ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


11/10/10 (B573) Yémen Express - explosions: un mort, 8 blessés - une "armée d'al-Qaida créée" - le propriétaire d'un journal du Sud devant la justice - des services secrets au-dessus des lois - un policier tué - Al-Qaïda revendique les attaques contre le service de renseignement - un journaliste emprisonné aurait été torturé, selon RSF - audiences dans deux procès de membres présumés d'Al-Qaïda - Un officier tué dans le sud - la moto-taxi au service du jihad (10 articles)

________________________ 10 - Le Figaro avec AFP

Yémen/explosions: un mort, 8 blessés

Deux explosions ont secoué ce soir le siège d'un club sportif à Aden, principale ville du sud du Yémen, tuant une personne et en blessant au moins huit autres, selon des sources policière et médicales. Les deux explosions ont eu lieu à dix minutes d'intervalles dans un quartier résidentiel d'Aden, ville qui doit abriter une partie du 20e Championnat du Golfe de football prévu en novembre.

"Deux bombes à retardement ont explosé à dix minutes d'intervalle au club Al-Wahda à Cheikh Othman", un quartier animé d'Aden, a indiqué à l'AFP une source des services de sécurité. "Une première bombe a explosé à l'intérieur de l'enceinte du club, blessant deux personnes. La deuxième est survenue dix minutes plus tard devant le club, et a fait sept blessés parmi les personnes qui ont accouru vers le lieu de la première déflagration", a indiqué à l'AFP la même source de sécurité.

Un enfant figure parmi les blessés, a rapporté le correspondant de l'AFP. Deux sources médicales ont confirmé à l'AFP le bilan d'au moins un mort et huit blessés admis dans les hôpitaux Al-Naqib et Al-Joumhouriya à Aden. La victime, Mohamed Ali Abd al-Rab, 35 ans, a été mortellement blessée dans la deuxième explosion, a indiqué à l'AFP un membre de sa famille.

C'est le deuxième incident en deux jours à Aden, où une patrouille de la police a été la cible de tirs d'obus RPG dimanche après-midi, a indiqué lundi à l'AFP un responsable de la police, ajoutant qu'un civil avait été blessé dans cette attaque perpétrée par des inconnus.

Le 20e Championnat du Golfe de football, engageant le Yémen, l'Irak et les six monarchies pétrolières du Golfe, est prévu du 22 novembre au 5 décembre à Aden et dans la province voisine d'Abyane, alors que la branche locale d'Al-Qaïda, de plus en plus active, vient d'annoncer la création d'une armée.

________________________ 9 - Le Figaro avec AFP

Yémen: une "armée d'al-Qaida créée"

Le chef militaire de la branche yéménite d'al-Qaida, Qassem al-Rimi, a annoncé la mise en place d'une armée, baptisée "Armée Aden-Abyane", pour libérer le Yémen "des croisés et de leurs agents apostats", dans un enregistrement sonore mis en ligne aujourd'hui.

"Nous nous apprêtons à mettre en place les premiers jalons de l'Armée Aden-Abyane pour défendre la nation et sa religion (...) et libérer ses terres des croisés et de leurs agents apostats", affirme le chef militaire d'al-Qaida dans la Péninsule arabique (Aqpa).

"Cette armée est dans ses premières étapes", a-t-il ajouté, appelant à "l'aide" des jihadistes et de leurs partisan dans son message mis en ligne sur un site internet islamiste lié à l'Aqpa.

________________________ 8 - Le Monde

Yémen: le propriétaire d'un journal du Sud devant la justice

Le propriétaire du quotidien Al-Ayyam, l'un des principaux journaux du Sud du pays, a comparu dimanche devant une cour pénale, qui le poursuit pour constitution de bande armée et meurtre d'un policier, a constaté un correspondant de l'AFP.

Hicham Bachraheel, 66 ans, propriétaire d'Al-Ayyam, un quotidien aujourd'hui suspendu, avait été arrêté le 6 janvier, au lendemain d'affrontements devant le siège du journal à Aden entre des gardes armés du journal et la police, qui avaient fait deux morts, dont un policier.

Il est poursuivi pour constitution de bande armée, meurtre d'un policier et tentative de meurtre d'un officier de police, qui a été blessé par une balle.

Le président du tribunal Mohammad Ahmed Al-Abyad a décidé à l'issue d'une brève audience de reporter l'examen de l'affaire à mercredi pour permettre aux services du procureur général de verser de nouvelles pièces au dossier.

M. Bachraheel, une figure respectée du journalisme, a comparu libre. Il avait été libéré fin mars pour des raisons médicales.

Véritable institution dans le Sud, Al-Ayyam, qui affirme vendre habituellement plus de 50.000 exemplaires par jour, est l'un des huit titres contraints par le gouvernement à suspendre leur publication début mai 2009 pour avoir porté atteinte à l'unité du Yémen.

Al-Ayyam se distinguait par sa couverture exhaustive des manifestations dans le Sud, où la population accuse le Nord de discrimination.

Une partie de la population demande la sécession du Sud, qui constituait jusqu'en 1990 un Etat indépendant.

__________________ 7 - HNS Info

Yémen : des services secrets au-dessus des lois

Spécialiste des questions terroristes, le journaliste Abdul Ilah Haydar Shae est toujours détenu à l’isolement depuis son arrestation le 16 août 2010. Le 22 septembre 2010, le même tribunal ordonnait la prolongation de son maintien en détention pour trente jours supplémentaires. [1]

Incarcéré dans des conditions difficiles, le journaliste souffre d’anémie. D’après ses avocats et le secrétaire général du Syndicat des journalistes, Marwan Damaj, qui ont pu le voir lors de sa comparution devant le tribunal le 22 septembre dernier, il aurait été victime d’actes de torture. Des traces de blessures étaient visibles, notamment à la poitrine. Régulièrement frappé à coups de crosse, le journaliste a une dent cassée.

Reporters sans frontières rappelle que rien ne saurait justifier le recours à la torture. Fermement condamnée par le droit international, elle constitue un crime contre l’humanité, et un véritable péril pour les sociétés où il en est fait usage.

Le mépris des services secrets pour les règles de droit nationales et internationales fait craindre le pire pour l’avenir des libertés politiques dans le pays. La libération du journaliste Abdul Ilah Haydar Shae doit être immédiate. Les violences faites à son encontre doivent cesser sans délai.

Reporters sans frontières a appris la libération, le 5 octobre 2010, du caricaturiste Kamal Sharaf, par les services secrets après cinquante jours de détention. L’organisation salue cette libération mais condamne l’arrestation et la détention de ce caricaturiste en dehors de tout cadre légal.

Arrêté le 17 août 2010 par un important dispositif policier, le caricaturiste avait été maintenu en détention été maintenu en détention alors que le tribunal spécialisé dans les affaires de sécurité politique avait ordonné, le 22 septembre dernier, sa libération. Indifférents aux procédures et aux décisions de justice, les services secrets ont prolongé arbitrairement la détention du journaliste, sans qu’aucun motif soit officiellement évoqué.

___________________ 6 - Le Figaro avec AFP

Yémen/sud: un policier tué

Un officier de police a été tué hier soir par des tirs d'un homme à moto dans le sud du Yémen, a indiqué un responsable des services de sécurité en attribuant l'attaque à al-Qaida.

L'officier, Ghazi Samaoui, a été mortellement atteint par plusieurs balles tirées par un homme armé qui circulait sur une moto conduite par un complice dans la ville de Zanjibar, chef-lieu de la province d'Abyan, a précisé cette source.

Les deux assaillants ont crié "Allah Akbar" (Dieu est grand) au moment de l'attaque, ont rapporté des témoins.

La victime est un officier des investigations criminelles dont le nom figure sur une liste de 55 policiers considérés comme des "cibles légitimes" par un tract d'Al-Qaïda distribué à Abyan en septembre.

Plusieurs attaques menées par des hommes à moto ont été attribuées ou revendiquées par Al-Qaïda ces derniers mois au Yémen.

___________ 5 - Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Al-Qaïda revendique les attaques contre le service de renseignement du Yémen

La branche d'al-Qaïda au Yémen a revendiqué samedi une série d'attaques contre le personnel et les installations du service de renseignement du Yémen.

Dans une déclaration, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a affirmé être derrière de l'embuscade du 25 septembre dernier contre un bus transportant des officiers de renseignement à Sanaa, capitale yéménite, prétendant avoir tué 14 d'entre eux.

AQPA a aussi affirmé être l'auteur de cinq autres attaques survenues ces derniers mois contre les installations de renseignement dans la province de Lahj, tuant huit agents, y compris le directeur du département de renseignement de sécurité le colonel Ali Abdulkarim.

Depuis le début de l'année, AQPA a intensifié ses opérations contre le service de renseignement du Yémen, causant des dizaines morts et blessés dans les rangs du service antiterroriste.

______________________ 4 - AFP

Yémen: un journaliste emprisonné aurait été torturé, selon RSF

Le journaliste yéménite Abdoul Ilah Haydar Shaea, emprisonné depuis le 16 août, aurait subi des tortures, a dénoncé samedi Reporters sans frontières (RSF), en appelant à la libération de ce spécialiste du terrorisme.

Selon ses avocats et le secrétaire général du Syndicat des journalistes du Yémen, Marwan Damaj, "qui ont pu le voir lors de sa comparution devant le tribunal le 22 septembre, il aurait été victime d?actes de torture", rapporte RSF dans un communiqué.

"Des traces de blessures étaient visibles, notamment à la poitrine.

Régulièrement frappé à coups de crosse, le journaliste a une dent cassée", ajoute l'organisation de défense de la liberté de la presse, basée à Paris, en estimant que "rien ne saurait justifier le recours à la torture".

"Le mépris des services secrets pour les règles de droit nationales et internationales fait craindre le pire pour l?avenir des libertés politiques dans le pays", affirme RSF qui appelle à la libération "immédiate" de Abdoul Ilah Haydar Shaea et à la fin des "violences faites à son encontre".

Accusé par les autorités d?avoir planifié des actions terroristes, et d?avoir soutenu le réseau Al-Qaïda dans les médias, M. Shaea a été maintenu au secret pendant près d?un mois avant d'être transféré le 12 septembre à la prison de sûreté de l'Etat, rappelle RSF.

M. Shaea est connu pour sa proximité avec l'imam américano-yéménite radical Anwar Al-Aulaqi, qui est recherché par les Etats-Unis pour ses liens avec l'auteur de l'attentat manqué de Noël dernier sur un avion de ligne américain.

RSF s'est par ailleurs félicité de la libération, le 5 octobre, du caricaturiste Kamal Sharaf, après cinquante jours de détention, tout en condamnant son "arrestation et détention (...) en dehors de tout cadre légal".

Sharaf aurait publié un dessin montrant des militants d'Al-Qaïda faisant la queue pour recevoir un salaire des autorités yéménites.

______________________ 3 - Romandie News (Ch) avec AFP

Yémen: audiences dans deux procès de membres présumés d'Al-Qaïda


Des membres présumés d'Al-Qaïda, dont l'artificier Saleh al-Chaouch, ont comparu samedi lors de deux procès différents devant le tribunal spécialisé dans les affaires de terrorisme au Yémen, où le réseau est de plus en plus actif.

Par ailleurs, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) a revendiqué une attaque fin septembre à Sanaa contre un bus des services de renseignement et affirmé avoir "tué quatorze" de ses occupants, dans un communiqué mis en ligne sur des sites islamistes. Le bilan officiel faisait état de 10 blessés.

Le tribunal de Sanaa a fixé pour lundi sa délibération finale dans le procès de Chaouch, au terme d'une audience publique.

Le prévenu a avoué avoir participé à sept attaques meurtrières d'Al-Qaïda contre des sites militaires et pétroliers dans le Hadramout et à Marib, à l'est de Sanaa.

"Les faits qui me sont reprochés sont exacts. J'ai fait toutes mes dépositions devant le parquet et elles sont exactes", a-t-il déclaré. "J'ai préparé et perpétré ces opérations d'une façon volontaire et sans contrainte, en réaction aux exactions commises contre les membres du réseau par les services de renseignement en coopération avec les Etats-Unis".

En vertu du code pénal, il risque la peine de mort, selon une source judiciaire.

Arrêté le 30 janvier, Chaouch, recherché depuis 2008, est considéré comme un artificier d'Al-Qaïda. Il est également accusé d'avoir entraîné des kamikazes à la demande d'un chef de l'Aqpa, khaled Batarfi, qui se cacherait dans la province de Marib, selon l'acte d'accusation.

Lors d'une autre audience, le même tribunal a ouvert le procès de quatre suspects d'Al-Qaïda, arrêtés fin 2009 et accusés de planification d'attentats contre des intérêts nationaux et étrangers au Yémen.

Le principal accusé, Yahia Dahan, n'était pas présent à l'audience. Faraj Hadi, l'un des autres prévenus présents à la barre, s'est plaint d'"avoir été torturé durant son interrogatoire par les agents de sûreté de l'Etat".

Selon l'acte d'accusation, les quatre hommes sont également jugés pour "résistance aux forces armées", "attaques contre des sites policiers et militaires" et "assassinat de responsables des services de sécurité".

Les prévenus présents ont rejeté les accusations retenues contre eux. La prochaine audience a été fixée au 18 octobre.

Plusieurs membres présumés d'Al-Qaïda sont actuellement jugés du Yémen, pays engagé dans une lutte contre ce réseau de plus en plus actif dans les provinces de l'Est et du Sud, où vendredi encore un officier des renseignements a été tué et deux policiers blessés dans des attaques, selon les services de sécurité.

___________________________ 2 - Europe 1

Yémen: Un officier tué dans le sud

Un officier des services de renseignement yéménites a été tué et deux policiers ont été blessés dans deux attaques armées vendredi dans l'est et le sud du Yémen, ont indiqué samedi les services de sécurité. Les assaillants, qui ont pris l'officier pour cible alors qu'il était accompagné de membres de sa famille devant un magasin de Foha, ont réussi à prendre la fuite après l'attaque, selon la même source.

Dans la province voisine d'Abyane (Sud), des hommes armés ont tendu une embuscade à un véhicule des forces de sécurité, blessant deux policiers et un suspect qu'ils avaient arrêté peu auparavant à Loder, a indiqué l'un des deux policiers hospitalisés à Aden.

___________________________ 1 - AFP

Yémen: la moto-taxi au service du jihad

De Jamal AL-JABIRI

La moto-taxi, un moyen de transport populaire et peu coûteux au Yémen, est devenue symbole de la mort dans ce pays pauvre où des jihadistes l'utilisent dans leurs attaques contre les forces de sécurité.

Les autorités ont interdit l'utilisation de ce mode de transport en juin dans la province sudiste d'Abyan, après plus de 28 attaques menées depuis le début de l'année par des motocyclistes armés contre la police et l'armée.

Ces attaques ont provoqué la mort de 15 officiers, selon les autorités de cette province considérée comme l'un des bastions d'Al-Qaïda, de plus en plus actif dans le sud et l'est du Yémen.

"La plupart des attaques contre les officiers, les soldats et les sièges des services de sécurité à Abyan ont été menées par des motards", indique le vice-gouverneur, Ahmad Nasser Jarfouche.

Mais l'interdiction de la moto-taxi n'a pas empêché de telles attaques de se poursuivre dans d'autres provinces, comme celle menée le week-end dernier dans la province voisine de Daleh où un policier est mort.

Pour Ghassan Cheikh, sous-préfet de Zinjibar, chef-lieu d'Abyan, les mesures prises par les autorités "ne règlent que partiellement le problème". Le gouvernement devrait "indemniser" ou "trouver un emploi" aux propriétaires des quelque 2.000 motos interdites dans la province, estime-t-il.

"Si les terroristes utilisent des voitures dans leurs opérations, l'Etat saisira-t-il les voitures des habitants?" a demandé M. Cheikh, sceptique quant à l'efficacité de ces mesures pour contenir la violence.

Dans le reste du pays, les autorités ont pris une série de mesures contre les motards, leur imposant de ne plus circuler entre 20H00 et 06H00 et d'avoir une plaque d'immatriculation.

Ces mesures ont suscité les protestations des propriétaires de moto-taxis, un gagne-pain pour de nombreux jeunes au Yémen, un pays pauvre où le chômage touche plus de 40% de la population active.

"Les autorités nous tracassent depuis que les motos ont été utilisés pour déstabiliser la sécurité et attaquer des responsables", affirme Mohammed Mohsen Nasr, 24 ans, qui utilise sa moto-taxi à Taëz (sud de Sanaa) pour faire vivre ses sept frères et soeurs depuis la mort en 2007 de ses parents.

"Parfois, la police m'arrête pendant des heures pour m'interroger ou me faire chanter", poursuit M. Nasr, qui parvient les bons jours à gagner 14 dollars.

"Les gens d'Al-Qaïda commettent non seulement des actes criminels mais provoquent une psychose chez les usagers des motos", dit, indigné, Hussein Jarad, un fonctionnaire de 35 ans.

Ce père de famille se sert de sa moto pour se rendre à son travail à Sanaa, mais il la loue également lors des fins de mois difficiles.

Le gouvernement espère aussi par ses mesures réduire le nombre d'accidents de la circulation impliquant des motocyclistes, qui font en moyenne de 30 à 40 morts chaque mois, selon des statistiques officielles.

Mais pour l'analyste, Saïd Abid al-Ajmi, auteur d'un livre intitulé "Al-Qaïda au Yémen", l'interdiction des motos "n'a pas mis fin aux attaques terroristes", et le problème de la violence trouve surtout son origine dans les armes qui sont aux mains de la population.

"Les tribus yéménites possèdent de véritables arsenaux qui ont été utilisées pour défier l'Etat et continuent à constituer une menace pour le pouvoir", souligne-t-il.

Pour lui, avec un taux de chômage "de 54% parmi les jeunes" et l'absence de l'Etat de certaines régions, "le phénomène du terrorisme ne peut que s'amplifier".

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.