ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


12/11/10 (B577) Nouvelles de Somalie - un nouveau gouvernement - Un député somalien demande davantage d'aide à l'UE et aux Etats-Unis pour aider à lutter contre la piraterie - Un groupe d'experts de l'ONU dénonce des exécutions en Somalie - l'ONU s'inquiète d'une hausse du recrutement d'enfants soldats - une politique de dissuasion, de sécurité et de développement (5 articles)

________________________ 5 - Le Figaro avec AFP

Somalie: un nouveau gouvernement

Le nouveau Premier ministre somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, a nommé vendredi un nouveau gouvernement resserré comptant 18 ministres, dont seulement deux membres de l'ancien cabinet, a-t-on appris de source officielle.

Les 18 ministres du gouvernement sont issus pour la plupart de la diaspora somalienne au Canada et aux Etats-Unis. La réduction par rapport à l'équipe sortante de 39 ministres est "drastique", souligne le Premier ministre. "Seuls deux ministres du gouvernement précédent sont inclus dans la nouvelle équipe", dont le ministre des Finances sortant Hussein Abdi Halane, un "administrateur efficace et respecté" qui conserve son poste.

Soutenu à bout de bras par la communauté internationale, le gouvernement de transition somalien (TFG) n'exerce son autorité que sur quelques quartiers de Mogadiscio, avec le soutien d'une force de paix de l'union africaine (Amisom).

Les shebab, qui se réclament d'al-Qaïda, contrôlent la quasi-totalité du centre-sud de la Somalie et de la capitale, face au TFG qu'ils accusent d'être un "gouvernement apostat" et avec lequel ils refusent toute négociation.

________________________ 4 - Radio-Chine avec XINHUA

Un député somalien demande davantage d'aide à l'UE et aux Etats-Unis pour aider à lutter contre la piraterie

Un député somalien a lancé un appel jeudi à Sofia à l'endroit des Etats-Unis et de l'Union européenne pour plus d'aide afin de lutter contre la piraterie dans le golfe d'Aden.

Le gouvernement somalien ne peut pas aborder la question sans l'aide extérieure et les Etats-Unis et l'Europe doivent participer davantage aux événements qui se produisent dans la région devenue par ailleurs une affaire mondiale, a indiqué Mohamed Hussein Mohamed, membre de la commission des affaires étrangères du Parlement somalien.

Le député somalien a tenu ces propos lors d'une conférence internationale intitulée "Piraterie en mer et sécurité du transport maritime et leur rapport à la sécurité nationale bulgare ".

Les attaques des pirates en 2009 ont été multipliées par dix par rapport à 2008, d'après M. Mohamed. En 2010, une baisse de la piraterie a été observée grâce à l'intervention de la communauté internationale, mais elle n'est pas suffisante, a estimé le député.

Kamen Kichev, vice-ministre bulgare du Transport, a indiqué que 44 marins bulgares, dont trois capitaines, ont été affectés dans la région du golfe d'Aden et de la côte somalienne.

La conférence de deux jours était organisée par l'Agence exécutive bulgare de l'administration maritime et ses nombreux capitaines, courtiers maritimes et associations logistiques avec le soutien du ministère du Transport.

Les représentants de la Commission européenne, de la Ligue navale des Etats-Unis, de la Confédération des associations européennes des capitaines, la Fédération internationale des associations de capitaines, les pays de la région de la mer Noire et les compagnies d'assurance ont également pris part à la rencontre.

________________________ 3 - All Africa

Somalie: Un groupe d'experts de l'ONU dénonce des exécutions en Somalie

Six experts indépendants de l'ONU ont condamné jeudi les récentes exécutions publiques de deux adolescentes en Somalie centrale, estimant qu'elles étaient la dernière manifestation de « l'effroyables crise des droits de l'homme qui mine le pays ».

« Nous avons été horrifiés en apprenant les deux exécutions publiques menées par des insurgés d'Al-Shebab, le 27 octobre, devant des centaines de résidents de Beledweyne. Nous nous joignons au peuple somalien et condamnons dans les termes les plus forts les exécutions sommaires et brutales de ces deux jeunes femmes, condamnées sans le moindre semblant de procédure », indiquent-ils dans un communiqué rendu public jeudi.

Selon des témoignages cités par la presse, les deux jeunes femmes étaient âgées de 17 ou 18 ans et ont été exécutées pour espionnage.

Les six experts appellent les parties au conflit « à cesser immédiatement toutes exécutions extrajudiciaires, tortures, lapidations, décapitations, amputations et flagellations, ainsi que toutes autres violations des droits de l'homme ». Ils se disent « profondément préoccupé » par le fait que « des groupes comme Al-Shebab ramènent la Somalie à l'âge de pierre ».

« A Mogadiscio et dans les régions méridionale et centrale, les institutions judiciaires ont cessé de fonctionner. Dans les zones contrôlées par des groupes insurgés, des tribunaux ad hoc jugent des civils et les condamnent à des peines inhumaines, sans procès équitable, en violation de la loi somalienne et du droit international », dénoncent encore les six experts, avant d'appeler « toutes les parties à respecter leurs obligations et à protéger les civils, conformément à la Conventions de Genève de 1949 et au droit international humanitaire ».

L'un des experts, Shamsul Bari, chargé de la situation des droits de l'homme en Somalie, souligne également que des rapports font constamment état de violences sexuelles et sexistes, en particulier de viols, de mutilations génitales et de mariages forcés.

« La violence sexuelle continue d'augmenter, non seulement parmi les quelque 1,4 million de personnes déplacées à l'intérieur du pays, mais aussi dans les autres couche de la société somalienne », indique-t-il, avant d'ajouter par ailleurs qu'il est « extrêmement triste et inquiétant pour l'avenir du pays de savoir que seulement 10% des enfants somaliens vont à l'école ».

Shamsul Bari rappelle que des rapports font aussi état de « violations répétées de la liberté de religion », notamment avec des destructions de lieux de culte et de cimetières musulmans soufis.

« Nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles et aux proches de toutes les victimes, y compris les deux jeunes filles exécutées à Beledweyne, et appelons la communauté internationale à ne pas relâcher ses efforts, à enquêter sur ces crimes inacceptables et à poursuivre les auteurs pour qu'ils soient traduit en justice », conclut le communiqué commun de l'Expert indépendant sur la situation des droits de l'homme en Somalie, Shamsul Bari, du Rapporteur spécial sur la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan Mendez, du Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Christof Heyns, du Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction, Heiner Bielefeldt, du Rapporteur spécial sur l'indépendance des juges et des avocats, Gabriela Knaul et du Rapporteur spécial sur la violence contre les femmes, Rashida Manjoo.

_________________________ 2 - Centre Info (ONU)

Somalie : l'ONU s'inquiète d'une hausse du recrutement d'enfants soldats

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, a exprimé cette semaine sa préoccupation face à l'augmentation rapide du recrutement d'enfants soldats en Somalie et à la violence basée sur le genre, comme la pratique des mariages forcés, dans ce pays.

Le Gouvernement fédéral de transition somalien s'est engagé à faire en sorte que les forces sous son contrôle ne recrutent pas d'enfants, a expliqué Mme Coomaraswamy lors d'une conférence de presse, lundi au siège des Nations Unies à New York, au sujet de la visite qu'elle a effectué en Somalie la semaine dernière.

La Représentante spéciale a également reçu des assurances à ce sujet de toutes les parties qui forment les forces du Gouvernement fédéral de transition. Le Gouvernement fédéral de transition s'est aussi engagé à établir un point focal au bureau du Premier Ministre afin de travailler en coopération avec les Nations Unies et de mettre au point un plan d'action pour identifier et relâcher les enfants soldats.

Mme Coomaraswamy a salué ce « premier pas dans la bonne direction ». Les parties souhaitent, en effet, ne plus figurer sur la liste noire du Secrétaire général. Quant à l'Union africaine, elle va créer une unité spéciale de protection des enfants.

Lors de sa visite en Somalie, Mme Coomaraswamy a rencontré à Mogadiscio le nouveau Premier Ministre, Mohamed Abdullahi Mohamed. Elle a également rencontré le Président du Somaliland et le commandant de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). Elle a aussi pu parler avec des organisations non gouvernementales et des réseaux de protection de l'enfance.

Évoquant sa rencontre avec des pirates dans une prison de Bossasso, dans le nord de la Somalie, la Représentante spéciale a fait remarquer que les « vieux » pirates, devenus riches, mettaient de jeunes pirates de 15 à 17 ans en première ligne pour des opérations dangereuses.

Par ailleurs, selon elle, la situation est épouvantable dans le camp de personnes déplacées de Bossasso. L'insécurité est un des principaux problèmes et les femmes et les fillettes redoutent la nuit à cause des violences que leur infligent les hommes. De plus, la moitié des enfants ne vont pas à l'école. S'agissant de l'éducation des filles en Somalie, elle a par ailleurs indiqué que celles-ci étaient soumises à des règles plus strictes et qu'il y avait moins d'écoles mixtes.

____________________________ 1 - Afrique Actu

Somalie : une politique de dissuasion, de sécurité et de développement

Jean-Pierre Ndongo

Pour lutter contre la piraterie, le gouvernement de Somalie et la communauté internationale doivent mettre en œuvre une politique conjointe de « dissuasion », de renforcement « de la sécurité et de l’Etat de droit » et de stimulation de l’économie, a plaidé mardi le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe devant le Conseil de sécurité.

« La lutte contre la piraterie demande simultanément une action sur trois fronts : la dissuasion, la sécurité et l’Etat de droit et le développement », a déclaré B. Lynn Pascoe. « Premièrement, davantage doit être fait pour dissuader les bateaux d’êtres attaqués ». Outre le respect par les navires des règles de sécurité édictées par l’Organisation maritime internationale (OMI), le Secrétaire général adjoint a souligné la nécessité de traduire en justice les responsables d’actes de piraterie. Autre recommandation, l’allocation de davantage de financements au Fonds de soutien des Etats qui luttent contre la piraterie au large des côtes somaliennes.

« Le second pilier d’une réponse intégrée contre la piraterie est d’établir la sécurité et l’Etat de droit en Somalie », a expliqué B. Lynn Pascoe. Sur le volet de la sécurité, il a proposé de renforcer les capacités des forces de police somaliennes et des gardes côtes.

« La piraterie et les vols armés au large des côtes de Somalie est aussi un problème économique. La population somalienne, spécialement la jeunesse, a besoin de plus grandes incitations pour ne pas succomber à l’attrait de l’économie de la piraterie », a souligné le chef des affaires politiques de l’ONU. « La réhabilitation économique et la création de moyens de subsistance alternatifs, spécialement dans le développement et la réhabilitation de la pêche côtière, doivent être au centre de nos efforts pour combattre la piraterie », a-t-il ajouté.

Selon l’OMI, pendant les neuf premiers mois de 2010, il y a eu 164 attaques contre des navires au large de la côte somalienne et 37 navires ont été capturés. La plupart des attaques qui ont débouché sur la capture de navires, au nombre de 25, ont eu lieu dans l’ouest de l’océan Indien. Au 11 octobre 2010, 18 navires et 389 gens de mer étaient détenus en otage. Pendant la période correspondante de 2009, il avait été signalé 193 attaques et 33 navires avaient été capturés.

« La piraterie et le vol au large des côtes de la Somalie nécessitent le règlement du problème de l’impunité et de la consolidation des capacités du Gouvernement fédéral de transition (somalien) afin d’étendre son autorité, la loi et l’ordre », a conclu B. Lynn Pascoe.

Le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Iouri Fedotov, a également plaidé pour la poursuite judiciaire des responsables d’actes de pirateries. « Ces deux dernières années, l’ONUDC a développé un programme de lutte contre la piraterie pour assister les pays de la région à poursuivre un certain nombre de pirates. Avec le soutien de la communauté internationale, plus de 700 suspects et déclarés coupables sont maintenant en détention dans 12 pays, plus de la moitié d’entre eux sont en Somalie », a précisé le chef de l’ONUDC.

La principale entrave pour les Etats de la région d’accepter le transfert de présumés pirates pour leur jugement est le poids que représente l’emprisonnement des pirates déclarés coupables, qui sont en général condamnés à des peines qui vont de 5 à 20 ans, les prisons étant surpeuplées », a dit Iouri Fedotov en soulignant que les activités de l’ONUDC devraient être renforcées.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.