été menées par des pirates somaliens contre des navires de la marine marchande en 2009, sur un total de 409 dans le monde entier.

Par Moumene Belghoul

_____________________________ 2 - Miilka's blog

Le Parlement somalien a choisi un proche allié du président en tant que Président, peut-être se terminant divisions qui ont récemment quitté l'Assemblée législative.

Les législateurs ont applaudi et acclamé vendredi, alors que Sharif Hassan Cheikh Adan a annoncé le vainqueur, en battant quatre autres candidats.

Président par intérim Haji Shugri Cheikh Ahmed a déclaré Adan obtenu 217 voix, contre son rival le plus proche qui a obtenu 143.
Adan a promis de réconcilier législateurs.

L'orateur précédent a démissionné la semaine dernière après législateurs lui chahuté et interrogé son autorité lors de la réunion du Parlement en première en cinq mois.

Président Cheikh Sharif Cheikh Ahmed tente d'affirmer son emprise sur le gouvernement pour tenter de forger un front uni contre les insurgés islamistes qui ont tenté de renverser son gouvernement.

_____________________________ 1 - ONU

Somalie: des milliers de personnes fuient les affrontements à Mogadiscio

Au cours du dernier mois, de nouveaux combats entre forces gouvernementales et groupes armés rebelles dans la capitale Mogadiscio ont entrainé la fuite de plus de 17.000 personnes, dont 14.300 pour les deux dernières semaines, a indiqué vendredi le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (UNHCR).

Selon l'agence onusienne, cela porte à 200.000 le nombre total de Somaliens qui ont été déplacés depuis le début de l'année 2010. Elle souligne aussi l'augmentation du nombre de victimes civiles depuis quinze jours, avec 60 personnes tuées et une cinquantaine d'autres blessées à caude des combats de rue de la capitale.

« La majorité de ceux qui ont fuit Mogadiscio était déjà des déplacés internes », a souligné le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'une conférence de presse au siège de l'organisation, à Genève. Il a rappelé que plus de 350.000 Somaliens s'étaient déjà refugiés dans la capitale. « Les plus chanceux ont été accueillis par des proches ou des amis, les autres errent dans les rues, faute d'abris », a-t-il ajouté, précisant que la plupart n'avaient même pas les moyens de quitter les zones de combats et de rejoindre le corridor humanitaire d'Afgooye, à 15 kilomètres, où 366.000 déplacés sont déjà réfugiés.

« Le nombre de familles qui vive dans les rues de Mogadiscio dans des conditions extrêmes ne cesse d'augmenter. Ce sont les gens les plus vulnérables et les plus dépendants du peu d'aide humanitaire que les organisations parviennent à distribuer », a encore expliqué Andrej Mahecic, déplorant en particulier que de plus en plus de femmes et d'enfants soient obligés de mendier.

« Les rapports de nos partenaires font état de personnes épuisées, tendues, affamées? mais toujours à l'écoute de la radio, avec l'espoir d'y entendre l'annonce de la fin des combats », a-t-il conclu.

La situation en Somalie continue d'être l'une des catastrophes humanitaires les plus dramatiques. Avec la poursuite des affrontements entre troupes du Gouvernement fédéral de transition et milices islamistes, le nombre de Somaliens déplacés dans leur propre pays avoisine désormais 1,4 million, alors que 580.000 autres sont réfugiées dans les Etats voisins. Sur une population de 8 millions d'habitants, trois millions dépendant aujourd'hui de l'aide internationale.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.