ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


16/10/10 (B574) Nouvelles de Somalie (1) - une milice soufie prend le contrôle d'une localité du centre - les shebab s'emparent d'une ville du centre - Un humanitaire britannique enlevé en Somalie - Un consultant britannique kidnappé dans le centre de la Somalie - Burundi: Un mandat offensif pour l'AMISOM ? - La Somalie a un nouveau Premier ministre - Kenya : Le gouvernement kenyan appelé à renforcer la sécurité aux frontières - le président Sharif nomme un nouveau Premier ministre - Une adolescente enlevée par des islamistes. (9 articles)

___________________ 9 - Romandie News avec AFP

Somalie: une milice soufie prend le contrôle d'une localité du centre


Les combattants d'un groupe armé soufi, Ahlu Sunna wal Jamaa (ASWJ), ont pris vendredi, à l'issue de violents combats, le contrôle de la ville d'Adado, dans le centre de la Somalie, a-t-on appris de sources concordantes.

"Nous avons été attaqués. Je suis en guerre en ce moment même contre des miliciens venus de Galkayo. Je ne peux pas vous donner plus de détails", a déclaré à l'AFP en début de matinée Mohamed Moalim Aden Ticey, "président" autoproclamé de la région autonome de Himan et Heeb, dont la "capitale" est Adado.

"Il y a eu de violents combats dans Adado, et les combattants d'Ahlu Sunna ont pris le contrôle total de la ville", a indiqué Mohamed Hassan Abdallah, un notable local interrogé par téléphone depuis Mogadiscio.

"Il y a eu des victimes, nous n'avons pas de bilan précis pour le moment", a ajouté ce notable.

Des dizaines de technicals d'Ahlu Sunna, véhicules 4X4 surmontés d'armes lourdes et remplis d'hommes en armes, ont pénétré dans la ville aux premières heures du jour, selon des témoins.

"Nous nous sommes retrouvés ce matin avec le chaos dans la ville, avec des tirs et des détonations partout", a raconté l'un d'entre eux, Abdi Ali.

Adado était jusqu'ici sous le contrôle de milices claniques dirigées par Mohamed Moalim Aden Ticey, un homme d'affaires revenu dans son pays après avoir vécu de longues années aux Etats-Unis.

La situation y est d'ordinaire relativement calme mais la sécurité reste précaire dans cette zone tampon, voisine des territoires sous contrôle des insurgés islamistes shebab au sud, et plus à l'est vers la côte des zones où opèrent traditionnellement les pirates somaliens.

Essentiellement pour des raisons claniques, les chefs de la région d'Himan et Heeb entretiennent également des relations difficiles avec les autorités de la région autonome voisine de Galmudug, dont la capitale est Galkayo.

Dans toute cette partie de la Somalie, les tensions entre sous-clans Hawiye, plus particulièrement entre Saad (à Adado) et Suleiman (à Galkayo), sont très vives, avec des accrochages réguliers entre miliciens de chaque camp.

Particulièrement bien implanté à Galkayo, Ahlu Sunna wal Jamaa (ASWJ), un groupe armé soufi modéré, est allié du gouvernement de transition somalien (TFG) à Mogadiscio dans sa lutte contre les shebab, et s'est imposé ces derniers mois comme un acteur important sur la scène politico-militaire somalienne.

Toujours d'après des notables locaux à Adado, des insurgés shebab, également présents dans la région, se prépareraient désormais à attaquer les combattants d'Ahlu Sunna. "Il semble que les shebab se préparent à attaquer les miliciens soufis pour prendre Adado, la situation est très tendue dans toute la région", a expliqué l'un de ces notables, Muhidin Isak.

Jeudi soir, toujours à Adado, un ressortissant britannico-zimbabwéen, consultant en sécurité pour une ONG internationale, et son accompagnateur somalien ont été kidnappés par des hommes armés, selon des sources humanitaires concordantes. Ils ont été emmenés par leurs ravisseurs en direction d'Hobyo, l'un des repaires des pirates somaliens sur la côte.

_______________________ 8 - AFP

Somalie: les shebab s'emparent d'une ville du centre

Les insurgés islamistes radicaux somaliens shebab ont pris vendredi le contrôle de la ville de Dhusamareb (500 km au nord-est de Mogadiscio), jusque lors tenue par une milice alliée au gouvernement de transition, ont indiqué des habitants.

"Les combattants shebab sont entrés dans la ville après de brefs affrontements" avec des miliciens du groupe Ahlu Sunna wal Jamaa (ASWJ), a expliqué à l'AFP l'un de ces habitants, Adan Wardhere, joint au téléphone depuis Mogadiscio.

"Nous sommes entrés dans Dhusamareb que nos forces contrôlent maintenant. L'ennemi a fui et les combattants ont pris la ville en quelques minutes, sans pertes", a assuré de son côté à l'AFP un commandant des shebab, cheikh Mohamed Ibrahim.

Cette ville était jusque présent un bastion d'Ahlu Sunna wal Jamaa.

Ce groupe armé soufi modéré est allié du gouvernement de transition somalien (TFG) à Mogadiscio dans sa lutte contre les shebab, et s'est imposé ces derniers mois comme un acteur important sur la scène politico-militaire somalienne.

Les shebab, qui se réclament d'Al-Qaïda, ont juré la perte du très fragile gouvernement de transition du président Sharif Cheikh Ahmed.

_______________________ 7 - Nouvel Obs avec AP

Un humanitaire britannique enlevé en Somalie

Des hommes armés et masqués ont enlevé un humanitaire britannique et un Somalien travaillant pour Save the Children dans l'ouest de la Somalie, ont annoncé vendredi l'association et un témoin.

L'employé somalien a été libéré dans la journée.

"Nous sommes extrêmement préoccupés par la situation des otages et appelons les ravisseurs à les libérer sans condition", précise l'organisation britannique dans un communiqué. Le Foreign Office a déclaré enquêter sur l'annonce de cet enlèvement.

L'employé somalien a été libéré plus tard et a pu communiquer avec sa famille, a annoncé un responsable somalien.

Un habitant d'Adado, Moalim Bashir, a assisté à l'enlèvement des deux hommes dans le bâtiment où ils logeaient, dans cette ville proche de la frontière éthiopienne. Selon lui, la tensions est forte dans la région, mais la zone était considérée comme la moins risquée du pays et certaines organisations humanitaires envisageaient de revenir après s'être retirées de Somalie.

"Save the Children étudiait la possibilité de lancer un programme humanitaire pour aider les enfants dénutris et malades ainsi que leurs familles dans cette zone", précise l'ONG dans son communiqué

_______________________ 6 - Le Parisien avec AFP

Un consultant britannique kidnappé dans le centre de la Somalie

Un ressortissant britannico-zimbabwéen, consultant en sécurité pour une ONG, et son accompagnateur somalien ont été kidnappés par des hommes armés jeudi soir à Adado, localité du centre de la Somalie, a-t-on appris vendredi de sources humanitaires concordantes.

Des hommes lourdement armés à bord d'au moins trois véhicules ont fait irruption vers 23H00 locales dans les locaux de l'ONG britannique Save the Children-UK à Adado (centre), selon une source humanitaire qui a requis l'anonymat.

Un consultant en sécurité pour Save The Children et son accompagnateur somalien ont été emmenés par les ravisseurs qui ont pris la route en direction d'Hobyo, repaire des pirates somaliens sur la côte de l'océan Indien.

Les gardes de sécurité n'ont opposé aucune résistance et il n'y a eu aucun échange de tirs. Les forces de police d'Adado ont tenté de poursuivre les ravisseurs pendant près de 35 km vers l'est en direction de la côte.

Ces informations ont été confirmées par deux autres sources humanitaires.

Interrogé par le correspondant de l'AFP à Mogadiscio, le chef du district d'Adado, Mohamed Adan Tiey, a également confirmé l'incident, indiquant qu'"une enquête est en cours".

Le consultant enlevé possède la double nationalité britannique et zimbabwéenne, toujours selon les mêmes sources humanitaires.

"Nous avons reçu ces informations, nous sommes en train d'enquêter sur le sujet", a simplement commenté une source diplomatique britannique.

Ce consultant, résidant habituellement à Nairobi, serait également citoyen danois mais cette information n'a pas été confirmée de plusieurs sources.

Ville du centre de la Somalie, Adado où a eu lieu l'enlèvement, est la capitale de la région autonome de Himan et Heeb, sous le contrôle de milices claniques dirigées par un "président" auto-proclamé, Mohamed Moalim Aden Ticey, hommes d'affaires revenu dans son pays après avoir vécu de longues années aux Etats-Unis.

La situation y est relativement calme mais la sécurité précaire, alors que cette région voisine avec les territoires sous contrôle des insurgés islamistes shebab au sud, et plus à l'est vers la côte les zones où opèrent traditionnellement les pirates somaliens.

Un couple de Britanniques est retenu en otage depuis maintenant près d'un an dans cette partie de la Somalie. Paul et Rachel Chandler, retraités de 60 et 56 ans, sont détenus depuis le 23 octobre après leur capture dans l'océan Indien près des côtes seychelloises à bord de leur yacht.

Les époux Chandler vivent depuis une captivité particulièrement difficile, ponctuée d'appels au secours à la faveur de rares interviews.

_______________________ 5 - AgNews (Burundi)

Burundi: Un mandat offensif pour l'AMISOM ?

A Mogadiscio, le drame !

Des combats sérieux opposent en ce moment l'armée somalienne aux rebelles El Shebab. De nombreux civils tués ! Bujumbura, tout comme l'Union Africaine, sont inquiets de voir du sang -de frères et sœurs africains somaliens- continuer à être verser pour rien. La guerre civile en Somalie est un drame qui touche tous les africains.

Les ministres des Affaires étrangères des 15 États membres de la Commission de Paix et Sécurité de l'Union africaine (UA) se rencontre ce weekend à Addis-Abeba (Éthiopie) pour débattre -sur comment stopper ce drame africain -. La délégation burundaise est en route ... La proposition concrète est de faire évoluer le mandat de l'Amisom, actuellement limité aux actions de défense.

Selon un diplomate africain sur place à Addis : "On va augmenter le nombre de soldats de la paix en Somalie comme cela avait été promis. Mais en même temps on va rendre plus offensif le statut des forces de paix de l'Amisom. Par exemple, cela signifie que les FDN barundi, comme certainement vous êtes Burundais, ne se limiteront plus qu'à se défendre ! ".

Le Ministère de la Défense du Burundi espère une décision dans ce sens. Un - sommet sur la Somalie -, décisive sur la question, aura lieu à New-York (Conseil de sécurité de l'Onu) ce 21 octobre.

Le diplomate africain rajoute : "Comme en Afganistan, où le pouvoir centrale essaie de lancer des négociations avec les Talibans, ici en Somalie, il faudra voir comment envisager une solution de ce genre". "Mais ce n'est pas facile... ", termine l'homme apparemment touché fortement par la situation

_______________________ 4 - Nouvel Obs avec AP

La Somalie a un nouveau Premier ministre

Le président somalien Sheik Sharif Sheik Ahmed a nommé jeudi un nouveau Premier ministre, Mohamed Abdullahi Mohamed.

Cet ancien diplomate américano-somalien remplace Omar Abdirashid Ali Sharmarke, qui a démissionné le mois dernier en raison d'un désaccord de longue date avec le chef de l'Etat.

Mohamed Abdullahi Mohamed a un mois pour former un nouveau gouvernement.

Le gouvernement somalien ne contrôle que quelques quartiers de Mogadiscio et est en général jugé corrompu, faible et inefficace

_______________________ 3 - CasaFree (Maroc)

Kenya : Le gouvernement kenyan appelé à renforcer la sécurité aux frontières

Le Parlement kenyan a demandé, jeudi, au gouvernement de prendre d'urgence toutes les mesures nécessaires à même d'améliorer la sécurité aux frontières et d'endiguer l'infiltration des immigrés clandestins, notamment en provenance de la Somalie.

Les députés se sont déclarés "préoccupés par le nombre croissant de jeunes somaliens qui accèdent facilement au Kenya et dont certains auraient été engagés en Somalie dans une formation militaire par le groupe terroriste Al Chabab".

Après avoir souligné que "la menace d'Al Chabab est réelle", les députés ont exhorté le gouvernement à adopter une politique régionale efficace pour "lutter contre une quelconque insurrection".

Le Parlement a également recommandé que le gouvernement cesse le recrutement de jeunes pour combattre en Somalie aux côtés du gouvernement fédéral de transition, appelant à la réalisation d'une enquête approfondie des réfugiés venant de Somalie.

Les députés ont aussi appelé le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) à s'assurer que les véritables réfugiés accèdent à Dadaab, où se trouve l'un des rassemblements de camps les plus peuplés au monde avec plus de 260.000 personnes.

_______________________ 2 - AFP

Somalie: le président Sharif nomme un nouveau Premier ministre

Mustafa HAJI ABDINUR

Le président somalien Sharif Cheikh Ahmed a nommé jeudi un nouveau Premier ministre, Mohamed Abdullahi Mohamed, à la tête du fragile gouvernement de transition (TFG), encore plus affaibli ces derniers mois par d'intenses divisions politiques.

"Après de nombreuses consultations ces derniers jours, j'ai nommé Mohamed Abdullahi comme nouveau Premier ministre", a annoncé le président Sharif, au cours d'une brève allocution devant la presse et des parlementaires dans l'enceinte de la présidence, Villa Somalia, à Mogadiscio.

"Je crois qu'il est la bonne personne pour ce poste, et je le crois capable de gérer la difficile situation que connaît actuellement le pays", a commenté M. Sharif, ajoutant simplement: "Je lui souhaite bonne chance".

Le nouveau Premier ministre a fait une brève déclaration pour dire qu'il formerait son nouveau gouvernement dès que possible.

Peu connu sur la scène politique somalienne, M. Abdullahi Mohamed remplace Omar Abdirashid Sharmarke, qui avait démissionné fin septembre après un long conflit avec le président Sharif, portant notamment sur la future Constitution, la sécurité et la fin de la période de transition.

Cette crise politique avait paralysé pendant des mois le fonctionnement des institutions de transition et affaibli encore un peu plus le TFG, soutenu à bout de bras par la communauté internationale et dont l'autorité se limite à quelques quartiers de Mogadiscio.

Ancien diplomate, M. Abdullahi Mohamed a vécu de longues années aux Etats-Unis et jouit de la double nationalité somalienne et américaine, a précisé dans un communiqué le ministère de l'Information.

Né à Mogadiscio en 1962, où il a fait ses études, il a d'abord été en charge des finances à l'ambassade somalienne à Washington.

Après avoir étudié dans l'Etat de New York, il a acquis la nationalité américaine et a travaillé comme employé à la mairie de Buffalo city puis dans le comté d'Eric.

Diplômé en sciences politiques, il est actuellement enseignant, spécialisé notamment dans la gestion de projets et la résolution de conflit, selon le ministère de l'Information.

Originaire de la région de Gedo (sud de la Somalie), M. Abdullahi Mohamed est membre du clan des Darod, du sous-clan des Marehan.

Selon l'actuelle "Charte de transition" qui définit le fonctionnement des institutions, le chef de l'Etat, le Premier ministre et le président du Parlement doivent être issus des trois principaux clans du pays, notamment les Hawiye et les Darod.

Toujours selon la Charte, le nouveau Premier ministre doit être approuvé d'ici 30 jours par le Parlement, et son très influent président Cheikh Aden Mohammed Nur Madobe, avant de nommer son gouvernement.

Les insurgés islamistes shebab, qui se réclament d'al-Qaïda, contrôlent la quasi-totalité du centre-sud de la Somalie et de Mogadiscio, face au TFG qu'ils accusent d'être un "gouvernement apostat" et avec lequel ils refusent toute négociation.

Près de 7.200 militaires ougandais et burundais sont déployés dans la capitale en soutien au TFG, dans le cadre de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

La crise entre le président Sharif et l'ex-Premier ministre Sharmarke, dont s'étaient publiquement inquiétés l'ONU et l'UA, avait culminé fin août au moment même d'une vaste offensive des shebab dans la capitale.

Cette offensive avait vu dans un premier temps la déroute des forces pro-gouvernementales, sauvées in extremis par la contre-attaque de l'Amisom.

La situation n'en demeure pas moins très précaire dans Mogadiscio, où les combats sont quasi-quotidiens.

_______________________ 1 - Le fil rouge


Somalie : Une adolescente enlevée par des islamistes

Le 15 février dernier, Anab Ghelle Hassan, une jeune chrétienne somalienne de 15 ans a été enlevée par le groupe islamiste Al-Chabaab. Depuis, ses parents, sans nouvelle de la jeune fille, vivent dans l’angoisse. Aded, son père, se souvient : « Anab était partie au marché.

Dès que nous avons été prévenus de son enlèvement, nous avons pris la fuite, car nous savions qu’ils viendraient ensuite s’en prendre à nous. »

La famille Hassan faisait partie d’un mouvement chrétien souterrain à Dhusa Mareb, ville située dans la région de Galgaduud, au centre de la Somalie. Elle se savait surveillée. « Après nous avoir observés pendant plusieurs mois, les militants d’Al-Chabaab se sont doutés que nous étions chrétiens, or, ils ne tolèrent aucune autre religion que l’islam. »

Les rebelles d’Al-Chabaab se sont promis d’éliminer tous les chrétiens de Somalie. S’ils en découvrent un, ils le traquent et l’assassinent sans ménagement. De ce fait, les chrétiens sont obligés de se réunir en secret.

Garder une bible chez soi est trop dangereux, en général, ils l’enterrent à distance de la maison. Le groupe d’islamistes, qui contrôle déjà le sud et le centre du pays, lutte contre le gouvernement en place, prône une application de la charia (loi islamique) beaucoup plus stricte que celle du président somalien et il entend l’imposer à tout le pays.

Mais cela n’empêche pas l’Eglise de croître dans certaines régions du pays, comme celle de Galgaduud.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.