ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


30/07/10 (B562) Nouvelles de Somalie - les shebab prônent l'attaque des ambassades d'Ouganda et du Burundi - Le sommet de Kampala : “un succès” - Berlin s’égare en Somalie - Onze personnes tuées lors d'une fusillade à Mogadiscio - La guerre en Somalie toujours plus meurtrière - les shebab prônent l'attaque des ambassades d'Ouganda et du Burundi (7 articles en Français)

___________ 7 - AFP

Somalie: les shebab prônent l'attaque des ambassades d'Ouganda et du Burundi

Les insurgés somaliens shebab liés à Al-Qaïda ont appelé à des attaques contre les ambassades de l'Ouganda et du Burundi, les deux seuls pays contributeurs à la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), rapporte vendredi un centre de surveillance des sites islamistes.

Dans une vidéo diffusée par la "chaîne d'informations" des militants islamistes, le porte-parole des shebab cheikh Mukhtar Robow appelle "à des attaques contre les ambassades de l'Ouganda et du Burundi dans le monde entier", rapporte le groupe américain IntelCenter.

Les insurgés radicaux ont promis jeudi de transformer la capitale somalienne Mogadiscio en cimetière pour les troupes de l'Union africaine (UA), alors que l'organisation panafricaine a annoncé cette semaine que 4.000 soldats supplémentaires allaient rejoindre l'Amisom.

Cheikh Mohamoud Rage, un autre porte-parole des shebab, a prévenu qu'un renforcement de l'Amisom, actuellement composée de 6.000 soldats ougandais et burundais, ne ferait qu'intensifier leur jihad.

Dans cette vidéo en langue anglaise, les shebabs réitèrent aussi leur revendication des attentats de Kampala, qui ont fait 76 morts le 11 juillet parmi les nombreux spectateurs venus regarder la finale du Mondial dans deux restaurants, indique IntelCenter.

Les attaques du 11 juillet sont les pires qu'ait connu l'Afrique de l'Est depuis les attentats de 1998 contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es-Salaam, revendiquées par Al-Qaïda.

En 2007, l'Ouganda a été le premier pays à soutenir le déploiement de l'Amisom, qui reste le principal obstacle empêchant les shebab de prendre le contrôle de la capitale somalienne.

D'après IntelCenter, les shebab ont annoncé "le lancement de leur propre +chaîne d'informations+ le 27 juillet".

___________ 6 - Blog de Patrick Le Berrigaud

Union africaine, Le sommet de Kampala : “un succès”

Les pays de l’UA s’engagent à envoyer 4.000 soldats supplémentaires en Somalie Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a qualifié de fructueux les résultats auxquels est parvenu le 15e sommet de l’Union africaine abrité par la capitale ougandaise, dans un message adressé à son homologue ougandais, le Président Musuveni.

Un fait, Kampala fera assurément date dans la mesure où cette unité africaine s’est retrouvée davantage raffermie, les pays africains unifiant leur position et parlant désormais d’une seule et même voix, à savoir défendre les intérêts du continent en pesant de tout leur poids pour en faire valoir autant la légitimité que les dividendes mutuellement profitables.

Un fait, le continent africain tend la main, mais pour établir des relations de partenariat, se positionnant désormais comme un partenaire solide et fiable, sur de ses potentialités, tenant ses destinées en main, ne se présentant plus en victime expiatoire, car conscient qu’il représente tout simplement l’avenir. Les travaux qui se sont déroulés durant ce sommet et les résultats et les décisions prises qui en ont découlés révèlent le cheminement accompli en ce sens et les voies qui ont été ouvertes. Ainsi autant durant les travaux de la réunion au sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement, que ceux des conférences du NEPAD, du MAEP, du Comité des Chefs d’Etat pour la question des changements climatiques, et du Comité des dix pour la réforme du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies, les décisions qui ont été prises ont été à la hauteur de ces espérances-là.

La contribution de l’Algérie à la réussite de ce sommet est incontestable. La participation du Président de la République à l’ensemble des rencontres dénote le rôle majeur que joue l’Algérie sur le plan continental et son plein engagement dans ce vaste combat contre le sous-développement sous toutes ses formes dont souffre le continent, et la recherche des voies et moyens pour y faire face.

Transposée à l’échelle africaine, l’expérience algérienne en matière de développement économique et humain, traduit en fait cette dimension africaine de la politique de l’Algérie et la sincérité de cet engagement. La présence de l’Algérie au niveau de toutes les conférences, Comités et instances africaines attestent de ce rôle prépondérant que joue le Président de la République et de la crédibilité de l’Algérie sur la scène africaine.

Avec l’intégration définitive du secrétariat du Nepad aux structures de l’Union africaine et le lancement opérationnel de l’Agence de planification et de coordination du Nepad, c’est l’aboutissement d’un brainstorming ayant réuni cinq Chefs d’Etat à Alger en 2007, et l’occasion d’une meilleure articulation entre les objectifs du Nepad et ceux de l’UA.

Une agence qui va permettre d’optimiser au maximum les projets d’intégration régionale et continentale. Sur le plan international, tant au niveau des rencontres avec le G8 que le G20, que concernant la question sécuritaire, ou la réforme du Conseil de sécurité, c’est une position commune qui s’est dégagée, et l’Algérie se trouve mandatée pour parler au nom de l’Afrique notamment pour ce qui est des négociations sur la question des changements climatiques.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement pour lesquels l’Algérie s’était engagée, en ayant réalisé déjà les objectifs 4 et 5 concernant la santé maternelle, néonatale et infantile, et compte les atteindre complètement a l’horizon 2015, sont ceux-là même qu’elle milite et s’investit pour que les autres pays africains les atteignent.

En matière de développement et d’élargissement de la base infrastructurelle dans l’optique d’une intégration et d’une complémentarité régionale, l’autoroute Est-Ouest, la Transsaharienne, le gazoduc et le câble de fibre optique entre Alger et Lagos ou encore le renforcement du réseau ferroviaire sont autant de concrétisations que le Président de la République a étayé devant ses pairs à Kampala allant dans le sens du développement commun.

A. M. A.

_________________ 5 - TagesZeitung (Allemagne)

Berlin s’égare en Somalie

"Débâcle allemande dans la corne de l'Afrique", titre la Tageszeitung, après la disparition de 1.000 policiers somaliens fraichement formés par la Bundeswehr en Ethiopie.

"Que personne ne sache ce que [les policiers] sont en train de faire ou pour qui ils se battent" est pire qu’un scandale, juge le quotidien qui reproche à Berlin d'avoir manqué à sa responsabilité en agissant sans concertation avec les Nations unies et en n’assurant pas le retour des policiers en Somalie.

La TAZ se demande si la formation des forces armées, spécialité de la coopération civile européenne et allemande en Afrique comme en Afghanistan, contribue vraiment à la paix.

Elle cite l'exemple britannique : entre 1999 et 2002 l'entreprise de sécurité Hart Group a formé des garde-côtes en Somalie, dont certains comptent aujourd'hui parmi les pirates les plus doués.

__________________ 4 - AFP

Les shebab veulent faire de la Somalie le cimetière des soldats de l'UA

Les insurgés islamistes shebab ont menacé jeudi de faire de Mogadiscio la cimetière des renforts promis par l'Union africaine pour renforcer le camp du fragile gouvernement somalien soutenu par l'Occident.

Les Etats de l'UA se sont engagés cette semaine à envoyer 4.000 hommes supplémentaires en Somalie, au terme du 15e sommet de l'organisation continentale, à Kampala, pour porter le contingent africain à quelque 10.000 hommes.

"Les soldats qu'ils projettent d'envoyer en renfort ne feront pas de différence avec ceux déjà déployés. Par la volonté de Dieu, Mogadiscio sera leur cimetière", a averti le porte-parole des rebelles, Sheikh Ali Mohamud Rage.

La force de l'UA en Somalie (Amisom), qui compte actuellement 6.000 hommes (3.500 Ougandais et 2.500 Burundais), constitue le dernier rempart du gouvernement face aux assauts répétés des shebab.

"Le gouvernement apostat n'a pas réussi initialement à convaincre ses maîtres infidèles à renforcer leur présence militaire en Somalie, et maintenant qu'ils disent vouloir envoyer des renforts à Mogadiscio, cela ne fera qu'intensifier la guerre sainte contre eux", a ajouté M. Rage à la presse.

Le gouvernement somalien a qualifié mercredi de "bouée de sauvetage" la décision de l'Union africaine d'envoyer plusieurs milliers d'hommes en renfort.

Il a estimé que cela contribuerait aussi à la sécurité dans la région après que l'attentat commis par les shebab à Kampala le 11 juillet qui a fait plus de 70 morts.

Les shebab, ralliés à Al-Qaïda, ont juré la perte du très fragile gouvernement du président Sharif Cheikh Ahmed. Ce dernier ne doit sa survie qu'à l'appui militaire des 6.000 soldats de l'Amisom, qui défendent le port, l'aéroport et la présidence.

__________________ 3 - All Africa

Onze personnes tuées lors d'une fusillade à Mogadiscio

Mamadou Aliou Diallo

Au moins, onze personnes ont été tuées mercredi à Mogadiscio lors d'affrontements entre soldats gouvernementaux soutenus par les troupes de l'Union africaine et insurgés islamiques. Ces derniers ont intensifié les attaques contre les quartiers sous contrôle du gouvernement de la transition après l'annonce faite, en début de semaine, par les chefs d'Etat africains, de l'envoi des nouveaux contingents en Somalie pour combattre les milices islamiques, les Shebaab.

Pas de répit pour les habitants de Mogadiscio. Les combattants islamiques ont intensifié ces derniers jours, les bombardements contre les positions tenues par les soldats gouvernementaux appuyés par les troupes de l'Union africaine.

Au moins, onze civiles ont été tués mercredi dans la capitale somalienne lors d'une fusillade entre insurgés islamiques et l'armée gouvernementale soutenue par des contingents burundais et ougandais, selon le chef du service des ambulances de Mogadiscio, Ali Muse cité par Associated press. Parmi les victimes, figurent deux enfants et quatre femmes.

Au moins, 45 autres personnes ont été grièvement blessées mardi dont sept femmes, lors d'un bombardement aux mortiers contre le plus grand marché de la capitale. 'Quarante cinq civiles somaliens ont été blessés après qu'un obus de mortiers s'est écrasé dans le quartier des bijoutiers, sur le plus grand marché de la capitale, Bakara', précise l'Ap.

Les combattants islamiques, les Shebaab tentent depuis trois ans, de renverser le fragile gouvernement de la transition, soutenu par l'Union africaine, les Nations unies et les puissances occidentales dont les Etats-unis. Les bombardements des quartiers situés sous contrôle des soldats gouvernementaux sont quasi quotidiens depuis 2008. C'est ce que rapportent des habitants de Mogadiscio contactés par des correspondants de la presse internationale.

Les insurgés islamiques ne semblent guère être impressionnés par l'annonce faite en début de semaine par les chefs d'Etat africains réunis à Kampala, en Ouganda, d'envoyer de nouvelles troupes dans le pays pour mettre un terme à ce vieux conflit. Ils refusent tout compromis sur un partage du pouvoir avec les autorités de la transition. Les gouvernements occidentaux accusent l'Erythrée d'armer les milices Shebaab qui prônent l'instauration d'une république islamique en Somalie.

De nombreux combattants islamiques affiliés au réseau terroriste du milliardaire saoudien, Oussama Ben Laden, auraient rejoint leurs rangs au cours de ces trois dernières années. Ils avaient été chassés du pays en 2007, grâce à l'intervention musclée des troupes éthiopiennes.

Pendant qu'on se batte au sud et au centre du pays, au Somaliland (nord du pays), les populations célèbrent l'alternance politique avec l'élection d'un nouveau président de la République. Le nouveau chef de l'Etat, Ahmed Mohamed Silanyo, a prêté serment mardi après son élection à la présidence de la République au mois de juin dernier. 'Je transmets la présidence le coeur léger et accueille le président Silanyo, vainqueur de l'élection.

Je dis à mes partisans que la campagne et l'élection sont terminées et que le peuple du Somaliland doit désormais être uni et travailler à l'avenir du Somaliland, ainsi qu'à sa reconnaissance', a déclaré le président sortant, Dahir Rayale Kahin, lors de la cérémonie d'investiture du nouveau président de la République.

Ce changement en douceur à la tête du pays, démontre, s'il en était encore besoin, la vivacité de cette jeune démocratie dans ce petit pays non reconnu par la communauté internationale. Le scrutin présidentiel de juin dernier s'était déroulé dans le calme et la sérénité en présence d'observateurs internationaux.

Ces derniers estiment que le vote a été, dans l'ensemble, libre et honnête et qu'il marque une étape cruciale dans la voie de la démocratisation du pays par rapport aux deux autres entités (sud et centre de l'ancienne Somalie) en proie à une guerre civile depuis près de deux décennies.

Cette ancienne colonie britannique, qui s'étend sur une superficie de 137 mille Km avec une population estimée à un peu plus de 3,5 millions d'habitants, avait fait cession avec le reste de la Somalie après le renversement de l'ancien dictateur, Siad Barre, en 1991.

__________________ 2 - L'Expres avec Reuters

La guerre en Somalie toujours plus meurtrière

Le nombre de morts dans le conflit somalien a nettement augmenté ces derniers mois en raison de l'intensification des bombardements à Mogadiscio et des combats entre factions dans le centre du pays, a déclaré jeudi le groupe Elman pour les droits de l'homme.

Le bilan depuis janvier s'élève à 918 morts au moins et 2.555 blessés, contre 745 morts et 3.435 blessés dans les sept premiers mois de l'année 2009, a précisé Ali Yasin Gedi, vice-président de l'organisation somalienne.

L'Union africaine a décidé cette semaine de renforcer les effectifs de sa force de maintien de la paix en Somalie en envoyant 4.000 hommes en plus des 6.300 soldats de la paix déjà présents dans le pays.

Abdi Sheikh, Jean-Stéphane Brosse
pour le service français


__________________ 1 - TV5 Monde avec AFP

Somalie: les shebab prônent l'attaque des ambassades d'Ouganda et du Burundi

Les insurgés somaliens shebab liés à Al-Qaïda ont appelé à des attaques contre les ambassades de l'Ouganda et du Burundi, les deux seuls pays contributeurs à la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), rapporte vendredi un centre de surveillance des sites islamistes.

Des insurgés somaliens shebab photographiés pendant un exercice militaire à Suqaholaha dans le nord de Mogadiscio le 1er janvier 2010

Les insurgés somaliens shebab liés à Al-Qaïda ont appelé à des attaques contre les ambassades de l'Ouganda et du Burundi, les deux seuls pays contributeurs à la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), rapporte vendredi un centre de surveillance des sites islamistes.

Cheikh Mohamoud Rage, un autre porte-parole des shebab, a prévenu qu'un renforcement de l'Amisom, actuellement composée de 6.000 soldats ougandais et burundais, ne ferait qu'intensifier leur jihad.

AFP/Archives - Les insurgés somaliens shebab liés à Al-Qaïda ont appelé à des attaques contre les ambassades de l'Ouganda et du Burundi, les deux seuls pays contributeurs à la Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), rapporte vendredi un centre de surveillance des sites islamistes.

Dans une vidéo diffusée par la "chaîne d'informations" des militants islamistes, le porte-parole des shebab cheikh Mukhtar Robow appelle "à des attaques contre les ambassades de l'Ouganda et du Burundi dans le monde entier", rapporte le groupe américain IntelCenter.

Les insurgés radicaux ont promis jeudi de transformer la capitale somalienne Mogadiscio en cimetière pour les troupes de l'Union africaine (UA), alors que l'organisation panafricaine a annoncé cette semaine que 4.000 soldats supplémentaires allaient rejoindre l'Amisom.

Cheikh Mohamoud Rage, un autre porte-parole des shebab, a prévenu qu'un renforcement de l'Amisom, actuellement composée de 6.000 soldats ougandais et burundais, ne ferait qu'intensifier leur jihad.

Dans cette vidéo en langue anglaise, les shebabs réitèrent aussi leur revendication des attentats de Kampala, qui ont fait 76 morts le 11 juillet parmi les nombreux spectateurs venus regarder la finale du Mondial dans deux restaurants, indique IntelCenter.

Les attaques du 11 juillet sont les pires qu'ait connu l'Afrique de l'Est depuis les attentats de 1998 contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es-Salaam, revendiquées par Al-Qaïda.

En 2007, l'Ouganda a été le premier pays à soutenir le déploiement de l'Amisom, qui reste le principal obstacle empêchant les shebab de prendre le contrôle de la capitale somalienne.

D'après IntelCenter, les shebab ont annoncé "le lancement de leur propre +chaîne d'informations+ le 27 juillet".

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.