ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


28/10/10 (B575) Nouvelles de Somalie - On risque de payer cher tout désengagement à l’égard de la Somalie - combats meurtriers à la frontière kényane - De nouveaux combats génèrent 60.000 nouveaux déplacés - 60.000 Somaliens fuient les combats et actus Afrique Moyen Orient (4 articles)

_____________________ 4 - Afrique Actu

On risque de payer cher tout désengagement à l’égard de la Somalie

Stephen Kaufman, Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat

Selon le secrétaire d’État adjoint aux affaires africaines, M. Johnnie Carson, il est nécessaire que davantage de pays contribuent, en forces militaires et en biens matériels, à la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et prennent diverses autres initiatives sécuritaires et humanitaires en faveur de ce pays car « il n’est dans l’intérêt de personne » de s’en désengager et de laisser les Somaliens s’entre-déchirer.

« Les flux de réfugiés, les attaques de pirates et les menaces terroristes continueront d’empirer si nous ne coopérons pas avec la Somalie en vue de régler ces problèmes », a déclaré M. Carson lors d’une allocution récente au Centre d’études stratégiques et internationales de Washington.

À ce jour, la réaction de la communauté internationale à la crise interne somalienne a été « trop faible, trop lente et trop désorganisée pour avoir l’effet souhaité », à tel point que « le monde en subit les conséquences aujourd’hui car les problèmes humanitaires et sécuritaires ne cessent de surgir », et il risque de payer « en déstabilisation, en piraterie et en terrorisme » un prix encore plus élevé si la situation ne change pas.

La communauté internationale devra faire plus, notamment en contributions à l’AMISOM, a affirmé le haut responsable.

« Jusqu’ici, seuls l’Ouganda et le Burundi ont affecté des forces à cette mission menée par l’Afrique. D’autres pays de ce continent et peut-être quelques pays arabes et islamiques modérés devraient envisager des apports de troupes », a-t-il dit.

« Les forces de l’AMISOM font tout leur devoir et jouent un rôle dans la solution de cette crise qui est non seulement nationale, mais aussi régionale et mondiale. En conséquence, les pays du monde, de l’Europe à l’Asie, doivent fournir des équipements militaires et une assistance financière » afin de soutenir l’AMISOM et le Gouvernement fédéral de transition (TFG) de la Somalie. L’envoi de fournitures militaires, neuves ou usagées, « ferait beaucoup en vue de faciliter les déploiements actuels et futurs de l’AMISOM ».

M. Carson a invité expressément la Ligue arabe à tenir son engagement de verser au TFG 10 millions de dollars par mois en aide budgétaire générale. Il a fait observer que l’Égypte, le Yémen et l’Arabie saoudite faisaient, eux aussi, les frais de la piraterie en mer Rouge en provenance de la Somalie.

Il a également plaidé en faveur d’un soutien financier accru destiné à aider les pays voisins de la Somalie à arrêter, poursuivre et justice et incarcérer les auteurs d’actes de piraterie, ce qui « adresserait un message puissamment dissuasif » à toute personne qui serait tentée de se livrer à de tels actes.

Le gouvernement Obama appuie les activités de stabilisation en Somalie par ses contributions à l’AMISOM et au TFG, a poursuivi M. Carson. Depuis 2007, les États-Unis ont dégagé une aide de 229 millions de dollars à l’AMISOM et de 35 millions de dollars au TFG pour l’aider à se doter d’une force de sécurité nationale à base élargie. En outre, depuis 2009, ils ont versé pour plus de 180 millions de dollars d’aide humanitaire ainsi que 60 millions de dollars au titre de l’aide au développement, a-t-il dit.

« Les États-Unis comptent poursuivre leur action en faveur d’une solution à long terme. En coopération avec nos partenaires régionaux et internationaux, nous appliquerons une politique visant à promouvoir en Somalie la stabilité et la sécurité, le redressement économique et le développement, ainsi qu’une amélioration de la situation humanitaire. »

Coopération accrue des États-Unis avec les gouvernements régionaux

Le secrétaire d’État adjoint a indiqué que les États-Unis entendaient étoffer leur partenariat avec les gouvernements régionaux du Somaliland et du Puntland, ainsi qu’avec d’autres pouvoirs locaux du centre-sud de la Somalie qui s’opposent aux insurgés extrémistes shebab, mais qui ne sont pas alliés au TFG de Mogadiscio.

« Nous pensons qu’eux aussi méritent notre soutien », a-t-il déclaré. Cependant, en apportant leur aide à ces régions, les États-Unis « ne cherchent nullement à contourner un des principes de base de l’Union africaine, qui est de ne reconnaître qu’un seul État somalien ».

« Notre relation consistera à leur apporter une aide de dimension modeste, qui permettra à ces gouvernements de stimuler le développement économique », a-t-il dit, précisant qu’il s’agissait d’appuyer par exemple des projets hydriques et de microfinancement.

En outre, en augmentant son appui au Somaliland et au Puntland, le gouvernement Obama reconnaît les progrès que réalisent ces régions et leur stabilité relative, « de même que leurs liens commerciaux, claniques et matrimoniaux et le degré auquel la stabilité dans une région peut contribuer à la stabilité dans d’autres parties du pays », a déclaré M. Carson.

________________ 3 - Afrik.com

Somalie : combats meurtriers à la frontière kényane

Des combats dans la ville de Bulo Hawo, au sud-ouest de la Somalie, près de la frontière kenyane « ont poussé quelque 60 000 Somaliens à abandonner leur foyer la semaine dernière », a expliqué le porte parole du Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR), Andrej Mahecic.

Selon Afrique Actu, la plupart des déplacés ont fui dans les villages voisins et certains ont traversé la frontière vers le Kenya. « Au moins 10 personnes ont été tuées durant les combats entre Al-Shabaab et Ahlu Sunna Wal Jamaa, une milice alliée au Gouvernement somalien de transition », a indiqué Andrej Mahecic.

Le 17 octobre, une milice pro-gouvernementale, dirigée par un chef de guerre local et récemment entraînée avec le concours de l’Ethiopie, avait repris le contrôle de cette ville aux shebab, avec le soutien de la milice armée soufie Ahlu Sunna wal Jamaa.

________________ 2 - Afrique Actu

De nouveaux combats génèrent 60.000 nouveaux déplacés

Jean-Pierre Ndongo

De violents affrontements survenus dans la ville somalienne de Beled Hawo à la frontière avec le Kenya ont poussé cette semaine quelque 60.000 Somaliens à fuir, a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Au moins 10 personnes ont été tuées durant les combats entre Al-Shabaab et Ahlu Sunna Wal Jamaa, une milice alliée au Gouvernement somalien de transition », a précisé un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d’une conférence de presse à Genève.

La plupart des déplacés ont fui dans les villages voisins et certains ont traversé la frontière vers le Kenya. Sur 40.000 déplacés à l’intérieur de la Somalie, la plupart vivent en plein air sans abri, ni eau, ni vivres, ni installations d’assainissement. Pour aggraver encore les choses, il pleut depuis plusieurs jours, ce qui accroît le risque de déclenchement d’une épidémie.

Parmi les personnes ayant fui au-delà de la frontière vers la ville kényane de Mandera dans le nord, un grand nombre louent des maisons ou sont accueillis par la communauté locale en attendant le ralentissement des combats avant de prendre la décision de rentrer chez eux. « Nous sommes particulièrement préoccupés par l’aggravation des conditions sanitaires et de sécurité pour des milliers de personnes qui sont sans abri au point de frontière numéro un depuis le 17 octobre », a dit le porte-parole.

Le nombre de réfugiés somaliens dans ce site de fortune s’accroît de jour en jour et s’élève à 5.000 mardi matin. Les réfugiés sont majoritairement des femmes, des enfants et des personnes âgées. « Notre personnel à Mandera indique que les conditions sanitaires se détériorent rapidement dans le site, qui ne dispose ni d’abri ni de toilettes. La situation des réfugiés est déplorable » ; a ajouté M. Mahecic.

Le point de frontière numéro un – situé à 500 mètres seulement de la frontière entre la Somalie et le Kenya – est à portée de tirs d’armes à feu en cas de reprise des affrontements à Beled Hawo. La tension augmente. Des informations font état d’un regroupement organisé par Al-Shabaab pour lancer une attaque et reprendre la ville. Le HCR exhorte les autorités kényanes à accélérer le transfert des nouveaux arrivants hors de la région frontalière vers un centre de réception où l’agence onusienne et ses partenaires peuvent répondre à leurs besoins d’assistance et en matière de protection.

Le HCR a déjà commencé l’enregistrement des nouveaux arrivants et coordonne la réponse humanitaire. Les autorités kényanes et les agences humanitaires travaillent étroitement avec l’agence onusienne pour délivrer des services essentiels et fournir des vivres, de l’eau, des abris, des médicaments et des installations d’assainissement aux personnes nouvellement déplacées. On compte 1,46 million de personnes déplacées internes en Somalie. Quelque 614.000 Somaliens vivent en tant que réfugiés, pour la plupart dans les pays voisins.

________________ 1 - Web Magazine avec AP et HCR

60.000 Somaliens fuient les combats et actus Afrique Moyen Orient

Le Haut commissariat aux Réfugiés (HCR) de l'ONU a constaté mardi que 60.000 civils ont fui les combats la semaine dernière en Somalie.

Selon Andrej Mahecic, porte-parole du HCR, au moins dix personnes ont été tuées dans des affrontements entre un groupe islamiste et milice pro-gouvernementale dans le district de Beled-Hawa. Les civils ont fui principalement dans les villages alentour et certains ont franchi la frontière kenyane.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.