ARDHD - LA LIBERTÉ
Association pour le Respect des Droits de l'Homme à Djibouti
84, rue Saint-Louis en l'Isle - 75004 PARIS
Tel : + 33 / (0)1 46 34 70 70 .... Fax : + 33 / (0)1 46 34 25 93
E-Mail : jlschaal@ardhd.org ..... Web site : https://www.ardhd-old.org
Contact : Jean-Loup SCHAAL

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 5 DU 1er FEVRIER 2001

Un homme en danger de mort !
Quel est l'homme politique
qui aura le courage de prendre
la décision attendue :
celle de redonner à un français,
son honneur 'volé'
par le régime dictatorial de Djibouti ?

Le Garde des sceaux ? Aucune réponse.
Le Premier Ministre ? Pas de réponse à ce jour !

Jean-Michel POUCHELE
33 ème jour de la grève de la faim
à Abbeville, Somme, France


PLUS DE 3.500 signatures
ont déjà été enregistrées
par le Comité de Soutien.


Le temps est maintenant compté. Jean-Michel Pouchele a été victime de deux accidents cardiaques et son état de santé est alarmant. Les médecins (SAMU ET DASS), que le Gouvernement a délégué, sont très inquiets et ils informent régulièrement le Préfet de Région.


Mais Jean-Michel Pouchele est décidé à aller jusqu'au bout et probablement à mourir si la France ne lui restitue pas 'son honneur'.


L'affaire peut-elle être réglée facilement ?

La France n'avait aucune obligation de porter une inscription sur le casier judiciaire français de Jean-Michel Pouchele. Il s'agissait d'une décision d'un tribunal étranger et comme le prouvent les documents qui sont à notre disposition. Dans ce procés, ('préparé à l'avance' comme la majorité des procès politiques à Djibouti, qui n'est pas reconnu comme un état de Droit !!! ) L'argumentation du Procureur de la République de Djibouti se limitait à : "Il y a lieu de condamner Jean-Michel Pouchele pour son action humanitaire non autorisée. Les faits sont très graves. (Point c'est tout)".

Jean-Michel Pouchele représente l'action humanitaire française, qui est si largement saluée dans de nombreux pays. Il a donné son temps et ses moyens pour aider des populations en détresse. En remerciement (à Djibouti seulement et fort heureusement), il a été condamné pour des raisons politiques par un régime dictatorial sans scrupule.

La France va-t-elle continuer à protéger ce régime, coupable (entre autres choses) de crimes contre l'humanité :
viols, tortures, exécutions sommaires, atteintes à la liberté d'expression, arrestations arbitraires et séquestrations, trafics en tous genres,
possiblement impliqué dans un attentat (Le Café de Paris, où des français sont morts) et dans l'assassinat d'un juge français (Le juge Borrel).


Les dirigeants de notre pays ont été informés
et pourtant, ils ne répondent même pas .... !!!


Faut-il une issue tragique, pour que la France reconnaisse enfin les mérites de Jean-Michel Pouchele, son abnégation totale et son dévouement à la cause humanitaire. Lui donnera-t-on alors une médaille à titre posthume ?

Non, les responsables du gouvernement n'ont pas le droit de jouer avec la vie de cet homme dont la demande est légitime. Le minimum, serait d'ailleurs, de répondre aux courriers qui leur ont été adressés .... Même si c'était pour annoncer un refus.

 

Nous remercions MM les députés qui sont déjà intervenus et qui interviendront en faveur de Jean-Michel Pouchele, ainsi que les journalistes qui diffusent les informations.

Notre Association est à la disposition de chacun pour fournir tous les documents confirmant la position de Jean-Michel Pouchele et en particulier le jugement honteux prononcé par un juge de Djibouti aux ordres de la dictature. Jugement pourtant confirmé à la stupéfaction générale par le Tribunal de Bobigny .....