ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


13/07/10 (B560) Nouvelles de Somalie - L'Ouganda engagé en Somalie, frappé par un double attentat sanglant - les shebab gagnent de l'envergure au sein du jihad en Afrique - L'Ouganda maintiendra ses soldats en Somalie malgré le double attentat - L'UA condamne les attentats en Ouganda - les islamistes shebab revendiquent les attentats ayant fait 74 morts (5 articles)

_______________ 5 - Bruxelles 2 - Europe de la Défense

L'Ouganda engagé en Somalie, frappé par un double attentat sanglant

74 morts à Kampala, au dernier bilan, et une soixantaine de blessés, dont certains graves.

La capitale ougandaise a été secouée hier soir par deux séries d'explosion qui ont frappé deux bars, surpeuplés à ce moment, où la finale de la coupe du monde de football se déroulait. Des attentats conçus pour tuer un maximum de personnes, et de préférence des étrangers. L'un visait l'Ethiopan Bar dans le quartier de Kabalagala à 22 heures environ.

L'autre visait, une heure plus tard, le Kyadondo Rugby Club, où plusieurs centaines de spectateurs étaient groupés, dehors, devant les écrans. Une double explosion aurait été entendue. C'est là où les victimes auraient été les plus nombreuses. Un ressortissant américain figurerait parmi les victimes.

Tous les regards se tournent naturellement vers les réseaux islamistes, les Shebabs en particulier. Ces forces islamistes présentes en Somalie, ont menacé à plusieurs reprises le gouvernement ougandais, encore tout récemment lors de la décision de l'IGAD de renforcer l'AMISOM (lire ici).

On peut aussi signaler que l'UPDF (les forces ougandaises) a mené ces derniers jours une vaste offensive contre la LRA (Lord's Resistance Army = armée de résistance du Seigneur), au nord de l'Ouganda, en faisant pénétrer en République centrafricaine une force de plusieurs milliers de soldats.

L'Ouganda est fortement engagé dans la tentative de l'Union africaine (et de la communauté internationale) de redonner un semblant d'existence à la Somalie (Etat failli par définition). Il fournit ainsi (avec le Burundi) les troupes de l'AMISOM (la force de stabilisation en Somalie), a formé plusieurs centaines de membres des forces de sécurité somaliennes.

Il accueille encore, en ce moment, à Bihanga, un contingent complet de soldats somaliens, formés par les Européens (EUTM Somalia). Des mesures de sécurité renforcées devraient être prises prochainement tant au QG européen à Kampala que dans le camp de formation de Bihanga. Ce dernier, situé à plusieurs heures de route de Kampala, a ainsi l'avantage d'être excentré. Placé sur une petite hauteur, il diminue physiquement les chances des assaillants et permet une meilleure surveillance.

___________________ 4 - AFP

Somalie: les shebab gagnent de l'envergure au sein du jihad en Afrique

Les insurgés somaliens shebab, qui ont revendiqué lundi le double attentat de Kampala, ont gagné en envergure ces dernières années pour devenir les représentants attitrés d'Al-Qaïda en Afrique de l'Est.

Le double attentat de Kampala, qui a fait au moins 74 morts, marque la première action d'envergure du groupe à l'extérieur de la Somalie, dans la droite ligne d'un processus visant apparemment à acquérir la franchise Al-Qaïda pour l'Afrique orientale.

"Nous sommes derrière cette attaque car nous sommes en guerre avec eux", les Ougandais, a déclaré à la presse à Mogadiscio l'un des porte-parole du mouvement, Ali Mouhamoud Rage.

Plus tôt dans la journée, des sites internet proches des shebab s'étaient "félicité" de ces attentats perpétrés dans un pays pourvoyeur de la moitié des troupes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Les shebab, dont la création remonterait à 2006, étaient à l'origine le mouvement de la jeunesse des Tribunaux islamiques, qui ont contrôlé brièvement la Somalie au deuxième semestre 2006 avant d'être mis en déroute par l'armée éthiopienne, un de leurs ennemis jurés.

Tandis que la majeure partie des dirigeants des Tribunaux partaient en exil, les combattants restés en Somalie pour lutter contre les troupes éthiopiennes s'unissaient sous la bannière shebab, qui devint de fait le bras armé du mouvement islamiste somalien.

Les shebab, qui veulent mettre en application une forme très stricte de la Charia (loi islamique), ont appelé au départ de toutes les troupes étrangères, à commencer par celles, burundaises et ougandaises, composant l'Amisom.

Jusque récemment, le groupe poursuivait des objectifs strictement internes à la Somalie et des discussions avec les dirigeants du mouvement permettaient aux agences humanitaires d'acheminer et de distribuer leur aide.

En perpétrant les attentats de Kampala, les shebab ont atteint quatre cibles physiques et symboliques à la fois: Kampala pour sa participation à l'Amisom et pour l'organisation prochaine d'un sommet de l'Union africaine (fin juillet), un restaurant éthiopien et le football, une pratique jugée "non-islamique", parmi d'autres.

Les explosions de Kampala sont les plus meurtrières dans la sous-région depuis les attentats d'août 1998 contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam qui avaient fait 224 morts et avaient été revendiquées par Al-Qaïda.

Plusieurs suspects recherchés pour ces attentats ont été repérés ces dernières années en Somalie, parmi eux le Comorien Fazul Abdullah Muhammad, qui occuperait un poste important dans la hiérarchie shebab.

En octobre 2008, les shebab avaient franchi un premier cap en organisant des attaques suicide simultanées dans les deux régions autonomes du nord du pays, le Puntland et le Somaliland.

Courant 2009, un afflux sans précédent de combattants étrangers renforçait les craintes des Etats-Unis et de leurs alliés de voir la Somalie devenir un nouveau sanctuaire d'Al-Qaïda.

Le mouvement n'est cependant pas complètement homogène: une attaque suicide lors d'une cérémonie de remise de diplômes à Mogadiscio fin 2009 provoquait un débat interne au sommet de l'organisation entre "étrangers" et Somaliens.

La ligne dure du mouvement a semble-t-il pris le dessus et se réclame régulièrement de l'idéologie du jihad mondial prôné par Al-Qaïda.

Le chef des shebab, Mohamed Abdi Godane, alias Abou Zubaïr, est un religieux natif du Somaliland qui compense ses très rares apparitions publiques par la diffusion de messages enregistrés via des médias locaux ou internet.

Les shebab, qui contrôlent environ 80% de la Somalie, seraient en mesure de mobiliser 7.000 hommes, dont 3.000 réellement aguerris.

___________________ 3 - Le Vif (Belgique) avec Belga

L'Ouganda maintiendra ses soldats en Somalie malgré le double attentat

L'Ouganda maintiendra ses soldats dans la force de paix de l'Union Africaine en Somalie, en dépit du double attentat de Kampala attribué aux islamistes somaliens shebab (64 morts), a assuré lundi un ministre ougandais.

"Ces gens sont des lâches, les Ougandais ne sont pas des lâches, et nous n'allons pas nous enfuir de Mogadiscio simplement à cause de cet acte lâche", a affirmé à l'AFP le vice-ministre des Affaires étrangères Okello Oryem.

La police ougandaise a fait le lien entre le double attentat qui a fait 64 morts dimanche soir dans deux lieux publics de Kampala retransmettant la finale du Mondial, et les menaces récentes des shebab de s'en prendre aux populations de l'Ouganda et du Burundi.

Ces deux pays fournissent à eux deux la totalité des 6.000 soldats d'une force de paix de l'Union Africaine en Somalie (Amisom) chargée de protéger le très fragile gouvernement provisoire de ce pays des assauts des insurgés islamistes dans la capitale Mogadiscio.

Le double attentat de Kampala n'avait cependant toujours pas fait l'objet de revendication lundi en milieu de journée. Le président ougandais Yoweri Museveni a lui aussi condamné "la lâcheté" des auteurs du double attentat, en les mettant au défi de "s'en prendre à des soldats" plutôt qu'à des amateurs de football.

_____________________ 2 - Le Figaro avec AFP

L'UA condamne les attentats en Ouganda

L'Union africaine condamne "dans les termes les plus forts" le double attentat qui a fait 64 morts à Kampala dans deux restaurants qui retransmettaient la finale de la Coupe du monde, a déclaré le commissaire à la paix et à la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra.

"C'est un acte terroriste. Il doit être condamné dans les termes les plus forts", a-t-il dit par téléphone depuis les Seychelles où il participe à une réunion sur la lutte contre la piraterie somalienne dans l'océan Indien. "Nous condamnons cet acte dirigé contre un pays africain engagé activement dans la promotion des objectifs de l'Union africaine", a-t-il ajouté.

_______________________ 1 - AFP

Ouganda: les islamistes shebab revendiquent les attentats ayant fait 74 morts

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué lundi un double attentat ayant fait 74 morts et 85 blessés la veille à Kampala, dans deux restaurants qui retransmettaient la finale du Mondial, l'acte terroriste le plus meurtrier depuis douze ans en Afrique de l'Est.

"Nous sommes derrière cette attaque car nous sommes en guerre avec eux (les Ougandais)", a déclaré le porte-parole des shebab, Ali Mohamoud Rage, devant des journalistes à Mogadiscio.

"Nous poursuivrons les attaques s'ils continuent à tuer notre peuple. C'était une mesure défensive contre les Ougandais qui sont venus dans notre pays et ont tué notre peuple. C'était des représailles à leurs actions", a ajouté le porte-parole.

Les shebab, qui contrôlent la plus grande partie de la Somalie et qui ont fait voeu d'allégeance à Al-Qaïda, combattent à Mogadiscio une force de paix de l'Union africaine (Amisom), qui protège de son côté le fragile gouvernement provisoire du président Sharif Cheikh Ahmed, élu début 2009.

L'Ouganda a été le premier pays à offrir des soldats à l'Amisom, dont les 6.000 hommes sont aujourd'hui pour moitié ougandais et pour moitié burundais.

Avant même cette revendication, le vice-ministre ougandais des Affaires étrangères Okello Oryem avait assuré à l'AFP que les forces ougandaises "n'allaient pas (s')enfuir de Mogadiscio simplement à cause de cet acte lâche".

Le double attentat commis à Kampala est le plus meurtrier en Afrique de l'Est depuis celui contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam le 7 août 1998 (224 morts).

Selon le chef de la police ougandaise Kale Kayihura, trois bombes ont explosé, une dans un restaurant éthiopien du sud de Kampala et deux dans le bar d'un club de rugby de l'est de la ville, provoquant un carnage parmi la foule réunie à l'occasion du match de football Espagne-Pays-Bas.

Ce dernier a précisé que le nombre de blessés s'élevait désormais à 85, contre 65 lors d'un précédent bilan.

Le président américain Barack Obama a promis que les Etats-Unis étaient "prêts à fournir toute aide demandée" par le gouvernement ougandais, alors qu'au moins un ressortissant américain a été tué. Un ressortissante irlandaise figure également parmi les victimes identifiées.

La France, la Grande-Bretagne, l'Afrique du Sud et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon ont également assuré l'Ouganda de leur solidarité.

Dans le principal hôpital de Kampala, délabré et sous-équipé, des jeunes fans de football ont parcouru lundi les couloirs pour retrouver un proche disparu. "Nous ne savons pas (où il est). Je le cherche. Je ne sais pas ce qu'il lui est arrivé", s'inquiétait ainsi Collins Zziwa, 25 ans, à la recherche d'un ami.

Le chef de la police ougandaise avait immédiatement lié l'attentat aux menaces récentes des shebab de s'en prendre aux populations de l'Ouganda et du Burundi en représailles de l'engagement militaire de ces deux pays en Somalie.

"Vous connaissez la région où nous sommes et notre engagement en Somalie", a déclaré M. Kayihura. "Evidemment, il s'agit de terrorisme".

Ce dernier a indiqué lundi soir que des arrestations avaient été menées sans toutefois donner aucune précision.

La semaine dernière, l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), qui regroupe six pays d'Afrique de l'Est, avait décidé de déployer rapidement 2.000 hommes supplémentaires au sein de l'Amisom.

Cette offre doit être examinée par le prochain sommet de l'UA convoqué à Kampala du 25 au 27 juillet. Le porte-parole ougandais Fred Opolot a assuré que ce sommet était maintenu, mais avec une sécurité renforcée.

Le Kenya a annoncé pour sa part un renforcement de la sécurité le long de ses 680 km de frontière avec la Somalie.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.