ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


19/09/10 (B570) Nouvelles de Somalie - Somalie: les insurgés investissent deux radios, emportent du matériel - faute de salaires et de nourriture les troupes régulières font défection - Le Kenya qualifie de "honte" pour la communauté internationale la situation en Somalie - Report d'un vote de confiance - Le président somalien en Ouganda pour évoquer la sécurité dans son pays - Participation de l'armée luxembourgeoise à l’opération "EUTM Somalia" - Les autorités somaliennes appelées à résoudre leurs différends (7 articles)

_______________ 7 - Romandie News (Ch) avec AFP

Somalie: les insurgés investissent deux radios, emportent du matériel

Les insurgés somaliens ont investi deux stations de radio indépendantes à Mogadiscio et pillé les locaux de l'une d'entre elle, HornAfrik, a-t-on appris dimanche de source officielle et auprès d'une association somalienne de journalistes.

"Des militants shebab ont pris le contrôle de la radio HornAfrik tôt dimanche et ont commencé à piller tout l'équipement de la radio, y compris du matériel de transmission et des archives", a indiqué dans un communiqué le ministère de l'Information du gouvernement fédéral de transition.

"Quelques heures plus tard, le groupe Hezb al-Islam a pris le contrôle de la Global Broadcasting Corporation (GBC), un autre média privé. Ils veulent l'utiliser pour leur propagande", poursuit le communiqué.

L'association somalienne des correspondants de médias étrangers (SOFCA) a détaillé dans un communiqué l'attaque menée par les shebab contre les locaux de HornAfrik, la plus ancienne radio indépendante installée à Mogadiscio, en décembre 1999.

"Ils ne nous ont rien demandé et ne nous ont pas dit pourquoi. Ils sont juste entrés de force et ont tout pris devant nos yeux", a rapporté à la SOFCA un employé de la radio sous couvert de l'anonymat.

"Nous condamnons avec véhémence cette attaque et demandons aux autorités shebab de retourner le matériel de la radio et de respecter la liberté d'expression", a déclaré le président-adjoint de l'association Ibrahim Nur.

"C'est un nouveau coup dur pour nous et pour tous les Somaliens que de voir le premier média audiovisuel indépendant dans l'histoire de la Somalie être pillé et contraint au silence", a-t-il ajouté.

Selon le ministère de l'Information, ces deux incidents portent à cinq le nombre de radios privées attaquées ou fermées depuis le début de l'année par les insurgés qui ont promis la perte du très fragile gouvernement fédéral de transition.

"Nous déplorons ces actions brutales contre des médias indépendants (...) Assassinats, intimidation et pillage de matériel s'inscrivent dans une stratégie visant à réduire au silence les médias privés", a dénoncé le ministre de l'Information Abdirahman Omar Osman.

Année après année, la Somalie figure dans le peloton de tête des pays les plus dangereux pour les journalistes. De nombreux reporters somaliens ont fui le pays. Ceux qui sont restés risquent leur vie en permanence, soit en raison des combats à l'artillerie dans la capitale, soit en raison des représailles de telle ou telle partie au conflit. Trois journalistes somaliens sont morts dans leur pays depuis le début de l'année.

Les shebab et Hezb al-Islam mettent en application une forme très stricte de la Charia (loi islamique) dans les zones sous leur contrôle.

Depuis avril, plus aucune station de radio de Mogadiscio - à une seule exception, radio Shabelle - ne diffuse de la musique, à la suite d'une interdiction en ce sens du groupe Hezb al-Islam.

_____________________ 6 - RFI

Somalie : faute de salaires et de nourriture les troupes régulières font défection

Les troupes du gouvernement somalien et de l’Union africaine en mission en Somalie (Amisom) font face aux insurgés islamistes à Mogadiscio, le 11 mars 2010.

Pendant l'offensive du ramadan par les shabab à Mogadiscio, de nombreuses positions ont été abandonnées par les troupes du gouvernement de transition.

Les islamistes modérés d'al-Sunnah, alliés de l'armée gouvernementale, ont également délaissé certaines zones. L’absence de salaires, ou au mieux, une solde irrégulière, explique ces défections.

Ahmed a 44 ans. Il combat depuis deux ans au côté du gouvernement de transition. Il est actuellement positionné dans le quartier de Bondere, tout près de la Villa Somalia, qui pendant l’offensive des shebbab a été une cible privilégiée. « Notre gouvernement a fait beaucoup d’erreurs. On a été obligé de se retirer de beaucoup de nos positions. Le vrai problème, c’est qu’il faudrait qu’on touche nos salaires ».

Les 100 dollars qu’il serait censé recevoir tous les mois, il ne les a touchés qu’à trois reprises depuis un an. Ahmed se sent vieux. Il voudrait arrêter de se battre « Je voudrais changer de profession. Par exemple, devenir commerçant comme mon frère. Je me sens vieux… Je voudrais me marier, avoir une vie normale ».

L'Amisom contrainte de combler les vides

Le colonel Abdulaye Osmane Agey, ancien officier sous Siad Barré, ne cache pas que cette question des salaires est une des clefs du problème : « Les soldats ne reçoivent pas de salaires, pas assez de nourriture. C’est vraiment le problème. Ils ne sont pas assez nombreux, ils ne sont pas organisés, certains rentrent chez eux. Ils abandonnent les lignes et l’ennemi attaque ».

Le colonel et ses hommes tiennent l’une des positions les plus à l’ouest de la ville, avec la Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom). Un partenariat plutôt rare à Mogadiscio, où les troupes de l’Amisom ont été contraintes de combler les vides laissés par les troupes gouvernementales durant l’offensive du mois dernier.

_____________________ 5 - AfriqueHebdo

Le Kenya qualifie de "honte" pour la communauté internationale la situation en Somalie

La situation en Somalie est une "honte" pour la communauté internationale et une source de grande insécurité et d'instabilité en Afrique de l'Est et dans la Corne de l'Afrique, a affirmé le ministre kenyan des Affaires étrangères, Moses Wetangula, dont les propos ont été rapportés samedi par les médias de son pays.

Intervenant devant le Conseil de Sécurité de l'ONU, lors du débat sur la situation en Somalie, Wetangula a exprimé la préoccupation de son pays quant à la situation en Somalie.

"La situation sécuritaire est catastrophique et des groupes armés, opérant à volonté, ont envahi le pays tout entier", a-t-il mis en garde, faisant observer que "durant les 20 dernières années, il n'y a pas eu de gouvernement opérationnel en Somalie, malgré plusieurs initiatives visant à stabiliser le pays".

"L'initiative la plus concrète a été menée par l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), avec l'appui de l'UA", a affirmé le chef de la diplomatie kenyane, rappelant que les négociations menées au Kenya, en 2004, avaient abouti à la signature de la Charte du gouvernement fédéral de transition qui prévoit la mise en place des institutions fédérales de transition, y compris le gouvernement fédéral et le Parlement.

"L'insécurité en Somalie risque de déborder vers les pays voisins, comme en témoigne les récentes attaques terroristes perpétrées à Kampala où de nombreuses vies humaines ont été perdues.

Face au danger croissant que connaît la Somalie et la sous-région toute entière, la communauté internationale, avec en tête le Conseil de sécurité, devrait apporter une réponse urgente qui soit à la mesure des défis posés, a dit Wetangula.

Le ministre kenyan des Affaires étrangères a également estimé que le manque de respect des engagements pris par les pays membres de l'ONU, couplé à une approche non coordonnée sont les principaux obstacles à la lutte contre la situation en Somalie.

_____________________ 4 - JDD

Somalie: Report d'un vote de confiance

Un vote de confiance au Premier ministre somalien Omar Abdirachid Charmarke a été reporté samedi, alors que le quorum nécessaire au vote n'a pas été atteint, indique Reuters. Soumis à de fortes pressions pour qu'il démissionne, le chef du gouvernement est en conflit avec le président somalien Cheikh Charif Ahmed.

Le parlement somalien s'est déjà prononcé en mai pour le limogeage de Charmarke et de son gouvernement soutenu par les Occidentaux. Mais le Premier ministre a rejeté ce vote qu'il a jugé inconstitutionnel et il a refusé de démissionner.

___________________ 3 - AFP

Le président somalien en Ouganda pour évoquer la sécurité dans son pays

Le président somalien Sharif Cheikh Ahmed devait s'entretenir vendredi à Kampala avec son homologue ougandais Yoweri Museveni, dont le pays est le principal contributeur à la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), a-t-on appris de sources officielles.

"C'est une visite de routine pour évaluer la sécurité en Somalie", a expliqué à l'AFP sans plus de précisions le responsable de la communication de la présidence ougandaise, Tamale Mirundi.

"Peut-être vient-il ici pour s'entretenir avec le président en raison d'un mini-sommet sur la Somalie prévu à l'ONU jeudi prochain, auquel participera notre président" M. Museveni, a pour sa part déclaré le ministre adjoint aux Affaires étrangères Henry Okello-Oryem.

L'Ouganda fut le premier pays contributeur de troupes de l'Amisom, qui, forte actuellement de quelque 7.200 hommes, constitue le dernier rempart du très fragile gouvernement de transition face aux assauts répétés des insurgés islamistes radicaux shebab.

Le président ougandais a récemment affirmé qu'il pourrait envoyer plusieurs milliers d'hommes supplémentaires pour défaire les shebab, qui avaient revendiqué le double-attentat meurtrier (76 morts) de juillet à Kampala.

Des responsables somaliens ont expliqué que M. Museveni entendait aussi obtenir des assurances sur la composition du gouvernement somalien.

Un conflit ouvert oppose M. Sharif et son Premier ministre Omar Abdirashid Sharmarke, les deux têtes de l'excécutif somalien n'étant en particulier pas d'accord sur un projet de constitution censé remplacer l'actuelle charte de la transition.

___________________ 2 - Gouvernement luxembourgeois

Participation de l'armée luxembourgeoise à l’opération "EUTM Somalia"

Le vendredi 17 septembre 2010, le caporal-chef Daniel Zepp est rentré au pays après quatre mois au sein de l’opération « EUTM Somalia » (European Training Mission to Somalia) en Ouganda.

Le 25 janvier 2010, le Conseil de l’UE avait décidé de mettre sur pied une mission militaire pour contribuer à la formation des forces de sécurité somaliennes. Ce soutien d’inscrit dans le cadre de l’engagement global de l’Union européenne en Somalie afin de répondre aux besoins prioritaires de la population somalienne et de stabiliser le pays.

L’objectif de la mission militaire de l’Union européenne, dénommée « EUTM Somalia », est, en particulier, de contribuer à définir une perspective durable pour le développement du secteur de la sécurité en Somalie.

Cette mission a été lancée à l’appui de la résolution 1872 adoptée en 2009 par le Conseil de sécurité des Nations unies. Elle s’inscrit dans le cadre de la Politique de sécurité et de défense commune de l’UE.

Le militaire luxembourgeois était intégré dans le détachement belge. Il a exercé une fonction d’aide-instructeur.

Il est rappelé que l’armée luxembourgeoise est actuellement également présente au Kosovo (KFOR), en Afghanistan (ISAF), en Bosnie-Herzégovine (ALTHEA) et en République Démocratique du Congo (EUSEC).

________________________ 1 - AfriqueActu

Les autorités somaliennes appelées à résoudre leurs différends

Jean-Pierre Ndongo

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, encourage, dans un rapport publié mardi, le Gouvernement fédéral de transition et le parlement somaliens à résoudre leurs différends politiques, estimant que les tensions internes au sein du gouvernement et des autres institutions fédérales ont détourné ces derniers mois l’attention des tâches essentielles à accomplir.

« Il importe que le Gouvernement fédéral de transition mette en place des structures gouvernementales crédibles pour assurer les services voulus à la population du pays et le Conseil des ministres doit continuer de se concentrer sur les tâches primordiales qui restent à accomplir avant la fin de la période de transition, en août 2011 », écrit Ban Ki-moon dans ce rapport transmis au Conseil de sécurité.

Afin d’aider le Gouvernement fédéral de transition à s’atteler à certaines des tâches les plus ardues qui lui incombent, notamment étendre son autorité et lutter contre la menace de l’extrémisme, le Secrétaire général lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle lui fournisse d’urgence un appui sur les plans militaire et financier et des ressources dans d’autres domaines.

« J’encourage vivement les donateurs à utiliser plus activement le mécanisme gouvernemental de financement géré par PricewaterhouseCoopers pour fournir leur assistance », dit-il.

Alors que le terme de la phase de transition en Somalie se rapproche, Ban Ki-moon s’inquiète de constater que les objectifs qui ont été fixés pour cette période n’ont pas été atteints en grande partie.

Il note toutefois avec satisfaction que des progrès notables ont été réalisés dans l’élaboration du projet de constitution.

Il se dit aussi satisfait des efforts faits par le Comité mixte de sécurité pour coordonner les initiatives axées sur le développement du secteur de la sécurité. « Les attentats-suicides effroyables perpétrés à Kampala nous rappellent que les insurgés représentent un danger pour la Somalie, les pays de la sous-région et les autres pays », dit-il.

Il salue le rôle décisif que l’Union africaine et l’Autorité intergouvernementale pour le développement jouent dans l’appui au processus de paix en Somalie. Il rend un hommage particulier à la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), qui doit continuer à travailler dans des conditions très difficiles, et invite de nouveau la communauté internationale à apporter d’urgence à la Mission l’appui dont elle a besoin pour pouvoir s’acquitter efficacement de son mandat.

Dix-huit mois après la mise en place des arrangements financiers existants élaborés par l’Organisation des Nations Unies pour l’AMISOM, les importants déficits enregistrés continuent de nuire au fonctionnement de cette dernière et, peut-être, de décourager des pays qui seraient susceptibles de fournir des contingents.

Le Secrétaire général demande également à la communauté des donateurs de maintenir son appui indispensable au peuple somalien dans le domaine humanitaire. Les organisations humanitaires fournissent une assistance vitale à 3,2 millions de personnes en Somalie. Il note que les ressources affectées à des secteurs clefs tels que ceux de l’eau, de la santé et de la nutrition sont financées à hauteur de moins de 40 %.

Le Secrétaire général se dit profondément préoccupé par les répercussions dévastatrices du conflit sur la population civile et par les atteintes au droit international des droits de l’homme et au droit international humanitaire. Il rappelle à toutes les parties au conflit que les auteurs de crimes de guerre seront traduits en justice. « À ce propos, j’appuie la proposition de rassembler des informations sur les violations les plus graves qui auront été commises », dit-il.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.