ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


26/02/11 (B593) Nouvelles de Somalie (Extraits depuis une semaine) - Alors que les combats font rage en Somalie, Ban Ki-Moon appelle le Gouvernement fédéral de transition à rester uni et à soutenir l'Amisom - Fighters from the Islamist group Shabab displayed Burundian peacekeepers killed in battle on Thursday in Mogadishu - Offensive de l'armée somalienne - vingt morts et 51 blessés dans des affrontements à Mogadiscio - Les troupes de l'UA se sont emparées de trois bases clé des insurgés à Mogadiscio - La FIFA sous le choc après les attentats en Somalie - Attentat suicide contre un camp militaire à Mogadiscio, au moins neuf tués - Violences en Somalie: plus de 20 tués dans les combats à Mogadiscio - de violents combats entre insurgés islamistes et force de paix africaine font 15 morts (9 articles)

____________ 9 - Porte-parole du secrétaire général de l'ONU

Alors que les combats font rage en Somalie, Ban Ki-Moon appelle le Gouvernement fédéral de transition à rester uni et à soutenir l'Amisom.

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général suit les informations qui font état de violents combats en Somalie. Il déplore le coût humain élevé du conflit et présente ses sincères condoléances aux familles des civils, des Forces du Gouvernement fédéral de transition et des soldats de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) qui ont perdu la vie.

Le Secrétaire général réaffirme son soutien au Gouvernement fédéral de transition pour sa contribution au processus de paix de Djibouti, à l’AMISOM et aux pays contributeurs de troupes, alors qu’ils mènent leurs opérations dans le cadre d’un mandat difficile, de leur mandat, approuvé par le Conseil de sécurité. Il salue les réalisations du Gouvernement fédéral de transition et l’AMISOM à Mogadiscio. Les affrontements qui font rage actuellement soulignent le besoin pour tous les Somaliens et les parties prenantes internationales de redoubler d’efforts afin de rétablir, de manière durable, la paix et la stabilité en Somalie.

En ce moment critique, nous espérons que le leadership des institutions fédérales de transition continuera à faire preuve d’unité et fournira la direction politique, le soutien et l’encouragement nécessaires aux Forces du Gouvernement fédéral de transition et de l’AMISOM.

________________ 8 - New York Times (En Anglais) Info lectrice

24/02 Fighters from the Islamist group Shabab displayed Burundian peacekeepers killed in battle on Thursday in Mogadishu // Des combattants islamiques affichent les photos des soldats de l'Amison (Burundi) qui ont été tués pendant les derniers combat.

By JEFFREY GETTLEMAN and MOHAMMED IBRAHIM

Fierce fighting broke out across Somalia on Thursday along several different fronts, as African Union peacekeepers, Somali government soldiers, allied militias and Ethiopian troops opened a multipronged offensive against radical Islamist insurgents.

Fighters from the Islamist group Shabab displayed Burundian peacekeepers killed in battle on Thursday in Mogadishu. (Les membres du groupe Islamiste Shabab ont affiché les photos des soldats de la paix Burundian tués dans la bataille jeudi dans Mogadishu).

Civilians strapped a camel onto a donkey cart and fled Mogadishu on Thursday as forces fought house to house in Somalia’s capital.

The peacekeepers fought house to house in Somalia’s capital, Mogadishu, pushing back insurgents but taking heavy losses, according to African Union officials.

On the Ethiopian border, residents said that Ethiopian tanks had rolled into battle and shelled positions belonging to the Shabab, the country’s main militant Islamist group.

And in southern Somalia, a militia allied with the transitional Somali government attacked insurgents while Kenyan troops tried to seal the border between the countries, a Western security adviser said.

According to the adviser, who was not authorized to speak publicly, the fighting adhered to a longstanding plan: to spread the insurgents thin and attack them in several places at once.

“There has been chatter for the last month about a coordinated offensive,” the adviser said.

The Shabab, who have pledged allegiance to Al Qaeda, are powerful and widely feared in Somalia, but they have only a few thousand hard-core fighters.

The adviser said it was too early to tell if the current fighting was indeed a turning point in the battle against them, but he noted that the offensive seemed to be a coordinated effort.

For nearly the past two years, Somalia’s transitional government has been pinned down in a bullet-ridden corner of Mogadishu. All that stands between it and collapse are 8,000 African Union peacekeepers.

About a year ago, Western countries, including the United States, began preparing the Somali government and the African Union to go on the offensive and attack the Shabab, who have terrorized the population by cutting off hands and publicly executing people. The Shabab have also banned bras and music in some of the areas they control and even pulled out gold teeth, saying such things violated Islamic law.

The American government has been supplying arms and paying salaries for Somali troops, in addition to substantially financing the African Union peacekeeping mission. In the past few days, the peacekeepers have spearheaded the fighting, deploying tanks, armored bulldozers and artillery to pound insurgent positions in Mogadishu. Over the weekend, the peacekeepers wrested several blocks from the Shabab and discovered an extensive underground tunnel and trench system that the insurgents had been using to sneak up on the peacekeepers.

The Shabab deny that they are losing, and Shabab fighters recently struck back with a deadly suicide bombing and have displayed the bodies of slain Burundian peacekeepers killed in battle — at least eight peacekeepers have been killed in recent days.

But African Union and Somali officials said they had taken over several Shabab bases in Mogadishu and were pushing the insurgents back.

“We will not stop the fight until we completely free the enemy from our country,” said Mohamed Abdullahi Mohamed, Somalia’s prime minister.

In Belet Weyne, near the Ethiopian border, residents described fierce clashes involving Ethiopian tanks and armored vehicles. Ethiopia sent tens of thousands of troops into Somalia in 2006 in an attempt to quash an Islamist movement that controlled much of Somalia at the time. The Ethiopians pulled out in early 2009

— officially, at least, though residents along the border often report small incursions.

On Thursday, residents said the Ethiopians had cornered a large contingent of Shabab forces at Belet Weyne’s airport, which was being shelled. Many civilians were fleeing.

In Bulo Hawo, a town near the Kenyan border that has changed hands several times recently, a clan-based militia allied with the Somali government attacked the Shabab. The assault did not seem to be working, however, because Shabab fighters were thoroughly dug in, the Western adviser said.

Bishar Adam, a Shabab official in the town, displayed a number of bodies of freshly killed men on Wednesday and said that they were government soldiers.

Alfred Mutua, a Kenyan government spokesman, said Thursday that Kenyan troops were not involved in the battles but that Kenya had sent extra troops to the border, to seal it off.

“We’ve fortified our side of the border so the fighting doesn’t spill over,” Mr. Mutua said. “It’s a bit haphazard. It’s not even clear which groups are fighting whom.”

Jeffrey Gettleman reported from Nairobi, and Mohammed Ibrahim from Mogadishu, Somalia.

____________________ 7 - Metro (Canada)

Offensive de l'armée somalienne

L'armée somalienne et les militaires d'au moins deux autres pays ont récemment lancé une offensive contre des militants affiliés au réseau al Qaïda, ont révélé jeudi des dirigeants somaliens.

Des dizaines de personnes auraient perdu la vie depuis le début de l'offensive, cette semaine. Quelque 8000 soldats de l'Union africaine et des milliers de soldats somaliens participent à l'opération contre le mouvement al Shabab.

Dans la capitale, Mogadiscio, au moins 39 personnes ont été tuées et plus de 120 blessées au cours de quatre jours de combats, a révélé Ali Muse, le responsable du service ambulancier de la ville.

Des combats soutenus ont éclaté le week-end dernier quand des soldats de l'Union africaine ont découvert un couloir utilisé par al Shabab — le groupe militant le plus dangereux de Somalie — pour déplacer des biens et des hommes.

Les soldats africains et somaliens affirment avoir déjà repris le contrôle de l'ancien édifice du ministère de la Défense, qui servait de quartier-général à al Shabab à Mogadiscio.

À Belet Weyne, près de la frontière avec l'Éthiopie, des résidants affirment que des forces gouvernementales appuyées par des soldats et des blindés éthiopiens ont combattu des militants d'al Shabab pendant deux jours. Les combats auraient éclaté mardi quand les militants s'en sont pris à des soldats gouvernementaux dans le village de Jawil. Aucun bilan n'a été rendu public.

À Belet Hawo, près de la frontière entre la Somalie et le Kenya, des combats ont éclaté mercredi matin quand des forces gouvernementales ont attaqué les positions d'al Shabab. Des centaines de réfugiés auraient traversé la frontière vers le Kenya.

_____________ 6 - L'Express (Maurice) avec Chine nouvelle

24/02 Somalie : vingt morts et 51 blessés dans des affrontements à Mogadiscio

Vingt personnes ont été tuées et 51 autres blessées mercredi dans des affrontements entre les forces gouvernementales soutenues par les forces de paix de l’Union africaine (UA) et des combattants islamistes pour le contrôle de sites stratégiques à Mogadiscio.

Les combats ont éclaté suite à un déploiement des forces de l''UA dans la partie de la capitale somalienne aux mains des insurgés, donnant lieu à des affrontements acharnés entre combattants radicaux islamistes et forces de maintien de la paix.

Le gouvernement somalien a déclaré que ses forces appuyées par les forces de paix de l'UA s'étaient emparées de trois sites stratégiques auparavant contrôlés par les insurgés islamistes dans une offensive au petit matin ( mercredi 23 février) dans la partie tenue par les rebelles de la capitale divisée.

Les commandants islamistes du mouvement Al-Shabab ont de leur côté affirmé avoir repoussé l'offensive gouvernementale et conservé leurs positions dans le sud de la capitale. Des affrontements entre les forces gouvernementales et le groupe islamiste ont également été signalés dans plusieurs régions le long de la frontière de la Somalie avec le Kenya et l'Éthiopie.

Des habitants des régions d'Hiran et de Gedo, situées respectivement dans le centre et le sud de ce pays de la Corne de l'Afrique, ont déclaré avoir fui leur foyer au milieu d'échanges de bombardements d'artillerie nourris. Cette zone de conflit était aux dernières nouvelles aux mains d'Al-Shabab. On ignore actuellement qui tient ces zones disputées dans le centre et le sud de ce pays ravagé par la guerre, les reportages indiquant qu'aucune partie ne les contrôle pleinement.Ces affrontements ont éclaté après plusieurs jours de calme relatif.

Certains observateurs voient dans l'avancée actuelle des troupes de l'UA une percée significative face aux insurgés, qui essuient un revers important après une série de succès contre les forces gouvernementales.

______________ 5 - Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Les troupes de l'UA se sont emparées de trois bases clé des insurgés à Mogadiscio

Les forces de maintien de la paix de l'Union africaine (UA), qui soutiennent le fragile gouvernement somalien, ont pris mercredi trois bases clé des insurgés islamistes, après de violents combats tôt dans la matinée, a déclaré un porte-parole des forces.

Les combats ont éclaté après que les forces de maintien de la paix eurent fait irruption dans la partie de Mogadiscio, détenue par les insurgés.

"Nos forces ont pris trois bases clé aux mains des éléments hostiles à la paix à Mogadiscio", a dit à Xinhua le porte-parole des forces de l'UA, Barigye Bo-Hoku.

Selon M. Bo-Hoku, il est encore trop tôt pour dresser un bilan des combats, ceux-ci faisant encore rage dans plusieurs secteurs de la capitale.

Des témoins ont indiqué que les troupes de l'UA, soutenues par des chars et des canons d'artillerie, ont été vues avancer vers la partie de Mogadiscio détenue par les insurgés, rencontrant la résistance des combattants islamistes.

Ces affrontements sont intervenus après deux jours de calme relatif, qui faisaient suite à plusieurs jours de combats acharnés entre les deux parties, au cours desquels au moins 30 personnes ont été tuées et 50 autres blessées, notamment dans un attentat à la voiture piégée contre les troupes gouvernementales.

Les dernières avancées des forces de l'UA représentent un succès pour le gouvernement somalien et un sérieux revers pour les radicaux islamistes, qui avaient auparavant enregistré une série de victoires contre les troupes gouvernementales.

Environ 8 000 membres des forces de maintien de la paix de l'UA sont déployés en Somalie pour aider le gouvernement fédéral provisoire somalien. Soutenu par l'ONU, celui-ci ne contrôle que quelques parties de la capitale Mogadiscio.

_____________________________ 4 - FIFA

La FIFA sous le choc après les attentats en Somalie

Le Président de la FIFA Joseph S. Blatter a exprimé ses plus sincères condoléances à la Fédération somalienne de football (SFF), après les attentats-suicides à la bombe qui ont coûté la vie à l'un des meilleurs joueurs du pays et en ont blessé deux autres.

International U-20, Abdi Salaan Mohamed Ali est décédé suite à la déflagration survenue après une séance d'entraînement. Quant à Mahmoud Amin Mohamed et Siid Ali Mohamed Xiis, ils ont été blessés alors qu'ils regagnaient leur domicile à pied.

"C'est avec une grande tristesse que je vous écris aujourd'hui, après avoir appris la tragédie qui a touché la Somalie", a écrit le Président de la FIFA dans sa lettre au Président de la SFF, M. Said Mahmoud Nur. "Au nom de la FIFA et de la famille mondiale du football, je souhaiterais vous communiquer nos plus sincères condoléances, ainsi qu'à la communauté footballistique somalienne et, plus important encore, à la famille, aux amis et aux proches des victimes."

"Veuillez leur faire savoir qu'aujourd'hui, la famille du football est derrière eux. Nous espérons que ces quelques mots de soutien pourront apporter un peu de paix et de réconfort en ces moments très difficiles."

_______________ 3 - AFP

21/02 Attentat suicide contre un camp militaire à Mogadiscio, au moins neuf tués

Au moins neuf personnes dont six policiers, ont été tuées lundi dans un attentat suicide à la voiture piégée visant un camp des forces gouvernementales à Mogadiscio, a-t-on appris de sources policières.

Un kamikaze a précipité son véhicule bourré d'explosifs dans le camp de Darwish, dans le quartier de Hamar Jabjab où sont basés notamment des éléments de la police, ont indiqué ces sources, qui ont fait état de neuf tués.

L'attaque a eu lieu vers 8H30 (5H30 GMT) à l'heure où généralement militaires et policiers sont au rassemblement, et a été suivie de tirs de mortiers sur la zone, faisant croire un moment à un possible deuxième attentat.

Selon le porte-parole de la police, Abdulahi Hasan Barise, quatre kamikazes, dont une femme et un homme à la peau blanche, ont mené l'attaque, en partie repoussée grace à l'intervention des gardes à l'entrée du camp.

"Ils ont utilisé un camion d'essence et plusieurs tonnes d'explosifs. Les gardes ont ouvert le feu, tuant deux des assaillants et blessant le conducteur du camion, qui a explosé en heurtant le portail", a expliqué M. Barise.

Dans un communiqué, le ministère de l'Information du gouvernement de transition (TFG) a donné un bilan de sept morts, dont deux enfants de 10 et 11 ans, et 35 blessés, et a condamné cette "attaque barbare".

"Il y avait des restes humains partout", a raconté un habitant du quartier, Jamal Abdulkadir. Selon un autre témoin, Muhdin Adan, il y a eu également des victimes parmi les passagers d'un minibus civil qui passait à proximité du camp.

L'explosion, de forte puissance, a été entendue dans plusieurs quartiers de Mogadiscio.

Dans une conférence de presse de leur porte-parole Sheikh Ali Mohamud Rage, les shebab ont revendiqué l'attaque, menée par leurs "moujahidines".

Cet attentat intervient après deux jours de combats à Mogadiscio entre la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), appuyée par des éléments du TFG, et les islamistes shebab, ayant fait au moins 20 morts.

L'Amisom a affirmé avoir remporté un "succès majeur" en s'emparant d'un réseau de tunnels et tranchées utilisé par les islamistes.

La force de paix africaine, mais également les responsables gouvernementaux sont régulièrement la cible des attaques suicide des shebab qui se revendiquent d'Al-Qaïda et dénoncent sans cesse les "croisés chrétiens" et leurs alliés "apostats".

Selon une source sécuritaire occidentale, le haut-commandement shebab s'est réuni les 9 et 10 février à Heliwa et Danyile, en périphérie nord de Mogadiscio, pour décider de nouvelles tactiques, en complément des habituelles activités militaires sur les lignes de front.

La hiérarchie shebab a ainsi décidé d'augmenter les attentats suicide, assassinats ciblés et attaques à la grenade, en recrutant de futurs kamikazes et en infiltrant une cinquantaine de ses combattants, armés de grenades et de pistolets, en zone gouvernementale, toujours selon la même source.

Soutenu à bout de bras par la communauté internationale, le très fragile TFG ne contrôle que quelques quartiers de Mogadiscio et ne survit que grâce à la présence de l'Amisom, qui affirme avoir avancé ces derniers mois face aux islamistes.

____________________ 2 - Romandie News (Suisse) avec AFP

20/02 Violences en Somalie: plus de 20 tués dans les combats à Mogadiscio


De violents combats entre la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) et les islamistes shebab ont provoqué la mort de plus de 20 personnes ces dernières 36 heures dans Mogadiscio.

Au moins quinze civils ont été tués par des tirs de mortiers ou dans les échanges de tirs, selon des sources concordantes.

Deux soldats de la force de paix ont trouvé la mort dans ces combats, plusieurs ont été blessés, et six jihadistes étrangers liés à al-Qaïda ont été tués, indique un communiqué de l'Amisom.

L'Amisom donne l'identité et la nationalité des jihadistes: Magid-Al-Yahya Abu Yaman (Yemen), Abdi Rabi Mansuur (Pakistan), Amol Joorkay (Inde), Saman Bito (Kenya), Abdi Magid Asad (Syrie) et Sahan Abdowr Barqish (nationalité inconnue).

"Dans ce qui est un succès majeur, l'Amisom a découvert et coupé un réseau de tranchées long de près de 1,6 kilomètres utilisé par les extrémistes étrangers pour infiltrer des combattants et des munitions derrières les lignes gouvernementales", indique ce communiqué.

"Cette découverte a provoqué deux jours d'intenses combats dans les zones de Sigaale et El Hindi, dans le district d'Holwadag", les shebab lançant "plusieurs contre-attaques désespérées pour reprendre cette installation vitale", affirme l'Amisom.

Les shebab, par leur porte-parole à Mogadiscio Sheikh Abdulasis Abu-Muscab, ont revendiqué la victoire, affirmant avoir "infligé de lourdes pertes aux croisés chrétiens et saisi d'importantes quantités d'armes".

Les affrontements ont débuté samedi matin et duré près de 36 heures, impliquant de violents duels d'artillerie, a constaté le correspondant de l'AFP.

Ils ont opposé les islamistes shebab qui contrôlent le centre-sud du pays et la majorité de Mogadiscio, aux soldats de l'Amisom, force de 8.000 militaires ougandais et burundais intervenant en soutien au fragile gouvernement de transition (TFG).

Les affrontements se sont déroulés le long d'une des principales lignes de front de Mogadiscio, qui court en pleine zone d'habitations.

Les belligérants s'y livrent quotidiennement une guérilla urbaine acharnée, utilisant notamment des réseaux de tunnels, postes de combat et trous de souris aménagés dans les maisons abandonnées.

"La découvert et la fermeture de ce tunnel est une étape importante vers la sécurisation de la ville", alors que les shebab utilisent ces réseaux de tranchées pour infiltrer leurs hommes derrière les lignes du TFG et prendre à revers les positions de l'Amisom.

Ces réseaux "servent également au réapprovisionnement logistique et à l'évacuation des blessés, dans le cadre de nouvelles tactiques mises en oeuvre sous l'influence des jihadistes étrangers", toujours selon l'Amisom.

________________ 1 - TSR Info (Suisse)

20/02 Somalie: de violents combats entre insurgés islamistes et force de paix africaine font 15 morts

Au moins quinze civils ont été tués depuis samedi à Mogadiscio dans des combats entre insurgés islamistes shebab et soldats de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom), a-t-on appris de sources concordantes.

Les islamistes shebab contrôlent le centre-sud du pays et la majorité de Mogadiscio. Les soldats de l'Amisom, force de 8000 militaires ougandais et burundais, soutiennent le fragile gouvernement de transition.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.