ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


11/09/10 (B569) Nouvelles de Somalie - manifestation anti-américains à Mogadiscio après la menace du pasteur Jones - A Mogadiscio, la fête de l'Aid el-Fitr étouffée par la peur - l’aéroport de Mogadiscio visé par un attentat-suicide - Les shebab revendiquent l'attentat contre l'aéroport de Mogadiscio - Attaque suicide islamiste à Mogadiscio: au moins cinq morts en marge d'une rencontre internationale - Double attentat en Somalie, soldats et civils tués - 14 morts dans un attentat contre l'aéroport de Mogadiscio (7 articles)

____________________________ 7 - AFP

Somalie: manifestation anti-américains à Mogadiscio après la menace du pasteur Jones

Des centaines de musulmans en Somalie où opèrent des milices proches d'Al Qaïda, ont manifesté vendredi contre la menace du pasteur américain Terry Jones de brûler le Coran le 11 septembre, en affirmant que "les Américains" en général en paieraient le prix.

Les manifestants ont arpenté les rues poussiéreuses de Kaxda, un quartier situé dans le sud de la capitale Mogadiscio, en scandant des slogans anti-américains après la prière du vendredi.

"Si cet idiot concrétise son projet de brûler notre saint Coran, la réaction va être rude et ceux qui le regarderont faire en payeront le prix peu importe où ils se trouveront", a déclaré un manifestant, Dahir Kasim, à l'AFP.

Un autre ancien, Mohamed Abdulahi Idris, a déclaré avoir entendu parler "du projet barbare planifié par un lâche pasteur chrétien en Amérique".

"Nous savons qu'il s'agit d'un individu mais la responsabilité pour cette action sera imputée aux Américains en général car ils ne peuvent pas l'arrêter", a-t-il ajouté.

Le pasteur américain Terry Jones a provoqué une vive colère dans le monde musulman. Chef du groupuscule chrétien intégriste "Dove World Outreach Center" ("Centre colombe pour aider le monde") de Gainesville, en Floride, qui compte une cinquantaine de fidèles, le pasteur avait laissé planer jeudi une lourde incertitude quant à son projet de brûler quelque 200 exemplaires du Coran le 11 septembre, un projet dénoncé dans le monde entier comme une incitation à la violence.

Les islamistes somaliens shebab, qui livrent une bataille sans merci contre le fragile gouvernement somalien, soutenu par les Occidentaux, n'avaient pas encore réagi au projet du pasteur américain.

____________________________ 6 - AFP

A Mogadiscio, la fête de l'Aid el-Fitr étouffée par la peur

Mustafa HAJI ABDINUR

Mosquées peu fréquentées, rues désertées, la capitale somalienne vivait vendredi la fête de l'Aid el-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan, dans la crainte de nouvelles attaques des insurgés islamistes radicaux shebab.

Au lendemain de la dernière attaque en date des shebab, visant l'aéroport international, le calme des rues de Mogadiscio et la méfiance de ses habitants tranchaient avec les prières de masses et les festivités qui accompagnent habituellement la fête du Fitr.

"C'est la pire célébration que j'ai jamais vue", a confirmé Bile Farah Ali, un habitant du quartier de Waberi, dans le sud de Mogadiscio.

"Rien ne laisse deviner qu'aujourd'hui est le jour de fête le plus important pour les Musulmans: tout le monde se terre chez soi pour des raisons de sécurité. Les grandes mosquées sont vides", explique-t-il, dépité.

Le quartier de Waberi, sous contrôle du gouvernement et de ses alliés de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), est situé à quelques encablures de l'aéroport de Mogadiscio, où un commando d'insurgés a fait exploser une voiture piégée jeudi avant de tirer sur les militaires et d'actionner leurs ceintures d'explosifs, faisant cinq morts (deux soldats et trois civils).

Cette attaque est venue couronner un mois de ramadan sanglant, marqué par une recrudescence des combats ayant fait au moins 230 morts civils et 25.000 déplacés ces deux dernières semaines.

"Un jour comme celui-ci, les gens sont normalement enjoués et recherchent la compagnie des autres dans la rue, mais cette époque est révolue. Regardez les rues, elles sont vides aujourd'hui", se désole Bile Farah Ali.

Mohamed Moalim Ahmed, un haut responsable sécuritaire, concède pour sa part que les habitants de Mogadiscio n'ont même pas tenté de braver l'insécurité, contrairement aux années précédentes.

"L'insécurité a complètement étouffé les célébrations de l'Aid el-Fitr.

Les attaques des insurgés ont brisé la vie et le moral de la population", estime-t-il.

A proximité du bâtiment abritant le Parlement, dans la mosquée Isbahaysiga où le président Sharif Cheikh Ahmed vient habituellement prier, les fidèles sont venus en rangs clairsemés.

"Mogadiscio n'est plus la ville que j'ai connue. Comment peut-on venir à la mosquée Isbahaysiga pour les prières de l'Aid et ne trouver que quelques rangs (de fidèles)", se lamente un habitant du quartier, Yusuf Mire.

"Comment expliquez-vous un climat où tout le monde dans la rue soupçonne tout le monde? Nous avons même peur de rencontrer le regard de l'autre", témoigne Muhiddin Abdirahman, dans le quartier de Bulohubey.

Dans le nord de la capitale, sous le contrôle des shebab, l'affluence se faisait toutefois plus importante, les insurgés conduisant des prières en l'honneur des "martyrs" de l'attaque de jeudi contre l'aéroport.

"Nous félicitons nos braves moudjahidines pour l'attaque sainte menée contre l'ennemi. Ces actions se poursuivront sans relâche jusqu'à ce que notre sol soit libéré des envahisseurs chrétiens", a lancé le porte-parole des shebab, cheikh Ali Mohamoud Rage, à ses partisans dans le quartier de Suqaholaha.

____________________________ 5 - RFI

Somalie : l’aéroport de Mogadiscio visé par un attentat-suicide

Une dizaine de personnes ont été tuées le 9 septembre à l'aéroport de Mogadiscio dans un attentat-suicide des shebab. L’attaque a coûté la vie à 2 soldats de l’Amisom, 3 civils ainsi qu’aux 5 kamikazes. L'attentat est survenu alors que les représentants politiques notamment de l'ONU, attendaient de s'envoler après une brève visite au président Cheikh Charif Cheikh Ahmed.

Un premier véhicule a explosé à la barrière principale de l’aéroport, gardée par les soldats de l’Amisom, la force de l'Union africaine. Puis, selon un communiqué du ministre somalien de l’Information, quatre hommes sont entrés et ont commencé à tirer. Ils se sont fait exploser au niveau du deuxième barrage de sécurité, sans avoir pu approcher le terminal de l’aéroport.

Au même moment, à l’intérieur, le représentant spécial des Nations unies pour la Somalie, Augustine Mahiga, le représentant pour la Somalie de l’Union africaine Boubacar Diarra et d’autres officiels notamment de l’Igad (Autorité intergouvernementale pour le développement), attendaient de prendre leur avion pour retourner à Nairobi, après avoir rencontré le président somalien, Charif Cheikh Ahmed, afin notamment de discuter de la crise qui sévit au sein du gouvernement de transition.

Depuis quelque temps, les divisions entre le Premier ministre, qui est pour la deuxième fois menacé d’une motion de censure, le président, et le speaker du Parlement affaiblissent un gouvernement qui a déjà perdu une grande partie de sa crédibilité. Cette attaque suicide survient alors que les combats n’ont pas cessé dans plusieurs zones de la capitale, notamment dans les quartiers de Howlwadag, Hodan, et autour du vieux port.

_________________ 4 - Radio Chine avec XINHUA

Les shebab revendiquent l'attentat contre l'aéroport de Mogadiscio

Le mouvement islamiste somalien shebab a revendiqué jeudi l'attentat suicide à la voiture piégée qui a frappé l'aéroport de Mogadiscio, faisant au moins 10 morts et des dizaines de blessés.

Le porte-parole du groupe radical cheikh Ali Rageh a déclaré que cette attaque contre l'aéroport international de la capitale somalienne s'inscrivait dans l'offensive majeure menée depuis deux semaines par ce groupe contre le gouvernement somalien.

M. Rageh a déclaré que ses combattants avaient « infligé de lourdes pertes » aux forces du gouvernement somalien et aux troupes des forces de maintien de la paix de l'Union africaine (UA) qui gardent cet aéroport.

Des responsables gouvernementaux ont fait savoir que parmi les 10 personnes tuées figuraient trois agents de police et deux soldats de la Mission de paix de l'UA en Somalie (AMISOM).

Les victimes incluent en outre un responsable d'une compagnie aérienne locale ainsi que deux femmes mendiantes qui se trouvaient à la porte de l'aéroport lorsqu'une voiture piégée a été lancée par un kamikaze contre le poste de contrôle de l'aéroport dirigé par des forces de l'UA et du gouvernement somalien.

L'une des deux bombes jumelles utilisée n'a pas explosé et a été détruite par une explosion contrôlée déclenchée par l'AMISOM.

_______________________ 3 - Le Parisien avec AFP

Attaque suicide islamiste à Mogadiscio: au moins cinq morts en marge d'une rencontre internationale

Les islamistes somaliens shebab ont tué au moins cinq personnes jeudi lors d'une attaque suicide contre l'aéroport de Mogadiscio, où venait de se tenir une rencontre entre des émissaires internationaux et le président somalien Sharif cheikh Ahmed.

Cette attaque marque le point d'orgue d'une offensive du mouvement insurgé se réclamant d'Al Qaïda, qui a fait des centaines de morts depuis le 23 août dans la capitale somalienne.

Les shebab ont revendiqué dans un message posté sur internet l'assaut "contre les forces chrétiennes d'Ouganda", le pays fournissant le principal contingent d'une force de l'Union africaine (Amisom) déployée à Mogadiscio pour protéger le très fragile gouvernement de transition (TFG).

Les corps de cinq assaillants ont été retrouvés après l'attaque, a indiqué le porte-parole de l'Amisom, le major Ba-Hoku Barigye.

L'attaque suicide a été lancée une heure environ après la fin d'un entretien, à l'aéroport de Mogadiscio, entre le président somalien et plusieurs diplomates de haut rang, dont l'envoyé spécial de l'ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga, et le représentant de l'UA pour la Somalie, Boubacar Diarra.

Le président Sharif avait déjà quitté l'aéroport au moment de l'attaque.

Les diplomates, qui se trouvaient dans le terminal de l'aéroport épargné par l'attaque, ont quitté Mogadiscio indemnes par avion un quart d'heure plus tard, selon une source aéroportuaire.

Il était 14H15 locales (11H15 GMT) quand deux véhicules se sont lancé à l'assaut de l'enceinte protégeant l'aéroport de Mogadiscio, qui abrite la principale base et le quartier général de l'Amisom, selon un communiqué de la force africaine.

Le premier véhicule a explosé à l'entrée de l'aéroport, à environ 500 mètres du terminal. Deux sentinelles de l'Amisom ont été tuées dans cette explosion, et trois autres blessées.

Le second véhicule a pu être stoppé et n'a pas explosé, toujours selon le communiqué.

Plusieurs kamikazes portant des uniformes des forces gouvernementales en sont descendus, ont ouvert le feu à l'arme légère et ont pu pénétrer sur le parking de l'aéroport, sous les tirs des soldats de l'Amisom.

Ils ont été stoppés à 200 mètres du terminal, où ils ont fait exploser leur veste d'explosifs.

Au moins un civil, employé de la compagnie aérienne African Express, a été tué, selon l'Amisom, alors que le correspondant de l'AFP a également vu sur place les corps sans vie de deux femmes civiles.

Le président Sharif avait assuré ses interlocuteurs, lors de la réunion qui a précédé l'assaut, qu'"il était déterminé à résister aux campagnes de déstabilisation des extrémistes shebab", selon un communiqué.

"Les shebab ont ignoré l'appel du président (Sharif) à permettre à la population de Mogadiscio de célébrer le mois saint du Ramadan en paix", a dénoncé le gouvernement somalien après l'attaque.

Forte de 7.200 militaires ougandais et burundais, la force de l'UA intervient en soutien au TFG, qui ne contrôle que quelques quartiers de la capitale.

Depuis son déploiement en 2007, elle été la cible à de nombreuses reprises d'attentats-suicide spectaculaires. Le 17 décembre 2009, un double-attentat suicide contre le QG de l'Amisom sur l'aéroport avait fait 21 morts.

Les shebab ont mené le 11 juillet leur première opération hors des frontières somaliennes en perpetrant un double attentat qui a fait 76 morts civils dans la capitale ougandaise Kampala.

_______________________ 2 - Nouvel Obs avec Reuters

Double attentat en Somalie, soldats et civils tués

Ibrahim Mohamed et Abdi Guled,
Pascal Liétout et Philippe Bas-Rabérin
pour le service français

Des kamikazes soupçonnés de liens avec Al Qaïda ont tué deux soldats de la paix de l'Union africaine (UA) jeudi à l'aéroport de Mogadiscio, la capitale somalienne.

Selon l'UA, deux véhicules se sont approchés de l'entrée principale de l'aéroport. L'un d'eux a causé la mort des deux soldats en explosant tandis que deux activistes sortis de l'autre voiture franchissaient le point de contrôle suivant pour se faire exploser à 200 mètres du terminal.

Les insurgés islamistes d'Al Chabaab ont intensifié le mois dernier leurs opérations visant à renverser l'administration soutenue par l'Occident. Mercredi, le gouvernement avait dit s'attendre à une opération spectaculaire à l'occasion de la fin du mois de jeûne du ramadan.

Le gouvernement a fait état de trois civils tués dans le double attentat. L'Union africaine a annoncé que trois assaillants portant des tenues de combat avaient aussi trouvé la mort mais que le nombre total des victimes restait à déterminer.

"Al Chabaab a ignoré l'appel lancé par le président pour que les habitants de Mogadiscio observent en paix le mois du ramadan", dit un communiqué gouvernemental. "Ils n'ont à offrir que la terreur, l'intimidation et la profanation de notre culture."

Un employé de l'aéroport, Abdi Muse, a dit que des passagers et des employés de compagnies aériennes avaient déserté les lieux tandis que des coups de feu retentissaient dans tout l'aéroport.

La force de paix africaine (Amisom) a annoncé que l'aéroport avait été rapidement bouclé. Elle a fait état d'au moins un employé de l'aéroport tué dans son périmètre. La principale base de l'Amisom, qui compte 7.200 soldats ougandais et burundais, est proche de l'aéroport.

"Nos commandos ont effectué aujourd'hui une sainte opération contre la base aéroportuaire de l'Amisom", a déclaré Cheikh Ali Mohamud Rage, porte-parole d'Al Chabaab, par téléphone. "Nous avons tué un grand nombre d'envahisseurs de l'UA."

Il y a un an, le groupe avait perpétré un attentat suicide avec deux voitures piégées contre la base de l'UA, tuant le commandant adjoint de l'Amisom.

Al Chabaab contrôle une grande partie du sud et du centre de la Somalie. Plus de 230 civils ont perdu la vie au cours de la dernière flambée de violence, qui a commencé le 23 août.

_______________________ 1 - Nouvel Obs avec AP

Somalie: 14 morts dans un attentat contre l'aéroport de Mogadiscio

Un kamikaze a fait exploser une voiture piégée à l'entrée de l'aéroport de Mogadiscio jeudi, et des kamikazes dans un autre véhicule ont foncé en direction du terminal avant de se faire exploser à leur tour à environ 200 mètres de leur objectif, ont annoncé les autorités. Quatorze personnes, dont cinq kamikazes, ont été tués.

Ces attaques coordonnées, les dernières en date commises par des insurgés islamistes, se sont déroulées quarante minutes après le départ de l'avion présidentiel.

Après le premier attentat-suicide, deux à quatre autres kamikazes sont sortis d'un deuxième véhicule et ont affronté les forces de sécurité. Au moins deux des kamikazes, qui portaient des uniformes de l'armée somalienne, sont ensuite entrés dans l'enceinte de l'aéroport et se sont dirigés vers le terminal, sans parvenir à l'atteindre.

Dans un communiqué, l'Union africaine (UA) a affirmé qu'ils avaient fait exploser leur véhicule à 200 mètres du terminal.

Les autorités somaliennes ont condamné cette attaque au cours de laquelle deux soldats de la force de l'Union africaine et quatre policiers somaliens ont été tués. Trois civils ont également été tués, selon le gouvernement somalien.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais il aurait été perpétré par des militants d'al-Shahab, un groupe terroriste somalien.

Quelque 7.000 hommes de l'UA gardent l'aéroport international et le palais présidentiel, permettant d'empêcher des groupes proches d'Al-Qaïda de renverser un gouvernement extrêmement fragile.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.