ARDHD : l'actualité en continu : Djibouti et la Corne de l'Afrique
 
 
la défense des droits de l'homme à Djibouti

 


30/03/11 (B597) Nouvelles de Somalie - L'UE alloue 65,9 millions d'euros à la mission de paix de l'UA en Somalie - Les journalistes, cibles du harcèlement des autorités - L’armée du Kenya combat les Shebabs en Somalie - tirs d'obus: 7 morts - Au moins onze tués dans des combats à Mogadiscio - l'UE conditionne son aide à des résultats tangibles - Recrutement d’enfants soldats en augmentation (7 articles)

_______________________ 7 - Radio Chine avec XINHUA

L'UE alloue 65,9 millions d'euros à la mission de paix de l'UA en Somalie

L'Union européenne (UE) a annoncé lundi un financement supplémentaire de 65,9 millions d'euros (93 millions de dollars US) à la Mission de paix de l'Unions africaine (UA) en Somalie, ce qui augmenté son aide pour soutenir les efforces de paix de l'UA en Somalie à 208 millions d'euros depuis 2007.

"Il n'y a pas de développement sans la sécurité...Ce financement supplémentaire permettra à la mission africaine de remplir son rôle pour aider à protéger le peuple de la Somalie", a annoncé Andris Piebalgs, commissaire au Développement de l'UE, lors d'une réunion annuelle des ministres économiques de l'UA.

Le soutien renouvelé de l'UE contribuera à la protection des institutions de transition et à la mise en application du plan de la sécurité nationale somalienne, et facilitera les opérations humanitaires, en fournissant un soutien au désarmement et aux efforts de la stabilisation.

_______________________ 6 - Category.net

Somalie - Les journalistes, cibles du harcèlement des autorités

Reporters sans frontières dénonce l'hostilité incompréhensible des autorités à l'encontre des professionnels des médias. Deux membres de la station privée Radio Shabelle ont été arrêtés, le 27 mars 2011, à Mogadiscio, tandis que deux autres journalistes sont retenus, au Puntland et au Somaliland, depuis plus de huit jours. L'organisation demande la libération immédiate des quatre journalistes et l'arrêt des persécutions dont ils sont victimes. "Dans ce pays où les combats permanents engendrent déjà un niveau (...)

Reporters sans frontières dénonce l'hostilité incompréhensible des autorités à l'encontre des professionnels des médias. Deux membres de la station privée Radio Shabelle ont été arrêtés, le 27 mars 2011, à Mogadiscio, tandis que deux autres journalistes sont retenus, au Puntland et au Somaliland, depuis plus de huit jours. L'organisation demande la libération immédiate des quatre journalistes et l'arrêt des persécutions dont ils sont victimes.

"Dans ce pays où les combats permanents engendrent déjà un niveau très fort d'insécurité pour les reporters, et où l'intolérance des milices islamistes vis-à-vis de la liberté d'information rend la pratique du journalisme périlleuse, voire presque impossible, le gouvernement fédéral de transition ne fait rien pour encourager le travail des médias. Censées être les garantes de l'ordre, les autorités officielles, en général, constituent désormais une menace pour les journalistes, en n'hésitant pas à les intimider et en procédant à des arrestations abusives, sans motif, au mépris du droit", affirme Reporters sans frontières.

Le 24 mars 2011, la National Security Agency (NSA) a convoqué, sur ordre du ministre de l'Information, des postes et des télécommunications, le rédacteur en chef de Radio Shabelle, Abdi Mohamed Ismail, pour l'interroger au sujet d'un reportage mettant en cause les compétences du président du gouvernement de transition, Sheik Sharif Sheik Ahmed. Le 27 mars, il s'est rendu au quartier général de la NSA en compagnie du directeur du média, Abdirashid Omar Qase. Les deux journalistes ont été immédiatement arrêtés et sont, à ce jour, toujours en détention.

Aucune raison officielle n'a été avancée pour justifier la détention des deux journalistes. Certaines informations recueillies par Reporters sans frontières indiquent que Abdi Mohamed Ismail et Abdirashid Omar Qase sont privés de nourriture et interdits de visites. On leur aurait également refusé le droit de recourir à un avocat.

Le 22 mars 2011, à Las Anod, dans l'Etat autoproclamé du Somaliland (nord du pays), deux journalistes ont subi la colère de soldats mécontents de certains de leurs articles qu'ils jugent diffamants à leur égard. Mohamed Abdinur Hashi, de Somali Channel TV, a été arrêté, et Mohamed Shaqale, d'Universal TV, a pu fuir et vit désormais dans la clandestinité. Son ordinateur portable, sa caméra et ses enregistreurs ont été saisis par l'armée qui est, depuis, à sa recherche.

Le 19 mars, Liban Abdi Farah, de la Somali Broadcasting Corporation (SBC), s'est rendu sur les lieux de l'explosion d'une bombe dans la ville de Galkayo, dans la région semi-autonome du Puntland (Nord-Est). Le reporter a été immédiatement arrêté par les forces de police. Bien que sa famille ait été autorisée à lui rendre visite, ses collègues se sont vu refuser l'accès au commissariat. Selon le système judiciaire du Puntland, le journaliste était censé comparaître devant le tribunal sous quarante-huit heures. A ce jour, aucune démarche n'a été entamée.

_______________ 5 - Afrik.com

25/03 L’armée du Kenya combat les Shebabs en Somalie

Les forces armées du Kenya ont traversé ce jeudi la frontière somalienne pour combattre les milices Shebab. Douze miliciens Shebab ont été tués près de la ville de Liboi. D’après BBC News, c’est la première fois que le Kenya, qui a aidé la Somalie à former ses forces armées, donne l’ordre à des officiers de traverser la frontière pour combattre les milices Shebab sur le territoire somalien.

_______________ 4 - Le Figaro avec AP

24/03 Mogadiscio/tirs d'obus: 7 morts

Des obus d'artillerie ont frappé le plus grand marché de Mogadiscio, la capitale somalienne, tuant sept personnes, a-t-on appris aujourd'hui de source médicale.

Selon le chef du service d'ambulance, Ali Muse, sept civils ont été tués et 21 autres blessés par ces tirs sur le marché de Bakara.

Depuis février, les forces pro-gouvernementales mènent une offensive contre les militants islamistes et se sont emparées de plusieurs positions clés.

_______________ 3 - Canoe (Canada) avec AFP

22/03 Au moins onze tués dans des combats à Mogadiscio

Au moins onze personnes ont été tuées mardi à Mogadiscio lors d'une attaque des forces pro-gouvernementales somaliennes, soutenues par la force de paix de l'Union africaine (Amisom), contre des positions des insurgés islamistes, a-t-on appris de sources concordantes.

Les combats se sont déroulés dans les quartiers de Holwadag et Bondhere, où les soldats du TFG (gouvernement de transition) ont attaqué des tranchées et postes de combat tenues par les insurgés shebab.

«Nous avons tué six de leurs enfant-soldats, et nous continuons d'essayer de prendre le contrôle des tranchées qu'ils utilisent pour nous attaquer», a déclaré à la presse le numéro deux de l'armée du TFG, le général Abdikarim Dhegobadan.

Aucun responsable shebab n'était joignable mardi en fin d'après-midi pour commenter ces informations.

Selon des témoins, cinq civils ont été tués lors de ces combats dans la zone de Bondhere.

«J'ai vu les cadavres de cinq civils, dont deux femmes, tués par balles», a raconté à l'AFP un habitant du quartier, Muse Adan. Un autre habitant a confirmé ce bilan, précisant que deux des civils tués avaient trouvé la mort dans une propriété utilisée par des familles de déplacés.

Des sources médicales ont fait état d'une dizaine de blessés, presque tous des civils.

Les accrochages entre shebab et forces gouvernementales soutenues par l'Amisom, forte de 9 000 militaires ougandais et burundais, sont quasi-quotidiens dans la capitale somalienne et les civils en sont souvent les principales victimes.

Ces combats interviennent plus d'un mois après le lancement d'une vaste offensive par les forces gouvernementales en plusieurs régions du centre-sud de la Somalie, sous contrôle des insurgés islamistes radicaux qui se réclament d'Al-Qaïda.

Fin février, les troupes de l'Amisom avaient progressé dans Mogadiscio en délogeant les shebab de deux positions stratégiques du nord de la ville.

________________ 2 - Romandie News (Ch) avec AFP

22/03 Somalie: l'UE conditionne son aide à des résultats tangibles


L'Union européenne, principal bailleur de fonds en Somalie, va conditionner davantage son aide aux autorités de ce pays à des résultats "tangibles" tant en matière politique qu'économique, a prévenu mardi un diplomate européen de haut rang.

"Nous investissons beaucoup de ressources dans le processus politique en Somalie. Ce serait difficile pour moi de justifier ces ressources s'il n'y a pas de progrès tangible, et c'est le message que je suis venu apporter", a déclaré Nick Westcott, conseiller chargé de l'Afrique auprès de la chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton.

M. Westcott s'exprimait devant la presse à Nairobi juste avant un entretien avec le président du Parlement somalien Sharif Hassan Cheikh Adan.

Le Parlement somalien, une institution transitoire non élue au suffrage universel direct, en place depuis 2004, a voté unilatéralement en février la prolongation de son mandat pour trois années supplémentaires, s'attirant les critiques de la communauté internationale qui finance cette institution.

"Il y a eu beaucoup moins de progrès ces quatre dernières années que ce que nous espérions voir lorsque les institutions fédérales transitoires ont été installées" en Somalie, a regretté M. Westcott.

L'UE veut lier une éventuelle extension du mandat des institutions transitoires à des objectifs mesurables, notamment en termes de légitimité politique accrue.

L'UE va demander de tels engagements de la part des autorités somaliennes, et en cas de réponse satisfaisante, "il peut encore être question d'une extension (de leur mandat), mais peut-être pas pour trois ans", a prévenu le diplomate européen.

Les institutions transitoires somaliennes avaient été créées au Kenya en 2004, avec le soutien de la communauté internationale et le mandat d'adopter une nouvelle Constitution et de préparer la tenue d'élections générales.

Aucun de ces deux objectifs n'a été atteint, en raison notamment d'une insurrection islamiste menée par les milices shebab, qui contrôlent aujourd'hui la plus grande partie du centre et du sud du pays.

Les forces pro-gouvernementales ont lancé le mois dernier une offensive sans précédent qui leur a permis de reprendre plusieurs positions clé dans la capitale Mogadiscio, avec le soutien d'une force de l'Union africaine, ainsi que quelques localités dans le pays.

L'UE a débloqué pour la Somalie une enveloppe de 250 millions d'euros sur une période de cinq ans jusque fin 2013, à laquelle s'ajoute une aide humanitaire de 45 M EUR par an. La force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a bénéficié d'un financement de l'UE à hauteur de 142 M EUR, et d'une rallonge récente de 65 M EUR.

"Notre aide au processus politique et au développement économique ira là où elle peut apporter une plus-value (...). Dans certains endroits en Somalie des progrès apparaissent clairement et nous comptons y apporter des ressources additionnelles", a expliqué M. Westcott.

"La où nous apportons des ressources sans que l'on constate de progrès, il y a deux possibilités, soit réduire notre aide, soit trouver un moyen de la rendre plus efficace", a-t-il poursuivi.

_____________________ 1 - Chrétienté Info avec AP et Ag Fides

20/03 Recrutement d’enfants soldats en augmentation

On ne connaît pas avec certitude le nombre des enfants soldats employés dans le cadre des conflits armés actifs dans toute la Somalie. On estime cependant qu’ils sont deux ou trois mille au sein de différents groupes d’opposition.

En Somalie, au mois de janvier, a été enregistrée une forte augmentation des combats et par conséquent le recrutement des enfants soldats s’est encore accru. Le fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a déclaré que, dans le cadre d’une récente offensive contre les groupes rebelles dans la ville de Bulo Hawo, à la frontière avec le Kenya, de nombreux enfants ont été déployés et nombre d’entre eux sont morts. Selon les déclarations, nombreux sont les mineurs parmi les victimes des combats dans les zones situées entre Dhusamareb et Ceelbur au Galgadud.

Dans une note des Nations Unies, on peut lire que les forces du gouvernement fédéral de transition (TFG) et leurs alliés d’Ahlu Sunna Wal Jama ainsi qu’Al-Shabab, sont tous engagés dans une activité de recrutement. Un opérateur d’une ONG locale qui contrôle l’état des enfants dans le pays a déclaré que le principal responsable est Al-Shabab, le principal groupe d’opposition armée.

Le TFG a nié être impliqué dans ces opérations et a également déclaré que, lorsqu’il découvre un mineur parmi les forces gouvernementales, il le renvoie dans ses foyers. Toutefois, les enfants ne sont jamais à l’abri. Souvent, lorsqu’ils ne sont pas recrutés, ils sont arrêtés par les forces de sécurité gouvernementales parce que suspectés d’être des militants.

Dans les camps où se trouvent des dizaines de milliers d’évacués et dans les hôpitaux de Mogadiscio, la majeure partie des présents sont des enfants. Dans un rapport datant d’avril 2010, les Nations Unies ont confirmé qu’en juin 2009, le recrutement des enfants était devenu plus systématique et diffus tant de la part des mouvements que du TFG lui-même.

De nombreuses familles d’évacués envoient leurs enfants vers les camps du Kenya ou dans des zones plus sûres de la Somalie. Selon les estimations des Nations Unies, dans l’ensemble de la Somalie, au moins 2,4 millions de personnes ont besoin d’aide, y compris les évacués des zones contrôlées par Al-Shabab : 410.000 se trouvent dans le Couloir Afgoye, 15.200 dans le couloir Balad (à 30 Km au nord de la capitale) et 55.000 à Dayniile au nord-ouest de Mogadiscio. Enfin, environ 600.000 somaliens sont réfugiés dans les pays limitrophes.

 
ordre des brosses à reluire
l'Ordre des
Brosses à Reluire



dessin de Roger Picon


réunit les meilleurs chantres du régime dictatorial

Bulletin n° 44
Mahdi Ahmed Abdilahi au grade de "Cireur de Pompes" - Premier échelon
Bulletin n° 45
Monsieur Ali Abdi, Ministre des Affaires Etrangères au grade "d'hyène fonceuse" - Premier échelon
Monsieur Johar, Ministre du commerce au grade "d'hyène repue" - Premier échelon
Observatoire n°B122
Mohamed Ali Mohamed (dit DIG DIG), auteur de l'article "Pour un peu plus de patriotisme" (paru dans le journal La Nation N°91 du 12/11/01) au grade de "Léche-bottes" avec mention spéciale.

Observatoire n°B127

l'ensemble des journalistes de La Nation pour un article paru début janvier 2002 et intitulé "Pour la liberté de la Presse", collectivement au grade de 'faux-culs' avec la barrette spéciale de dénonciateurs.
Observatoire n°B134
M. Ismael Ibrahim Houmed,
Ministre de la Justice, des Affaires Pénitentiaires et Musulmanes, Chargé des Droits de l’Homme, pour sa langue de bois, au grade de 'Somnifère'.

Observatoire n°B135

M. Wahib Ahmed ben Ahmed, Président du MSR pour une déclaration en faveur de la dictature et pour ses contradictions, au grade de 'Clown'


Observatoire n°B143
ZAKITAHA, journaliste qui a signé un article publié dans La Nation sous le titre "Vers un apprentissage serein de la Démocratie"
, au grade de "Baratineur patenté".


Observatoire n°B146
Mme Hawa Ahmed Youssouf
Ministre chargée de la Promotion de la Femme, du bien être familial
et des Affaires sociales, pour sa plaidoirie en faveur de l'Action de Guelleh pour la jeunesse et des progrès accomplis, au grade "d'Avocat du Diable"


Observatoire n°B152a
M. Mohamed Ali Daoud
pour l'affirmation de son egagement total ainsi que de celui du FRUD-Bis aux côtés de la dictaure et des forces du mal, au grade de "Bouffon écervelé"


Observatoire n°B155

Monsieur DILEITA,
Premier Ministre, pour les injures adressées à Monsieur Ahmed DINI, au grade de "Perroquet soumis".


Observatoire n°B160
Djama Ali Guelleh, directeur de l'EDD, pour les propos qu'il a tenu contre les populations financièrement exsangues et pour les menaces qu'il a proférées, au grade de "Père Fouettard"

Observatoire n°B164
Mohamed Moussa Chehem, ancien instituteur, devenu Ambassadeur à Bruxelles, pour les propos qu'il a tenu contre les opposants politiques de son pays et pour ses notions erronnées de mathématiques, au grade de
"Flagorneur inconsistant"


Bulletin N°B173
Moumin Bahdon Farah, ancien Ministre
, ancien opposant, au grade d'Opposant fluctuant et réductible' pour les propos, emprunts de flagornerie, qu'il a prononcés publiquement en faveur de Guelleh et de son système dictatorial.


Bulletin N°B175
Mohamed Aden Waberi président de l‘ADEPF, qui a offert 50 bicyclettes à la FNP pour les aider à capturer les coupables, au grade de 'Maton Chef'.



Observatoire n°B176
Le congrès extraordinaire
de l'Ordre des Brosses
à reluire
a réuni :
- Moumin Bahdon Farah, "opposant fluctuant et réductible'
chef de file du PSD,
- Mohamed Ali,
Secrétaire Général du RPP,
- Aden Robleh Awaleh,
président du PND,
- Ali Mohamed Daoud,
président du FRUD,
- Dileita Mohamed Dileita, 'perroquet soumis'
le Premier ministre
,
et Ismaël Omar Guelleh.


Observatoire n°B177
Monsieur Omar AIDID
, pour avoir censuré les émissions de Canal +, au titre de 'Grand guignol'


Observatoire n°B177
Promotion de Noël 2002,
Djama Souleiman, Procureur,
Goumaneh, Ambassadeur,
Me Martinet,
au grade de "Cow-Boys de l'impossible" et Moumin Bahdon est promu officier de l'Ordre des Brosses à Reluire.

Observatoire n°B180

M Ismaël Yassin, Président de la CENI pour ses propos satisfaits vis à vis de la régularité du scrution du 10/01/03 au grade de "Magicien des Chiffres"


Observatoire n°B191
Me Aref Mohamed Aref pour ses déclarations publiques en faveur d'un général au passé plus que doûteux et contre un opposant politique, au grade de "Corbeau repenti"

Observatoire n°B195

M. Ali Mohamed Daoud, Président du FRUD cloné, pour son engagement publique le 26 avril 2003 en faveur d'un resserement des liens avec la dictature sanguinaire, au grade "Bonimenteur incorrigible"


Observatoire n°B195
M. Ali Abdi Farah, Ministre des Affaires étrangères pour ses propos au sujet de l'instauration de la bonne gouvernance au royaume de Guelleh, au grade "Camelot du Roi"

Observatoire n°B198
M. Rifki Abdoulkader, Ministre de tutelle de la Communication pour les propos tenus dans un droit de réponse paru sur les Nouvelles d'ADDIS "Agent X - Missions impossibles"

Observatoire n°B203

Me Wabat Daoud, bâtonnier du barreau de Djibouti, pour ses affirmations concernant la situation d'un Etat de Droit à Djibouti, au grade de "Grand encenseur embrouillé".

Observatoire n°B215
Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de ll'Habitat, pour sa communication-rélexion dans l'ADI, au grade de "Décrotteur de souliers".

Observatoire n°B224
Abdoulrazak Daoud, chef du district de Tadjourah, pour les propos flagorneurs tenus lors de la visite de la Présidente à Tadjourah, au grade de "Bouffon de la Reine"


Observatoire n°B232

M. Ismaël Ibrahim Houmed
, Garde des Sceaux, au grade de "Pitre public" et



M. Mahamoud Ali Youssouf, Ministre délégué, au grade de "Bonimenteur de Cour" pour leur discours en janvier 2004, lors de la Conférence de Sana'a.

Observatoire n°B236

Mohamed Moussa Chehem,
Ambassadeur auprès du Bénélux, des Pays scandinaves et de l'U.E., pour ses déclarations au Journal LA NATION "Grand Manipulateur " '2ème nomination"


Observatoire n°B252

Le Journal LA NATION,
au titre de "feuille de choux" 1er échelon, pour ses articles flagorneurs au sujet de Guelleh et sa volonté de lutter contre la pauvreté à Djibouti.


Observatoire n°B272
Monsieur Mohamed Aden Douksiyé
, pour le vibrant hommage rendu à Guelleh et à sa politique réussie de redressement économique, le 6 novembre 2004 à l'Ambassade de Paris, au grade de "Premier Porte-Plumeau"

Observatoire n°B277

Monsieur Ali Abdi Farah,
Ministre des Affaires étrangères pour les déclarations publiques à l'occasion de l'ouverture des discussions avec l'U.E., au grade de "Valet de la Cour du Roitelet"


Observatoire n°B281
Monsieur Rachid Idriss Nour Souran,
Editorialiste à La Nation pour ses déclarations "Affaire Borrel - The game is over !" au grade de "Cache misère"


Observatoire n°B282
Monsieur Dini Mohamed Dini,
Présient de l'APEM, pour son discours d'Obbock, au grade de "Frotte-manche"


Observatoire n°B287

Monsieur Mohamed Daoud Chehem,

Président du PDD, pour sa candidature alibi à l'élection présidentielle d'avril 2005 et le soutien qu'il apporte indirectement à Guelleh, au grade de Chevalier dans l'Ordre des Faire-valoir, avec le titre de "Gentilhomme porte-coton" et cooptation automatique dans l'Ordre des Brosses à reluire.


Observatoire n°B288
Monsieur Ibrahim Chehem Daoud,

Président de l'UPR, pour son discours en faveur du maintien de la dictature, de l'asservissement de la population et d'un soutien inconditionnel à IOG, au grade de "Fayot de la dernière heure"


Observatoire n°B289
Monsieur Omar "Kuul" et Madame Zeinab Kamil Ali reçus conjointement pour leurs déclarations en faveur du vote pour Guelleh au titre de "flagorneurs aux petits pieds"

Observatoire n°B291
Monsieur Ali Ismail Yabé, Président de la CENI, reçu pour son action en faveur du "blanchiment" de la fraude électorale au grade d'Officier et au titre de "vendeur de salades"


Observatoire n°B294
Monsieur Ali Hassan Ali, Docteur en sciences économiques (Nancy), pour son long plaidoyer en faveru des mérites de la dictature, paru dans La Nation au titre d' "opportuniste de la dernière heure"


Observatoire n°B298
Mohamed Ali Moumin, ancien directeur de l'environnement, nommé récemment Ambassadeur au Soudan, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Blablateur inconsistant "


Observatoire n°B309

Ali Farah Assoweh, Ministre des Finances, pour les propos tenus dans La Nation, au titre de "Courtisan servile"


Observatoire n°B315
Ismaïl Nour Mouhoumed,
Président de l'Association pour la Promotion du Civisme, pour les propos tenus dans La Nation au grade de "Grande andouille"


Observatoire n°B321
Monsieur Abdourahman Mohamed Abdillahi (Gojo), qui affirme être, Président de l'association de l'amitié Djibouti-France, pour son article publié par La Nation au grade de "Félon irresponsable"

Observatoire n°B322

Monsieur Jean-Paul Angelier, Ambassadeur de France à Djibouti, pour les propos qu'il a tenu en conférence publique et qui ont été repris par La Nation au grade de " Pompier de la dernière chance" . C'est le premier européen qui accéde à cet Ordre prestigieux.


Observatoire n°B337
DIG-DIG, chevalier depuis 2001, auteur de l'article "Chapeau Monsieur le Ministre " (paru dans le journal La Nation du 16/02/06) à la dignité d'officier et au grade de "Léche-bottes récidiviste et incorrigible"


Observatoire n°B349
ABS, pour un article paru dans La Nation et vantant les mérites d'une année de Présdence ! au grade
"Trompe couillon"


Observatoire n°B356

L'éditorialiste de La Nation du 29/06/06, pour un hommage appuyé à Guelleh et des formules aussi prétentieuses qu'incompréhensibles
"Ciseleur de la formule creuse et absconse"


Observatoire n°B387-A
ALI MOHAMED ABDOU, conseiller du Ministre de la Justice, pour ses attaques contre J-P Noël ABDI et ses affirmations concernant la démocratie et l'Etat de Droit à Djibouti, au grade de
"Grand farceur "


Observatoire n°B400
.......
Chris LAFAILLE et Pierre RANCE, journalistes à Paris-Match et Europe1, pour leurs thèses négatives dans l'assassinat du Juge Borrel aux grades de
"Négatif de la dernière heure et Négatif des évidences"


Observatoire n°B414

M Youssouf Abdillahi Houssein, directeur de Daallo airlines pour les propos flagorneurs qu'il a tenu dans La Nation, au grade de "Pilote des mirages présidentiels"


Observatoire N° B 435

Chris Lafaille, journaliste au service de Guelleh, a été élevé à la dignité d'officier de l'ordre au Grade de "Grand mercernaire et négationniste incorrigible"
pour son livre sur l'affaire Borrel.

Observatoire N° B 435

Olivier Stirn, pour les félicitations que son épouse et lui ont envoyé à Guelleh à propos des législatives de 2008 et de la démocratie à Djibouti au grade de "Grande Andouille de la Dictature "


Observatoire N° B 442

MIchel Roussin ,
pour son article vantant les mérites économiques de Guelleh et l'épanouissement social du pays au grade d'
"enjoliveur des réalités troubles "


Observatoire N° B 469

Sunil SAIGAL,
représentant résident du PNUD à Djibouti, pour le soutien sans pareil, qu'il apporter à la dictature djiboutienneau grade de
"flagorneur arrogant "


Observatoire N° B 478

ALI MOHAMED ABDOU,
Président de la Commission nationale des Droits de l'Homme au titre de
"Baratineur intarissable "


Observatoire N° B 498

Ougourheh Kifleh
Ministre de la Défense au grade de
"Flagorneur du génie "

Observatoire N° B 528

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité d'Officier avec le titre de CNDH, en récompense de l'interview qu'il a donné à La Nation. "Commandeur des Négationistes de la Détresse Humaine"


Observatoire N° B 530
L'Ing. bilan Ali Soubanneh
est coopté à l'unanimité moins une voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Ramasse-miettes", pour ses déclarations en faveur de l'ajout de Guelleh sur la liste des nominés pour le Prix Nobel de la Paix.

Observatoire N° B 545
Abdillahi Ainan Robleh
a été coopté à l'unanimité des voix en qualité de membre de l'Ordre des Brosses à Reluire, au grade de "Diffuseur des mirages présidentiels ", pour ses déclarations en faveur des réussites de Guelleh et du troisième mandat

Observatoire N° B 575
Francis Gillery
a été coopté à l'unanimité pour le remercier du reportage de désintoxication probable, qu'il a réalisé et qui permet à la dictature de se refaire une "santé médiatique" au grade de "Mercenaire des élites dominantes"

Observatoire N° B 575
Françoise Mouline
a été cooptée à l'unanimité pour sa mise en cause des affirmations d'Elisabteh Borrel et son soutien inconditionnel à un prêtre pédophile, condamné pour ces faits. "Danse avec les Loups "

Observatoire N° B 578
Farhat Rachad
a été cooptéà une faible majorité pour récompenser son enagement aux côtés du 3ème mandat, lors de l'interview qu'il a donnée à Africa 24, au grade de "Joueur de fifre à gelots"

Observatoire N° B 580
Democracy International
a été cooptée à l'unanimité pour le soutien qu'elle a apportée à la dictature djiboutienne, par le biais d'un rapport extrêmement favorable au 3ème mandat, signé par MM. Christian Hennemeyer, El Obaid Ahmed El Obaid, et Kevin Colbourne, L'association est élevée au grade de "Cache misères"

Observatoire N° B 631

ALI MOHAMED ABDOU,
est promu à l'unanimité à la dignité de commandeur avec le titre de "Grand Couillon de service", pour ses déclarations à l'occasion de la préparation de la journée des D.H. à Djibouti.